Séances d’informations sur le réaménagement de la rue Prince-Édouard et deux projets de logements sociaux le 28 mars

L'ordre du jour de l'assemblée mensuelle du conseil de quartier de Saint-Roch sera bien chargé ce jeudi, alors que la Ville de Québec présentera deux projets de logements sociaux : le PECH BIFROST et La Dauphine. Une autre séance d'informations servira à présenter le projet de réaménagement de la rue Prince-Édouard, face à l'école des Berges.

Séances d’informations sur le réaménagement de la rue Prince-Édouard et deux projets de logements sociaux le 28 mars | 26 mars 2024 | Article par Simon Bélanger

Projet de logement social PECH-BIFROST.

Crédit photo: Ville de Québec

L’ordre du jour de l’assemblée mensuelle du conseil de quartier de Saint-Roch sera bien chargé ce jeudi, alors que la Ville de Québec présentera deux projets de logements sociaux : le PECH BIFROST et La Dauphine. Une autre séance d’informations servira à présenter le projet de réaménagement de la rue Prince-Édouard, face à l’école des Berges.

La population de Saint-Roch est invitée à assister à la prochaine assemblée du conseil de quartier de Saint-Roch, qui aura lieu le jeudi 28 mars, à 18h30, au YMCA de Saint-Roch. Les gens qui ne pourraient ou ne voudraient pas se déplacer pourront aussi assister à la rencontre par Zoom, puisque celle-ci se tient en mode hybride.

En plus des activités régulières du conseil de quartier, trois activités de participation publique auront lieu durant cette soirée.

Projet de logement social PECH-BIFROST

En février dernier, le collègue Thomas Verret dévoilait que la Ville de Québec avait octroyé un prêt de 1 M$ à Programme d’encadrement clinique et d’hébergement (PECH), afin d’acquérir le 480-482, rue Caron. L’objectif était de réserver le bâtiment pour du logement social.

Le projet est issu d’un partenariat de PECH avec Action-Habitation et vise à répondre des besoins des personnes qui vivent seules. Le bâtiment, situé entre la rue Saint-Vallier Est et la rue Sainte-Hélène, doit inclut 6 étages et 50 logements sociaux (14 studios et 36 appartements 3 1/2). 12 cases de stationnement intérieur sont prévues, en incluant huit bornes électriques.

Quant au rez-de-chaussée, il serait occupé par des bureaux et des organismes communautaires pour l’organisme PECH. On trouvera notamment trois bureaux de psychiatrie, une salle de consultation, une salle psychocorporelle et une salle de réunion.

« L’article 74.4 de la Charte de la Ville de Québec, capitale nationale du Québec permet au conseil municipal d’autoriser un projet d’habitation destiné à des personnes ayant besoin d’aide, de protection, de soins ou d’hébergement, notamment dans le cadre d’un programme de logement social mis en œuvre en vertu de la Loi sur la société d’habitation du Québec […]. Le projet nécessite également une autorisation personnelle afin d’y permettre les soins de santé sans hébergement offerts par PECH (classe d’usage P5). Seul ce volet est sujet à la consultation publique», peut-on lire sur la page consacrée au projet.

L’activité du 28 mars permettra également de donner des informations sur le projet PECH-BIFROST et sur son échéancier. Des personnes-ressources de la Ville, de PECH et du groupe de ressources techniques seront présentes pour répondre aux questions.

La consultation pour les deux projets de logements sociaux débutera à 19h.

Publicité

Logement social La Dauphine

Un deuxième projet de logement social, cette fois-ci mené avec l’organisme La Dauphine, s’annonce dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, sur un terrain municipal vacant et décontaminé. Celui-ci longe la rue de la Pointe-aux-Lièvres. Il se trouve à l’est de la rue Lee et à l’ouest de la rue de la Croix-Rouge.

Dans ce cas-ci, on planifie un bâtiment de 4 étages, qui compte 27 logements avec services communautaires (16 studios et 11 3 1/2). Ces logements sont destinés à des jeunes de 12 à 35 ans en situation d’itinérance et avec un chien comme compagnon.

La Dauphine gérera un logement transitoire dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.
Crédit photo: Ville de Québec

C’est un logement supervisé, qui inclut un volet formation et retour à l’école. Avec la présence des chiens, le projet intègre donc une classe de toilettage, en collaboration avec le centre Louis-Jolliet. L’endroit comprendra également une cuisine collective, une salle à manger polyvalente, un bureau d’accueil, une salle de formation, une salle de toilettage et trois bureaux pour le soutien aux jeunes.

Il s’agirait donc d’un nouveau projet d’hébergement transitoire. Selon la Ville de Québec, ce projet répond au Plan de mise en œuvre accélérée 2023-2026 de la Vision de l’habitation, puisqu’il permet d’accélérer la construction de logements sociaux pour une clientèle vulnérable.

L’activité de participation publique n’était pas obligatoire, mais le conseil d’agglomération souhaitait quand même la tenue d’une séance d’information. Encore une fois, des gens de la Ville, de l’organisme et du groupe de ressources techniques seront là pour présenter le projet de La Dauphine et répondre aux interrogations.

La fiche de l’activité sur La Dauphine est disponible ici.

Réaménagement devant l’école des Berges

Finalement, à partir de 20h, une autre activité de participation publique se mettra en branle, avec la présentation du projet de réaménagement de la rue Prince-Édouard face à l‘école des Berges.

S’inscrivant dans la Stratégie de sécurité routière 2020-2024 de la Ville de Québec, les travaux, qui seront réalisés à l’été 2024, visent à sécuriser le corridor scolaire de l’école des Berges.

« Ce réaménagement vise à offrir un niveau de sécurité maximale pour les écoliers et les piétons, assurer l’efficacité du transport en commun, assurer une bonne mobilité dans le quartier, améliorer le verdissement et maintenir un équilibre pour les besoins en stationnement », peut-on lire sur la fiche de participation citoyenne.

Quelques interventions sont donc prévues : l’aménagement d’une voie automobile par direction, l’aménagement de gonflements de trottoir, élargissement du terre-plein, rehaussement du passage piéton dans la voie de desserte, identification du corridor scolaire et révision de la signalisation existante.

Ainsi, des voies de circulation seront retirées, tout comme certains espaces de stationnement sur rue à hauteur de l’école des Berges.

Une action pour la sécurité routière avait été menée devant l’école des Berges en janvier 2023.

Autres points à l’ordre du jour

D’autres sujets doivent être au menu lors de la prochaine assemblée du conseil de quartier de Saint-Roch.

Un point concerne une consultation à venir sur la mobilité active des familles dans le quartier. On peut aussi lire qu’il y aura une position sur la limitation de vitesse en zone scolaire, possiblement à l’instar de d’autres conseils de quartier. Le programme de recherche Engagement, un projet de Craque-Bitume et la plantation d’arbres seront aussi des sujets abordés.

L’ordre du jour complet est disponible ici.

Lire aussi :

Sécurité routière : « les bonnes mesures, les plus sécuritaires, au bon endroit », dit la Ville

Pour Pierre-Luc Lachance, il n'y a rien de surprenant avec le mémoire déposé par la Vill[...]

Lire sur Monquartier

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.