Un intervenant social à la bibliothèque Gabrielle-Roy, une première à Québec

Dans son projet de réinvention, la bibliothèque Gabrielle-Roy accueillera bientôt un intervenant de milieu. Ce type de poste existe déjà dans d'autres villes, mais c'est une nouveauté ici. Son rôle sera de tisser un véritable lien entre les usagers et permettre aux citoyens de s'approprier l'espace.

Un intervenant social à la bibliothèque Gabrielle-Roy, une première à Québec | 11 janvier 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

Bibliothèque Gabrielle-Roy, à quelques semaines de la réouverture.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monsaintroch

Dans son projet de réinvention, la bibliothèque Gabrielle-Roy accueillera bientôt un intervenant de milieu. Ce type de poste existe déjà dans d’autres villes, mais c’est une nouveauté ici. Son rôle sera de tisser un véritable lien entre les usagers et permettre aux citoyens de s’approprier l’espace.

Dans Saint-Roch, la rénovation et la transformation de la bibliothèque Gabrielle-Roy sont toujours en cours. L’ouverture reste prévue le 1er mars, juste à temps pour la semaine de relâche.

Plusieurs constats et raisons ont poussé la Ville à créer un poste d’intervenant de milieu en bibliothèque.

« On assiste à une situation assez préoccupante de la pauvreté, de l’exclusion, de l’itinérance, de la toxicomanie et de la détresse depuis la pandémie », constate Angélique Bouffard, directrice de la section Lieux culturels et art public au Service de la culture et du patrimoine.

Une volonté de favoriser l’inclusion

« L’inflation et la crise du logement viennent aussi exacerber la situation sociale », souligne-t-elle.

« En raison de ce contexte-là, la municipalité souhaite offrir aux citoyens des espaces en bibliothèque accueillants, inclusifs, sécuritaires et conviviaux », affirme-t-elle.

La direction de la bibliothèque Gabrielle-Roy partage le même avis, notamment sur la question de l’inclusion.

« La bibliothèque doit rester un lieu d’inclusion afin d’accueillir tout le monde sans discrimination », ajoute Éric Therrien, directeur de la bibliothèque Gabrielle-Roy.

D’après Mme Bouffard, l’embauche d’un intervenant social est rendue possible grâce à une subvention obtenue par l’Institut canadien de Québec.

Publicité

Le rôle spécifique de l’intervenant de milieu ou social

L’un des objectifs principaux, à travers cet intervenant, serait d’assurer une cohabitation entre les différents types de clientèle, selon la Ville.

« On collabore depuis longtemps avec les organismes communautaires de Québec. On avance également avec l’équipe d’intervention pour le vivre-ensemble et la cohésion sociale de la Ville », explique Mme Bouffard.

Pour la Ville, cela permet d’accéder à des expertises et de poser des gestes concrets, comme l’intégration d’un intervenant social dans la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy.

« L’intervenant est là pour tisser des liens, créer des relations avec les usagers et devenir une figure de confiance dans la bibliothèque. Ce dernier pourra venir en aide aux gens qui en manifestent le besoin », indique M. Therrien.

L’intervenant de milieu va accompagner la clientèle plus vulnérable et aiguiller ces personnes vers les bonnes ressources.

À l’heure actuelle, des entrevues sont en train d’être organisées pour le poste.

Un projet pilote

Comme mentionné plus haut, la présence d’un intervenant de milieu en bibliothèque est une nouveauté à Québec.

« On s’est inspiré de l’initiative de la bibliothèque de Drummondville où la volonté est de venir aider dans la prise en charge des enjeux en lien avec une clientèle plus vulnérable », relève M. Therrien.

À ses yeux, le projet compte ajouter une touche d’intervention pour atteindre ses objectifs, via l’accompagnement de cette clientèle.

Pour le moment, le poste sera occupé par un seul intervenant, mais cela pourrait changer.

« Au courant des premiers mois, il n’est pas impossible qu’un deuxième intervenant s’ajoute en cours de route, si nécessaire. Comme c’est un projet pilote, on est là pour s’adapter, s’ajuster et évaluer », mentionne Mme Bouffard.

« Tout le monde est le bienvenu à la bibliothèque. Tout va être mis en œuvre pour privilégier le vivre-ensemble. Cette bibliothèque est un espace citoyen avant tout », résument Éric Therrien et Angélique Bouffard.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

Bibliothèque Gabrielle-Roy : lumineuse et moderne

Les médias ont eu droit, mardi, à un avant-goût de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-R[...]

Lire sur Monsaintroch

Fermeture de la bibliothèque du Centre récréatif Saint-Roch le 8 janvier

La réouverture de la bibliothèque Gabrielle-Roy approche à grands pas. Mais la patience [...]

Lire sur Monsaintroch

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.