Bientôt un portrait de Saint-Roch pour améliorer la qualité de vie

L'Engrenage récolte actuellement des données pour dresser le portrait de Saint-Roch. Tout le monde est invité à y participer. Au-delà d'un simple constat, l'objectif sera de trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie dans le quartier.

Bientôt un portrait de Saint-Roch pour améliorer la qualité de vie | 30 janvier 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

L’Engrenage veut dresser un portrait du quartier Saint-Roch.

Crédit photo: Julie Rheaume

L’Engrenage récolte actuellement des données pour dresser le portrait de Saint-Roch. Tout le monde est invité à y participer. Au-delà d’un simple constat, l’objectif sera de trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie dans le quartier.

L’idée de lancer ce projet avec un portrait de Saint-Roch a vu le jour dans un contexte post-pandémique et lors du remaniement d’un nouveau plan d’action de L’Engrenage.

« Avec ce portrait-là, on veut voir ce qui a changé depuis lors et quelles actions les gens veulent voir, afin d’améliorer leur qualité de vie », affirme Pénéloppe Dagenais-Lavoie, chargée de projet pour le chantier participation citoyenne à L’Engrenage de Saint-Roch.

Tout le monde peut donc prendre part à la construction de ce portrait.

« Ce projet s’adresse à toutes les personnes qui habitent, travaillent et fréquentent le quartier », explique-t-elle.

Par exemple, la marche exploratoire organisée en novembre dernier, sur le sentiment de sécurité ou d’insécurité, fait partie des nombreux aspects étudiés dans ce futur portrait de Saint-Roch.

Un sondage en ligne ou des consultations en personne

Plusieurs sujets sont abordés, comme les conditions de vie, les relations sociales, la vie de quartier et le vivre-ensemble.

Pour L’Engrenage, il s’agit d’impliquer le plus possible toute la communauté du quartier.

« On est allé faire des consultations en présentiel, qui ont encore lieu actuellement. On va voir des gens qui ont moins tendance à répondre aux sondages en ligne », décrit Mme Dagenais-Lavoie.

Publicité

Quant au sondage en ligne, il s’agit d’une manière plus autonome de participer aussi, d’après l’OBNL.

« Les personnes plus à l’aise avec la technologie n’ont pas nécessairement envie qu’on se déplace chez elles pendant l’hiver », estime-t-elle

« Il est possible de répondre à une seule catégorie ou à 18. Le sondage est conçu pour que les gens répondent aux catégories qui les interpellent. »

Il faut compter 30 minutes pour remplir le sondage.

Selon elle, cela permet de consulter plus de gens et à gagner plus de temps, mais les consultations en présentiel demeurent essentielles.

« Tout le monde n’a pas accès au matériel pour faire le sondage ou tout le monde n’a pas les capacités de le faire », reconnait-elle.

Plus qu’un rapport

La participation en ligne et les consultations en personne se tiennent jusqu’au 15 mars environ.

Après la récolte de données, l’organisme compte réaliser un rapport.

« On veut quelque chose de concis et précis. Ce portrait doit être accessible à tout le monde », précise Mme Dagenais-Lavoie.

« Ce portrait servirait d’outil pour les organismes communautaires du quartier. Cela pourrait les aider dans leur demande de subvention ou encore dans leurs plans d’action. »

En termes de temps, L’Engrenage se donne jusqu’au mois de juin pour terminer la partie rédactionnelle.

« En automne, on aimerait faire un lancement officiel avec des rencontres citoyennes pour présenter les résultats. Cela donnera l’opportunité aux gens de s’exprimer et de créer un effet rassembleur autour de ça », révèle-t-elle.

À ses yeux, le but est de rendre plus accessible à tout le monde des données qui sont parfois difficiles à lire et à interpréter, mais d’aller aussi plus loin.

« Ce futur portrait ne sera pas uniquement un état des lieux, mais l’objectif consiste à développer des actions par rapport à ça, de voir où sont les enjeux et les préoccupations des gens », conclut Pénéloppe Dagenais-Lavoie.

Il est encore de possible de répondre à un sondage en ligne. Des rencontres en personne peuvent aussi s’organiser, pour prendre part à la consultation, en contactant L’Engrenage, par courriel ou par téléphone.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

L’Engrenage Saint-Roch: une vaste consultation en cours

La Table de quartier Engrenage Saint-Roch mène actuellement un sondage afin de bâtir son [...]

Lire sur Monsaintroch

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.