ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE

Chaque samedi, recevez nos nouvelles les plus lues, offres et activités incontournables dans le quartier. La lecture parfaite avec votre café!  ☕

Publicité

Autres quartiers :
Accès client

Performance de Vida Simon et Jack Stanley

Tarif

Gratuit

Description de l'activité

Dans le contexte de la pandémie, nous avons proposé d’un commun accord une résidence de production du 9 au 27 février 2021 au duo Vida Simon et Jack Stanley. Cette résidence se poursuivra à Bòlit, en Catalogne, à l’été 2021. Dans le cadre de leurs recherches, le duo présentera une performance de longue durée à LA CHAMBRE BLANCHE le 26 février 2021 de 13 h à 17 h. Un maximum de 10 personnes sera autorisé à être dans la galerie en même temps. Le public est invité à rester aussi longtemps qu’il le souhaite.
Carried Away est un projet évolutif qui prend la forme d’une performance-installation de longue durée qui se concentre sur le dessin et l’écriture en direct. Au cœur de ce travail se trouve un engagement pour l’improvisation, l’acte de témoigner et le défi de suivre sa trajectoire sans distraction, ni autocensure. L’œuvre est conçue comme un tableau vivant qui active l’espace architectural, la gestuelle du corps, la juxtaposition d’images et d’objets, et le son — tout ce qui l’entoure. Les différentes formes d’échange qui ont lieu entre Simon et Stanley soulèvent également des questions importantes concernant le genre, le pouvoir et la capacité de réaction.
Depuis 2017, Simon et Stanley ont présenté différentes variations de cette pièce en Colombie-Britannique, au Québec, en Italie et au Sénégal. Pour leur résidence à LA CHAMBRE BLANCHE, Simon et Stanley explorent les limites formelles du palimpseste en travaillant avec une seule grande feuille de papier suffisamment épaisse pour résister à des actes répétitifs d’inscription et d’effacement. Le format du papier permet de jouer avec la relation entre le(s) dessin(s) et les mouvements des artistes dans l’espace. La photographie, la vidéo et l’audio seront utilisés pour retracer l’évolution de ce processus.
Vida Simon combine divers médiums pour produire des installations et des performances adaptées au lieu. Elle a présenté son travail à l’international dans divers contextes: galeries, chambres d’hôtel, devantures de magasins, théâtres, toits, maisons abandonnées, une ancienne synagogue, une écurie, une petite église… Ses récents projets récents sont Too much/Not enough à CIRCA (Montréal, 2020), A Very Slow Blue, une performance sur l’Ile Tatihou (France, 2018), et Ähnlichkeit, à la Kunsthalle Lingen (Allemagne, 2017). Son travail met de l’avant l’improvisation, l’intimité, la fragilité et une résonance avec des matériaux éphémères.
Jack Stanley est un écrivain d’art, conservateur indépendant, consultant en art et réviseur qui vit à Montréal. Son intérêt pour la pratique interdisciplinaire et l’art contextuel a commencé au début des années 90 alors qu’il étudiait au Nova Scotia College of Art and Design. Depuis, il est préoccupé par la question du lieu et de la signification souvent négligée du contexte de production et de la réception des œuvres d’art. Ses principaux domaines d’intérêt théorique sont l’hospitalité, les connaissances situées, le régionalisme critique et la critique institutionnelle.
Travail collaboratif
Simon et Stanley se sont rencontrés pour la première fois dans une classe d’art sur la performance au Nova Scotia College of Art and Design. Depuis, ils ont travaillé ensemble sur des projets artistiques, ainsi que sur des expositions, des événements et des discussions. Dès le début, ils se sont intéressés à la relation entre l’art et la vie quotidienne. Pendant de nombreuses années, ils ont géré une petite galerie dans leur appartement appelée a room under the stairs, où ils ont invité des artistes à venir vivre avec eux et à créer des œuvres en réponse aux qualités sociales, architecturales et métaphoriques de l’espace spécifique. Cela a ensuite évolué pour devenir Souffles, un espace d’exposition/événement dans une ancienne usine de couture à Montréal. Leur installation-performance collaborative Carried Away a été présentée au CVAG, (Courtenay, BC, 2017), à la Galerie B-312 (Montréal, 2018), au festival Ad ognuno la sua p’arte (Villatalla, Italie, 2018); et Villa des arts (Dakar, Sénégal, 2019). Les projets à venir seront exposés à la At Home Gallery (Samorin, Slovaquie, 2021) et des résidences à Bòlit (Gérone, Espagne, 2021) et à la Cinémathèque québécoise (Montréal, 2021).


Joignez-nous sur les médias sociaux

  •  
Publicité