121 jeunes proposent 10 solutions face à la crise climatique

La Fondation Monique-Fitz-Back organisait, les 28 et 29 avril 2023, son 6e Sommet jeunesse sur les changements climatiques, qui s’est tenu à Québec. Pour l’occasion, 121 jeunes de 47 écoles du Québec ont réfléchi à dix solutions pour s’attaquer à la crise climatique.

121 jeunes proposent 10 solutions face à la crise climatique | 15 mai 2023 | Article par Simon Bélanger

Sommet jeunesse sur les changements climatiques 2023

Crédit photo: Courtoisie Pascal Evans

La Fondation Monique-Fitz-Back organisait, les 28 et 29 avril 2023, son 6e Sommet jeunesse sur les changements climatiques, qui s’est tenu à Québec. Pour l’occasion, 121 jeunes de 47 écoles du Québec ont réfléchi à dix solutions pour s’attaquer à la crise climatique.

Sous le thème S’unir pour le futur, la Fondation Monique-Fitz-Back a rassemblé des élèves de 12 régions administratives.

Ces jeunes ont présenté leurs idées au ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP), Benoît Charette.

« En tant que ministre, c’est un réel plaisir de constater le succès grandissant de cet événement année après année. C’est aussi une grande fierté de voir l’implication croissante des jeunes du Sommet jeunesse sur les changements climatiques (SJCC) face à l’urgence climatique », a souligné M. Charette.

Les jeunes ont aussi assisté à des présentations offertes par des personnes impliquées dans le milieu politique ou l’engagement citoyen. Celles-ci ont expliqué leur choix de plonger dans l’action climatique, ainsi que leurs différents chemins d’implication.

La députée de Québec solidaire et porte-parole en environnement, Alejandra Zaga Mendez, ainsi que la porte-parole du Parti québécois, Méganne Perry Mélançon, ont pris la parole.

Carole Dupuis, une militante et porte-parole du Mouvement écocitoyen UNEplanète et Raphaëlle Lauzon, une engagée pour la justice climatique, ont également présenté leur parcours.

Mobilisation jeunesse

Les jeunes rassemblés à Québec ont également planché sur 10 solutions à proposer au gouvernement québécois, pour s’attaquer aux changements climatiques.

« Ces idées de solutions, créatives et réfléchies, sont destinées aux député.es de l’Assemblée nationale du Québec et visent l’action concrète et immédiate face à la crise climatique », souligne Émilie Robitaille, coordonnatrice de Sors de ta bulle.

Publicité

Cette campagne de mobilisation jeunesse sur les changements climatiques vise les élèves du secondaire. Elle se déploie sur différents médias sociaux.

10 solutions

En premier lieu, ils souhaitent « sensibiliser toutes les générations à l’urgence climatique ». Pour eux, un « plus grand nombre de publicités positives » devrait être diffusé dans les établissements scolaires, les centres communautaires et à la télévision.

Les participant.e.s au SJCC aimeraient aussi subventionner les entreprises écologiques québécoises et encourager l’achat local.

Les adolescent.e.s aimeraient aussi « obliger tous les établissements scolaires à avoir un plan d’action environnemental qui favorise la connexion avec la nature ». L’intégration interdisciplinaire de l’environnement dans le cursus scolaire se trouve également au cœur des solutions proposées.

Pour limiter le gaspillage, le groupe propose « d’obliger les fabricants à n’utiliser que des emballages recyclables et réutilisables ». Les jeunes souhaiteraient aussi que les épiceries donnent leurs aliments non vendus.

Dans le transport en commun, ils veulent la gratuité partout au Québec. Les adolescent.es aimeraient aussi que le réseau soit davantage développé dans les petites municipalités.

Finalement, les 121 élèves souhaitent la fin des subventions aux énergies fossiles et la protection, par défaut, de tous les territoires naturels du Québec.

« Nous avons été soufflés par le désir affiché de ces jeunes à participer dès maintenant, et de façon concrète, à la nécessaire recherche de solutions à l’enjeu climatique », affirme Benoît Mercille, directeur général de la Fondation Monique-Fitz-Back.

Jeunes ministres de l’environnement

En marge du SJCC, un nouveau Conseil national des jeunes ministres de l’environnement (CNJME) a été formé pour l’année 2023-2024.

En tout, 17 élèves de la deuxième à la cinquième année du secondaire font partie de cette cohorte. Leur rôle sera d’influencer les responsables de la campagne de lutte aux changements climatiques sur la scène provinciale.

Cinq adolescent.e.s de Québec font partie du lot.

La Fondation Monique-Fitz-Back s’implique dans le développement de la conscience environnementale et sociale des jeunes du Québec. Plus de 200 000 jeunes du Québec ont été sensibilisé.es au développement durable par les projets de la Fondation, depuis sa création en 2006.

Lire aussi :

https://monquartier.quebec/2023/collectivite-zen-quebec-souligne-mois-transition-socio-ecologique/

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.