Publicité

Elizabeth Millar et Allison Moore : Artificial field recording

Description de l'activité

La première exposition de la nouvelle programmation qui se tiendra dans la Petite Galerie met en vedette le duo Elizabeth Millar et Allison Moore, avec un projet d’art sonore et vidéo ambitieux. C’est avec un grand plaisir que L’Œil de Poisson vous invite au vernissage le vendredi 8 septembre à partir de 17h.

artificial field recording est une œuvre sonore d’Elizabeth Millar, avec captation vidéo, montage et composition d’image d’Allison Moore. L’œuvre comprend une série de sculptures cinétiques que l’on pouvait entendre dans des espaces urbains et des ruelles du quartier Notre-Dame-de-Grâce à Montréal. Ces environnements se trouvaient tous sur le trajet des longues promenades que Millar faisait deux fois par jour au début du confinement lors de la pandémie. Elle a alors commencé à s’intéresser aux espaces qu’elle parcourait à la hâte auparavant, et que la familiarité avait rendus inaudibles et invisibles. L’œuvre questionne notre façon de catégoriser nos expériences des environnements quotidiens, tandis que nous nous forgeons une opinion sur le caractère « naturel » ou « artificiel », « imposé » ou « inhérent » de ces espaces, ces sons et ces paysages. Le déplacement de l’attention sur ces lieux et les manières dont nous en faisons l’expérience n’a pas pour objectif de dévoiler une vérité statique, mais plutôt de susciter une forme différente de conscience de l’environnement chez la personne qui y porte attention.

LANCEMENT D’ALBUM NUMÉRIQUE

À l’occasion du vernissage, Allison Moore et Elizabeth Millar lanceront leur album numérique (avec 7 cartes imprimées). L’album sera en vente dans notre librairie! 



Joignez-nous sur les médias sociaux

  •  
Publicité