ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE

Chaque samedi, recevez nos nouvelles les plus lues, offres et activités incontournables dans le quartier. La lecture parfaite avec votre café!  ☕

Publicité

Autres quartiers :
Accès client

L’espace suspendu

Tarif

Gratuit, sans réservation

Description de l'activité

Pour fêter la 24e édition du Mois Multi, voici l’Espace suspendu est un parcours d’œuvres flottantes en milieu urbain qui se révèlent à travers la réalité augmentée. Les œuvres invisibles à l’œil nu sont de véritables surprises à découvrir à travers votre appareil intelligent le temps d’une balade dans les environs du quartier St-Roch. Le parcours est pensé et créé dans le but de se réapproprier des espaces qui se sont transformés ces dernières années. Les Productions Recto-Verso vous proposent d’aller à la découverte d’œuvres originales qui forment en quelque sorte un écosystème artistique parallèle au cœur de la basse-ville.

DÉCOUVREZ L’INSIVIBLE !

Rendre visible par Carol-Ann Belzil-Normand (YMCA Saint-Roch)

« Rendre visible » est un projet ouvert qui s’intéresse au corps féminin en relation avec l’architecture. Il s’agit d’une œuvre en réalité augmentée faisant acte de présence sensible dans le quartier Saint-Roch.  Le corps féminin représenté dans l’application occupe l’espace architectural de manière résolue, totale, et devient de ce fait une manifestation positive de la présence du féminin dans la ville. Comme le mentionne Leslie Kern « […] les corps des femmes sont souvent compromis comme étant la cause ou le symptôme des problèmes urbains.[1] » Dans ce cas-ci, le corps féminin se manifeste de manière inattendue puisque le rapport à l’échelle de l’œuvre en correspondance avec l’architecture prend un sens particulier. À l’encontre de la verticalité des bâtiments, l’horizontalité du corps embrasse le sol. Il s’agit d’un rapport corporel à l’horizontal qui permet une relation porteuse de sens avec l’espace de circulation piétonnière et avec l’architecture du YMCA. Cette œuvre se veut un questionnement sur les inégalités sociales et technologiques au sein même de son utilisation et de sa présence au quotidien en relation avec l’urbanité. Le but de cette recherche est de mettre de l’avant l’agentivité de la femme dans le contexte urbain par une présence à la fois visible et invisible. Un paradoxe s’installe entre la technologie et le contexte dans lequel l’œuvre est présentée. Le corps est visible avec l’application et invisible sans dispositif technologique. Néanmoins, même invisible, l’œuvre existe sous une forme informationnelle et intentionnelle.

[1]    Leslie Kern, Ville féministe : Notes de terrain, Montréal, Éditions du remue-ménage, 2022, p. 13.

Fonction chromatique par Ludovic Boney (Terrasse de la Côte d’Abraham)

Fonction chromatique propose des formes et des idées reconnaissables, mais difficiles, voire impossibles à catégoriser.  Deux rouleaux recouverts d’écailles de couleurs sont suspendus par des câbles, soutenus par une structure en aluminium aux allures énigmatiques. L’ensemble intrigue par l’expression de rôles et de fonctions qui sont étrangères et indéchiffrables.

L’œuvre est une composition technique et architecturale. Elle reprend l’essentiel des préoccupations de l’artiste en sculpture monumentale où les contraintes matérielles et techniques sont une partie intégrante du concept artistique. C’est à partir du matériel, de ses qualités mécaniques et esthétiques, et par la composition des assemblages, que la sculpture s’incarne, prend forme, et trouve son sens d’œuvre d’art. Avec la réalité augmentée l’œuvre spatiale prend un tout autre sens avec des possibilités cinétiques inédites et inusitées.

Les structures en aluminium aux formes et aux lignes élégantes forment un gréage étonnant. Leur composition déjantée ajoute à cette impression d’équilibre précaire, mais avec un flegme assumé et essentiel.

Fonction chromatique semble appartenir à un système en provenance d’un autre monde : un espace formel étranger et onirique fonctionnant avec ses propres codes, sa propre sémantique. De ces deux appareils monolithiques, construits et assemblés tel un jeu de mécano, il se dégage une sorte de sérénité, de sagesse.

YMCA Saint-Roch
Terrasse de la Côte d’Abraham



Joignez-nous sur les médias sociaux

  •  
Publicité