BESIDE : la danse dans l’arène des médias

La Rotonde présente BESIDE, la danse dans l'arène des médias. Les représentations se tiendront du 3 au 6 avril à la Maison pour la danse. Rencontre avec Marie Béland, la chorégraphe du spectacle.

<em>BESIDE</em> : la danse dans l’arène des médias | 29 mars 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

BESIDE est présentée du 3 au 6 avril à la Maison pour la danse de Québec.

Crédit photo: Courtoisie Laurent Philippe

La Rotonde présente BESIDE, la danse dans l’arène des médias. Les représentations se tiendront du 3 au 6 avril à la Maison pour la danse. Rencontre avec Marie Béland, la chorégraphe du spectacle.

Dans ce nouveau spectacle de La Rotonde, BESIDE se concentre sur le lien entre les mots et les mouvements qu’on fait.

« Depuis plusieurs années, je me suis intéressée à la façon dont on utilise nos corps quand on parle », explique Marie Béland, chorégraphe du spectacle BESIDE de La Rotonde.

« On est toujours en train de bouger, de faire des gestes et particulièrement avec nos bras, nos mains et notre visage, afin de ponctuer et de donner dus sens à ce qu’on est en train de dire », ajoute-t-elle.

« Je regarde ces mouvements-là avec mon œil de chorégraphe. Ces derniers sont le début d’une danse », estime-t-elle.

Sur scène, on y retrouve Rachel Harris, Sylvain Lafortune et Bernard Martin.

Les représentations se tiendront du 3 au 6 avril, à la Maison pour la danse de Québec.

S’interroger sur le rôle du corps et de la parole

Pour BESIDE, la chorégraphe a choisi un contenu qui se génère et se renouvelle constamment, comme la radio. Ce médium peut se répéter en direct aussi.

« Les interprètes sur scène portent des casques d’écoute. Ils doivent dire à haute voix, en continu, tout ce qu’ils entendent dans la radio qui se joue dans les écouteurs en direct. Donc, ce sont les différentes chaînes de la Ville de Québec », décrit Madame Béland.

Publicité
Au cours du spectacle, les comédiens vont restituer une partition d’une heure de gestuelle.
Crédit photo: Courtoisie Laurent Philippe

« Je l’ai montée à partir de différents extraits d’émissions de télévision. Il s’agit des nouvelles, des documentaires, des entrevues », précise-t-elle.

« Ce sont tous les contextes télévisuels dans lesquels les gens s’adressent à un groupe pour passer des informations ou des opinions. »

Selon elle, cette mise en scène amène cette idée du geste, mais avec un contenu parlé complètement changeant et imprévisible.

D’ailleurs, les gestes appris ne correspondent pas nécessairement aux mots prononcés.

« Cela nous incite à percevoir le rôle du corps dans la manière dont on donne du sens à ce qu’on dit. C’est ce qui crée aussi de l’absurdité quand les gestes faits ne correspondent aux mots qu’on veut dire », souligne-t-elle.

« Surabondance » du bruit d’informations sonores et visuelles

BESIDE se penche aussi sur le flux d’informations auquel on est confrontés au quotidien et l’impossibilité à les emmagasiner.

« On est sans cesse bombardés par des informations mises à jour et en continu. Ces dernières sont véhiculées par tellement de plateformes différentes. Comme il y en a tout le temps, on ne peut pas traiter cette information à sa juste valeur », développe Mme Béland.

Le spectacle joue également avec des éléments de mémoire.

« Qu’est-ce qu’on retient et qu’est-ce qu’on comprend vraiment de ce qu’on écoute à la radio ou de ce qu’on voit à la télévision ? », soulève-t-elle.

« On s’interroge également sur ce qui est annoncé, ce n’est pas sursimplifié. Donc l’objectif est d’être sûr d’en capter les grandes lignes », questionne-t-elle.

La pièce n’est pas là pour répondre à ces questionnements.

« C’est surtout une occasion de réfléchir sur la façon dont chacun d’entre nous dialogue avec ces différentes sources d’informations », espère-t-elle.

BESIDE aborde toutes les questions du rapport à la vérité.

Une expérience immersive

En plus du spectacle, les spectateurs sont invités aussi à tester le RADIOMATON.

« On a créé cette installation. À l’intérieur, les personnes sont appelés à mettre les écouteurs, à dire la radio à haute voix et reproduire des gestes indiqués devant le petit écran devant eux », révèle Mme Béland.

« Cela permet aux gens de vivre une pleine expérience du défi qui attend les interprètes sur scène. »

Cette animation est accessible avant ou après le spectacle.

Le vendredi 5 avril, l’interprète Rachel Harris propose un atelier de mouvement gratuit. N’importe qui peut y avoir accès. Cette activité se déroulera de 15h30 à 17h30.

« BESIDE souhaite ouvrir la discussion sur la façon dont on gère notre relation aux informations. La question est de savoir aussi ce qu’on souhaite pour le futur. Est-ce qu’on s’en va dans la bonne direction ? », résume Marie Béland.

Pour ce nouveau spectacle de la Rotonde, une billetterie en ligne est accessible.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

Et puis par la fenêtre, nous pourrons voir les champs : une famille comme les autres

Chaque année, le Théâtre de la Bordée accueille des productions d’autres compagnies d[...]

Lire sur Monsaintroch

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.