Les marchés solidaires de retour cet été

Les marchés solidaires et le Vélo-marché reviennent pour une 5e édition. Cette année encore, il sera possible de se procurer des fruits et légumes à bas prix à plusieurs endroits dans les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur.

Les marchés solidaires de retour cet été | 17 juin 2024 | Article par Olivier Alain

Les marchés débuteront le 6 juillet.

Crédit photo: Courtoisie Du potager à l'assiette

Les marchés solidaires et le Vélo-marché reviennent pour une 5e édition. Cette année encore, il sera possible de se procurer des fruits et légumes à bas prix à plusieurs endroits dans les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur.

Deux marchés fixes auront lieu toutes les semaines du 6 juillet au 28 septembre. Un premier sur le parvis de l’église Saint-Roch le samedi de 10h à 14h et un autre au Centre Durocher le mercredi de 15h à 18h.

En plus des marchés fixes, un Vélo-marché s’arrêtera à différents points préétablis pour rendre le service encore plus accessible. Le Vélo-marché arpentera les rues de la Basse-Ville le jeudi et le vendredi après-midi. Il s’arrêtera au six points suivants :

  • 55, rue des Commissaires Ouest
  • 160, boulevard Charest Est
  • 180, rue Renaud
  • 80, rue Saint-Luc
  • La Résidence de l’Anse (73, rue de la Pointe-aux-Lièvres)
  • Le Patro Laval (145, rue Bigaouette)

Virginie Laberge, responsable du Vélo-marché, explique que les points de vente ont été sélectionnés en fonction de l’achalandage mesuré l’an dernier et des besoins observés dans ces milieux. « Ce sont tous des HLM, des OBNL d’habitation ainsi qu’un centre communautaire », précise-t-elle. L’idée est d’atteindre des personnes à mobilité réduite ou encore des milieux où les gens sont moins enclins à se déplacer vers les marchés fixes.

Tisser des liens

L’organisme en sécurité alimentaire Du potager à l’assiette pilote le projet, en partenariat avec plusieurs acteurs et actrices du milieu communautaire de la Basse-Ville. Virginie explique que l’initiative vise d’abord à offrir des produits frais et à bas prix, en particulier dans des secteurs où l’offre alimentaire est retreinte.

Le projet a également une vocation communautaire. Il vise à tisser des liens au sein des milieux de vie visités Un travail fait en amont permet de cibler les besoins de la population et d’adapter l’offre en conséquence.

«On reçoit beaucoup d’aide d’agents de liaison et de mobilisation qui orientent les gens vers nos services. »

Des produits d’ici

L’organisme travaille en partenariat avec une dizaine de producteurs de la Capitale-Nationale. Ces fermes fournissent des produits de saison frais et de qualité tout au long de l’été.

 

Publicité
Crédit photo: Courtoisie Du potager à l'assiette

Virginie souligne également l’apport de bénévoles dévoués qui travaillent au bon fonctionnement du marché et rendent le projet possible.

L’organisme est toujours à la recherche de bénévoles désirant s’impliquer dans les marchés solidaires. Plus d’informations se trouvent sur leur page Facebook.

Lire aussi :

Nouvel outil explicatif de l’itinérance lancé par L’Engrenage Saint-Roch : «un travail en amont» important

L'Engrenage Saint-Roch vient d'ajouter un nouvel outil à sa boîte, pour expliquer l'itin[...]

Lire sur Monsaintroch

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir