Une deuxième embarcation pour Les Artisans du Saint-Laurent

Les Artisans du Saint-Laurent lancent officiellement une campagne de sociofinancement pour soutenir leurs activités. L’organisme offre à des groupes de jeunes l’opportunité d’apprendre à construire des embarcations à voiles sous la supervision d'aînés bénévoles qui désirent transmettre leur savoir-faire. L'objectif visé : organiser des sorties d'initiation à la voile sur le fleuve Saint-Laurent.

Une deuxième embarcation pour Les Artisans du Saint-Laurent | 22 janvier 2024 | Article par Olivier Alain

Nicolas Canil, Félix-Antoine Langevin et Réal Carpentier s’impliquent dans la construction d’un nouveau bateau qui devrait être mis à l’eau l’été prochain.

Crédit photo: Olivier Alain

Les Artisans du Saint-Laurent lancent officiellement une campagne de sociofinancement pour soutenir leurs activités. L’organisme offre à des groupes de jeunes l’opportunité d’apprendre à construire des embarcations à voiles sous la supervision d’aînés bénévoles qui désirent transmettre leur savoir-faire. L’objectif visé : organiser des sorties d’initiation à la voile sur le fleuve Saint-Laurent.

Fondé en 2019 par Philippe-André Pelletier, un passionné de voile, et André Martel, un ébéniste artisan constructeur de bateau, l’organisme s’est récemment installé dans un nouveau local du quartier Saint-Roch.

Avec un objectif de 8000$, l’organisme entend poursuivre la construction de son deuxième voilier-aviron. Cette embarcation supplémentaire permettra d’organiser deux fois plus de sorties à l’été 2024.

« La mission, c’est d’offrir cette activité-là gratuitement, de la rendre accessible aux jeunes » explique Félix Beaudry-Vigneux, bénévole et membre du conseil d’administration des Artisans du Saint-Laurent.

Mis à l’eau en 2022 à la Baie de Beauport, le voilier l’Artisan est le premier bateau construit par l’organisme. L’embarcation de 15 pieds, entièrement fabriquée par l’équipe de bénévoles, a permis d’offrir des sorties gratuites sur le fleuve à des centaines de jeunes au cours de l’été 2022 et 2023.

Les personnes impliquées dans la fabrication de l’embarcation ont alors pu constater l’aboutissement concret des efforts mis dans le long processus de construction.

Bien que priorisés, les bénévoles et les jeunes impliqués dans l’organisme ne sont pas les seuls à avoir pu profiter des sorties sur le fleuve. Des groupes de jeunes provenant de plusieurs camps de jour ont pu s’initier à la voile. Accompagnés d’un instructeur de bord , ils ont passé une demi-journée à la Baie de Beauport.

Des groupes variés

Au-delà du projet concret de construction d’embarcation, les activités des Artisans du Saint-Laurent favorisent les échanges intergénérationnels et interculturels.

« C’est ça le cœur de l’organisme : les liens entre jeunes et aînés », explique Nicolas Canil, chargé de projet.

Publicité

Plusieurs types de groupe fréquentent les ateliers de l’organisme. Une partie des jeunes impliqués le font de leur propre initiative et d’autres groupes proviennent d’écoles ou d’organismes communautaires.

Un partenariat avec le collège des Compagnons permet à un groupe de jeunes âgés entre 13 et 15 ans et vivant certaines difficultés de sortir du cadre scolaire à raison d’une demi-journée par semaine. Les élèves participants sont invités à explorer de nouveaux champs de compétences et à découvrir un milieu différent.

Un groupe en francisation du Centre Louis-Jolliet participe également à la construction de la prochaine embarcation. Il s’agit d’une occasion pour eux de pratiquer le français de façon concrète en créant des liens dans la communauté.

 

L’organisme accueille des groupes d’environ 8 jeunes supervisés par des aînés bénévoles.
Crédit photo: Courtoisie Les Artisans du Saint-Laurent

Des aînés présents et motivés

Dans les derniers mois, beaucoup d’aînés bénévoles se sont joints à l’équipe qui encadre les jeunes. Ces derniers ont reçu ou recevront des formations sur la sécurité et le maniement des outils.

Bernard Vallée, impliqué depuis plusieurs années aux ateliers des Artisans du Saint-Laurent, se réjouit à l’idée de pouvoir perfectionner ses connaissances en ébénisterie.

« On a un beau bassin d’aînés bénévoles, mais là, c’est les groupes de jeunes qui manquent », explique Nicolas.

Le chargé de projet effectue actuellement des démarches auprès d’écoles et d’organismes communautaires. Il espère pouvoir recruter plus de jeunes au cours de l’hiver.

Plus d’informations sur l’organisme se trouvent sur leur site Web.

Il est possible d’encourager Les Artisans du Saint-Laurent en participant à la campagne de sociofinancement.

 

Lire aussi :

Un intervenant social à la bibliothèque Gabrielle-Roy, une première à Québec

Dans son projet de réinvention, la bibliothèque Gabrielle-Roy accueillera bientôt un int[...]

Lire sur Monsaintroch

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.