Retour sur 2023 avec Jean-Yves Duclos

Jean-Yves Duclos, député fédéral de Québec et ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, est en pleine tournée médiatique pour faire le bilan de son année 2023. Nous l'avons rencontré à son bureau de circonscription, quelques jours après la fin d'une session parlementaire mouvementée à Ottawa. Logements, aide aux organismes communautaires et tramway étaient notamment au menu.

Retour sur 2023 avec Jean-Yves Duclos | 20 décembre 2023 | Article par Simon Bélanger

Jean-Yves Duclos, député fédéral de Québec et ministre des Services publics et de l'Approvisionnement.

Crédit photo: Page Facebook Jean-Yves Duclos (photo recadrée)

Jean-Yves Duclos, député fédéral de Québec et ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, est en pleine tournée médiatique pour faire le bilan de son année 2023. Nous l’avons rencontré à son bureau de circonscription, quelques jours après la fin d’une session parlementaire mouvementée à Ottawa. Logements, aide aux organismes communautaires et tramway étaient notamment au menu.

Jean-Yves Duclos a été élu pour la première fois lors des élections fédérales de 2015. Celui qui était professeur à l’université Laval s’intéressait particulièrement à des enjeux comme la «justice sociale, [la] réduction de la pauvreté [et] comment les politiques publiques pouvaient aider à donner à tout le monde une chance d’atteindre son plein potentiel».

«J’arrivais avec des concepts plus théoriques et des outils plus statistiques. Ce que j’ai découvert rapidement, c’est que la politique, c’est que c’est essentiellement une question de relation avec les gens, dans la communauté. […] C’est être proche des personnes, de toutes les personnes, indépendamment de qui elles sont, et quels intérêts et opinions ces gens peuvent avoir», affirme M. Duclos.

Il avoue retrouver cette proximité avec le milieu à travers les 400 organismes communautaires de sa circonscription, qui font «une énorme différence» dans leur milieu.

«Une de mes grandes joies, depuis 2015, ça a été de connaître, d’apprivoiser et d’aimer le milieu communautaire», souligne le député de Québec.

Aide concrète et investissements

Pour Jean-Yves Duclos, le gouvernement fédéral aide d’ailleurs directement ces différents organismes communautaires à accomplir leur mission. Il cite entre autres le Fonds de relance des services communautaires, qui vient en appui à 80 organismes, avec de l’aide évaluée entre 50 000$ et 100 000$ par organisme bénéficiaire.

Il cite des organismes comme PECH, Motivaction Jeunesse, la Fondation Petits bonheurs d’école, le YMCA, la YWCA et la maison Dauphine comme des organismes bénéficiaires de cette aide.

«C’est un exemple d’investissement direct que le gouvernement canadien a pu faire en appui aux organismes communautaires, qui eux, ensuite, peuvent utiliser cet argent-là pour se préparer à l’avenir», soutient M. Duclos.

L’élu ajoute également que des investissements considérables ont été faites par son gouvernement dans la lutte à l’itinérance. Il précise que, durant la pandémie de COVID-19, son gouvernement a doublé son aide financière pour lutter contre l’itinérance.

Publicité

«Ça s’est avéré être important. On connaît l’agenda de la Ville, du maire Marchand en particulier, qui est d’éliminer l’itinérance [chronique] au cours des prochaines années. Ce n’est pas juste mettre un toit sur la tête des gens, même si c’est absolument fondamental. C’est aussi de fournir des services de proximité, des services variés aux personnes marginalisées qui ont besoin d’aide», affirme Jean-Yves Duclos.

Logements

L’enjeu du logement a fait la manchette, autant au niveau du gouvernement fédéral que provincial ou municipal. Jean-Yves Duclos affirme que plusieurs projets de logements sociaux ou abordables ont connu du développement en 2023.

«Au cours des six derniers mois, on a annoncé la construction de presque 1000 logements abordables à Québec», soutient-il.

M. Duclos mentionne différents projets à Québec, dont l’Hôte Dauphine, qui aidera les jeunes en situation d’itinérance. Il mentionne également deux maisons inaugurées récemment par la YWCA pour accueillir des femmes, dont le Presbytère Saint-Joseph, dans Saint-Sauveur, et une autre ressource d’urgence, dans Saint-Sacrement.

Il ajoute également que le gouvernement fédéral vient de signer une entente avec le gouvernement du Québec pour la construction de logements sociaux et abordables.

«900 M$ du gouvernement canadien, 900 M$ du gouvernement du Québec. C’est la seule province au Canada qui a accepté de doubler la mise, en mettant sa propre contribution», se réjouit le ministre.

M. Duclos affirme finalement vouloir aussi travailler avec la Ville de Québec, qui vient de faire l’acquisition de différents terrains dans les dernières semaines, également dans le but d’encourager des projets de logement social et abordable.

Tramway

Sujet presque incontournable dans tous les bilans de fin d’année à Québec, le tramway continuera d’alimenter les discussions en 2024. Le gouvernement du Québec a retiré le dossier des mains de la Ville de Québec pour confier le mandat à la Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ) de trouver le meilleur projet de transport structurant pour Québec.

Pour Jean-Yves Duclos, toutes les études et données disponibles pointent déjà en direction du tramway.

«On va laisser la Caisse de dépôt faire son travail, puisqu’on lui a demandé de le faire. Quand son constat va avoir été établi, on souhaite redémarrer rapidement, parce qu’entretemps, on va avoir perdu du temps précieux», estime le député de Québec.

Pour lui, en raison du taux d’inflation touchant ce genre de projet majeur, «chaque mois de retard coûte à peu près 70 M$ de plus». Il espère que les travaux puissent reprendre rapidement. M. Duclos affirme que la part de financement du gouvernement fédéral continue d’être disponible, mais qu’il faudra bien vite «se brancher».

«Est-ce qu’on veut, comme toutes les autres villes de taille comparable au Canada, avoir un réseau de transport en commun moderne ? Si la réponse est oui, on va devoir commencer à rattraper notre retard. Si on refuse de rattraper ce retard, l’argent du gouvernement canadien va aller ailleurs, dans d’autres villes à travers le pays», prévient Jean-Yves Duclos.

Davie et soins dentaires

Jean-Yves Duclos a occupé deux ministères au cours de la dernière année. Il était ministre fédéral de la Santé jusqu’à l’été dernier où, lors d’un remaniement ministériel, le Premier ministre Justin Trudeau lui a confié le ministère des Services publics et des Approvisionnements.

Pour lui, deux accomplissements ressortent particulièrement dans la dernière année autour de ces deux postes. D’abord, même s’il n’était plus à la Santé lors de la plus récente annonce, le ministre Duclos mentionne l’importance du nouveau régime canadien d’assurances dentaires, déjà en vigueur pour les personnes de 87 ans et plus, et qui se déploiera progressivement pendant la prochaine année.  M. Duclos participait d’ailleurs à l’annonce officielle.

«C’est un régime qui va aider, dans la grande région de Québec, d’ici la fin du mois de mai, à peu près 100 000 aînés. […] Les soins dentaires ont été les oubliés du régime d’assurance-maladie qu’on a mis en place dans les années 60 et 70», affirme Jean-Yves Duclos.

Le programme devrait être offert à tous les Canadiens admissibles en 2025. Ce nouveau régime était aussi au cœur des demandes du NPD, pour conserver la confiance envers le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau.

Quant à son autre accomplissement important, Jean-Yves Duclos souligne l’intégration du chantier maritime Davie, à Lévis, dans la Stratégie nationale de construction navale.

«Le fait que le chantier Davie soit depuis le mois d’avril un des trois partenaires majeurs du gouvernement canadien pour la construction de gros navires au Canada, c’est une très grande nouvelle pour la grande région de Québec. Ça va créer un pôle maritime, industriel et technologique d’une ampleur qui va ressembler à l’industrie aéronautique à Montréal ou à l’industrie de l’automobile dans le sud de l’Ontario», prévoit-il.

Poilievre et sondages

Interrogé sur l’ambiance qui règne à Ottawa depuis l’arrivée de Pierre Poilievre à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Jean-Yves Duclos affirme que certaines tactiques peuvent ressembler à d’autres utilisées du côté américain.

«M. Poilievre n’est pas M. Trump. Ce n’est pas du tout la même personne. Mais les tactiques que M. Poilievre utilise sont exactement les mêmes tactiques que la droite républicaine américaine utilise», affirme le ministre.

M. Duclos rappelle notamment le désir M. Poilievre et de ses troupes de paralyser les débats à Ottawa en fin de session parlementaire.

Le ministre Duclos déplore également l’attitude du chef conservateur face aux géants du Web.

«M. Poilievre ne s’est jamais levé en Chambre une seule fois pour dire qu’on avait besoin que les géants du Web fassent leur part, pour appuyer le milieu culturel et le milieu des médias au Canada», déplore Jean-Yves Duclos.

Même si le gouvernement Trudeau est en baisse dans les sondages, le député Duclos affirme que les «gouvernements doivent continuer à faire mieux».

«Il faut toujours être branché dans la réalité des personnes qui en ont le plus besoin. Toujours leur faire sentir qu’on est là pour prendre soin d’eux. Et qu’en général, on est là pour prendre soin les uns des autres», souhaite Jean-Yves Duclos.

Les députés fédéraux recommencent à siéger à la Chambre des Communes le 29 janvier 2024.

Cet article bénéficie du soutien de l’Initiative de journalisme local, financée par le Gouvernement du Canada.

Lire aussi :

Bilan 2023 : un «feu roulant» pour Étienne Grandmont

Le 3 octobre 2022, Étienne Grandmont succédait à Catherine Dorion comme député de Qué[...]

Lire sur Monsaintroch

Bilan 2023 : «année charnière» pour Claude Villeneuve

S'il avoue que la courbe d'apprentissage était «abrupte» à sa première année comme co[...]

Lire sur Monlimoilou

Une année 2023 « tourbillon » pour Julie Vignola

L'année 2023 a été un tourbillon pour Julie Vignola.

« En effet, ça l'est encore [...]
Lire sur Monlimoilou

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir