L’Espace du Parvis devient le parc des Pékans

C'est maintenant officiel : la petite place publique située au coin des rues du Parvis et De La Salle aura finalement son nom permanent. Jusqu'à maintenant connu sous le nom d'Espace du Parvis, il portera dès ce printemps le nom de parc des Pékans.

L’Espace du Parvis devient le parc des Pékans | 25 avril 2024 | Article par Simon Bélanger

L'Espace du Parvis portera bientôt le nom de parc des Pékans.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monsaintroch

C’est maintenant officiel : la petite place publique située au coin des rues du Parvis et De La Salle aura finalement son nom permanent. Jusqu’à maintenant connu sous le nom d’Espace du Parvis, il portera dès ce printemps le nom de parc des Pékans.

Un peu moins d’un an après le dévoilement du concept d’aménagement permanent prévu à l’endroit où se trouvait auparavant un stationnement, c’est finalement le nom de Parc des Pékans qui a été retenu par le Comité de commémoration et de toponymie de la Ville de Québec.

C’est ce qu’on peut lire dans un sommaire décisionnel datant du 21 mars 2024.

En juin 2023, les personnes présentes à l’assemblée du conseil de quartier de Saint-Roch avaient pu fournir quelques suggestions de noms pour le parc. Par la suite, en novembre dernier, le Comité de toponymie dévoilait que le nom de «parc Perce-Bitume» les avait charmés.

Cependant, la population du quartier estimait qu’elle devait être impliquée davantage dans le choix du nom, comme l‘initiative derrière ce parc découle d’une mobilisation citoyenne.

Les personnes intéressées ont donc pu faire leurs propositions dans un formulaire en ligne, qui a été disponible jusqu’au 15 février.

Vote des enfants

Le 3 février dernier, le comité en charge des activités d’animation à l’actuel Espace du Parvis a voulu consulter les premiers concernés : les enfants du quartier.

Un bureau de vote (ou plutôt un château de vote) a donc été mis sur pied, afin de donner la chance aux enfants de participer à l’exercice démocratique.

Trois choix de noms étaient inscrits sur le bulletin de vote : Le carré voisin, le Parc Pékan et la Cour arrière (ou l’arrière Cour). Il leur était également possible d’y aller de leur propre suggestion.

Publicité

Le nom de «Carré des Pékans» avait finalement été retenu, après le dépouillement de la boîte de scrutin. Environ une quarantaine d’enfants ont participé au processus, en suggérant des noms ou en votant.

«C’était presque unanime, je pense qu’on a eu trois votes pour autre chose », se rappelle Annie Mathieu.

Celle-ci est impliquée depuis les débuts de l’Espace du Parvis, en compagnie de Vicki Plourde.

Le Château de vote utilisé pour faire voter les enfants pour leur nom favori.
Crédit photo: Courtoisie Jocelyn Riendeau (tiré du groupe Facebook Espace du Parvis)

Choix final

Quelques mois plus tard, c’est finalement le nom de »Parc des Pékans» qui est choisi par la Ville de Québec.

« L’élément générique « parc » a été retenu par les membres du comité, puisqu’il correspond à la nature du lieu et à la typologie des lieux publics municipaux », précise le sommaire décisionnel.

En plus du nom «parc des Pékans», les membres du Comité de commémoration et de toponymie ont étudié trois autres propositions, issues des suggestions citoyennes : parc Perce-Bitume, parc du Parvis et parc de l’Agaric.

Les élus de l’arrondissement de la Cité-Limoilou ont finalement tranché en faveur du parc des Pékans.

Qu’est-ce qu’un pékan?

Pour les personnes peu familières avec la faune canadienne, un pékan peut être comparé à une martre nord-américaine. Ce mammifère, qui peut mesurer entre 75 et 110 cm à l’âge adulte, est doté d’un pelage brun foncé, près du noir. Sa couleur, ainsi que sa queue fuselée, le différencie de la martre d’Amérique.

Vivant en forêt, il se nourrit surtout de lièvres, d’écureuils et de souris, en plus d’être le principal prédateur du porc-épic. La fourrure de la femelle est considérée précieuse, surtout que l’animal est de plus en plus rare. Alors qu’il était présent un peu partout au Canada, il a disparu d’un grand nombre de régions, notamment le sud du fleuve Saint-Laurent.

Le pékan est parfois surnommé «diable des forêts».

Par ailleurs, les équipes sportives de l’école des Berges, qui accueille de nombreux enfants du quartier Saint-Roch, portent le nom de Pékans. Ce choix refléterait aussi «l’ancrage des jeunes dans leur quartier».

Le mot pékan daterait du début du 17e siècle et serait d’origine algonquine.

Le pékan est dans la famille des mustélidés, comme la belette ou la martre.
Crédit photo: Fisher (photo libre de droit du site Animalia)

Fierté et sentiment d’appartenance

Mis au fait de la décision par l’auteur de ces lignes, Annie Mathieu se réjouissait de la décision.

Elle estime que les enfants vont pouvoir encore davantage développer leur sentiment d’appartenance avec le quartier Saint-Roch.

«Ces enfants-là sont tellement fiers d’appartenir à une équipe sportive. Là, on les ancre dans le quartier concrètement. Ce qu’on veut vraiment, c’est qu’ils se l’approprient », souligne Mme Mathieu.

Le sentiment d’appartenance au quartier se retrouve également dans les paroles d’Éric Fournier, qui entraîne les équipes des Pékans à l’école des Berges.

«Ça me rend très heureux. En plus, c’est l’implication citoyenne. C’est les élèves qui ont voté pour ça. C’est vraiment l’fun. C’est un signe que les élèves sont attachés à leur école, à travers des activités qu’on leur fait vivre à l’école, qu’ils trouvent quelque chose de bien là-dedans », ajoute-t-il.

M. Fournier se réjouit également que Monsaintroch aborde le sujet, puisque «les enfants vont voir qu’ils ont une portée sur les actions citoyennes dans leur quartier».

Par ailleurs, ça reste à confirmer, mais Annie Mathieu ajoute qu’elle aimerait bien que les enfants au sein des équipes des Pékans puissent se déplacer à l’hôtel de ville lors de la séance du conseil municipal du 7 mai. C’est à ce moment que la décision sera officiellement adoptée.

L’idée derrière est de «les féliciter pour pour le processus démocratique» auquel ils ont participé, en plus de favoriser la création de ponts avec la Ville pour les années à venir.

Corvée nettoyage et fête ce samedi

Ce samedi, l’Espace du Parvis (ou parc des Pékans) sera au centre d’une corvée de nettoyage, dès 10h30.

Hot-dogs, pétanque, musique et autres activités sportives devraient aussi être au menu, pour les personnes intéressées à participer.

L’événement Facebook Samedi en folie a été crée pour l’occasion.

Cet article bénéficie du soutien de l’Initiative de journalisme local, financée par le gouvernement du Canada.

Lire aussi :

Espace du Parvis : le concept d’aménagement permanent se précise

Près de trois ans après l’acquisition d’un ancien stationnement par la Ville de Québ[...]

Lire sur Monsaintroch

Un nom pour le nouveau parc à l’Espace du Parvis

Les citoyens et citoyennes sont invités à soumettre des idées de nom pour le nouveau par[...]

Lire sur Monsaintroch

Parc à venir : la Ville acquiert un stationnement sur la rue du Parvis

Plusieurs citoyens et citoyennes résidant aux abords de la rue du Parvis, entre l’églis[...]

Lire sur Monsaintroch

Les Pékans de l’école des Berges vont s’équiper

Les Pékans, c'est le nom des équipes de l'école des Berges, comme le Cégep Limoilou a s[...]

Lire sur Monsaintroch

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir