Marbotic s’ajoute au terrain de jeu de Lü

La semaine dernière, l’entreprise d’aires de jeu interactives de Saint-Roch Lü et son partenaire belge Megaform annonçaient l'acquisition conjointe de Marbotic. Cette entreprise française a développé un outil ludique éducatif pour l'apprentissage en lecture et mathématique.

Marbotic s’ajoute au terrain de jeu de Lü | 3 février 2023 | Article par Suzie Genest

Un « Sensory kit » de Marbotic

Crédit photo: Marbotic - recadré

La semaine dernière, l’entreprise d’aires de jeu interactives de Saint-Roch Lü et son partenaire belge Megaform annonçaient l’acquisition conjointe de Marbotic. Cette entreprise française a développé un outil ludique éducatif pour l’apprentissage en lecture et mathématique.

Le produit qui a fait le succès de à ce jour transforme l’apprentissage en expérience interactive et ludique grâce à un système de projections murales, caméras 3D, équipement de son et d’éclairage. Depuis 2018, Lü travaille avec Megaform pour la distribution de son système sur le continent européen, entre autres.

Les « Sensory kits » de Marbotic sont également éducatifs et interactifs. Ils ont été élaborés selon la méthode Montessori. Ils conviennent aux élèves de la maternelle et du début du primaire, même aux élèves à besoins particuliers.

Les réseaux de partenaires et de clientèles des entreprises respectives permettront d’« accroître considérablement la portée des solutions Marbotic et leur impact auprès des enfants », se réjouissait lors de l’annonce le président de Lü, Vincent Routhier.

Pour sa part, la présidente et fondatrice de MArbotic, Marie Mérouze, a souligné leurs valeurs communes. Chacune des entreprises croit à l’innovation et à l’intégration d’interfaces multisensorielles pour stimuler l’esprit, la motricité et la sphère émotionnelle des enfants dans l’apprentissage.

Photo de groupe des propriétaires de Lü et Marbotic
Vincent Routhier, président chez Lü; Marie Mérouze, fondatrice et présidente de Marbotic; Emmanuel Dru, Julia Borkowska, Mathieu Deletrain, employé.e.s de Marbotic.
Crédit photo: Gracieuseté

« Plusieurs projets et scénarios »

Comme les produits de Lü et de Marbotic incluent déjà objets matériels et applications numériques, « l’expertise pour concevoir des produits physiques, les fabriquer et les distribuer à l’échelle internationale est déjà au coeur des deux entreprises », explique Vincent Routhier.

Traduit dans 10 langues et distribué dans 52 pays, le kit de Marbotic est utilisé par « des milliers de professeurs » dans les écoles des Pays-Bas, selon le communiqué de Lü. Le système de Lü, lui, est disponible dans une douzaine de langues. En novembre dernier, quelques 1400 unités avaient trouvé preneurs dans 35 pays, surtout nord-américains et européens.

« Notre vision, c’est d’avoir un impact sur l’expérience d’apprendre de 10% des enfants du monde. Pour faire ça, il nous reste pas mal de travail à faire. On est juste dans 0,01% des écoles, probablement moins que ça. Dans le futur, on va développer plein de nouveaux produits qui vont être plus accessibles », disait alors Vincent Routhier à Elizabeth Jean-Allard sur Monsaintroch.

L’acquisition de Marbotic représente un pas dans cette direction. Comment se traduira la suite?

Publicité

« Les produits de Marbotic présentent un très beau potentiel pour le milieu scolaire. Alors nos efforts vont d’abord être de valider l’intérêt du marché, et apporter au besoin, les ajustements pour perfectionner l’expérience de les utiliser par les enseignants. Pour ce qui est du développement de nouveaux produits, il y a plusieurs projets et scénarios sur la table à dessin mais il est encore trop tôt pour en parler! », répond M. Routhier.

Reste l’enjeu de l’accessibilité. Beaucoup d’écoles publiques québécoises font face actuellement à des besoins prioritaires de taille, du manque de personnel aux locaux vétustes. Dans un contexte économique plutôt inflationniste, peut-on arriver à produire des outils technologiques « assez accessibles » pour les écoles d’ici? Vincent Routhier se montre confiant.

« Je crois profondément que lorsque un besoin pédagogique est bien identifié, que sa valeur est démontrée, il est possible de trouver un équilibre entre le prix nécessaire pour assurer la viabilité du projet, et les moyens disponibles pour en assurer le déploiement adéquat dans le réseau scolaire. »

Lire aussi :

École des Jeunes-du-Monde : nouveau panneau, mauvaise limite de vitesse

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.