Triste Vintage s'installe dans Saint-Roch | 25 mai 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Triste Vintage s'installe dans Saint-Roch

Étienne Jacques a ouvert le 21 mai Triste Vintage au 835 rue Saint-Joseph. La boutique rassemble vêtements, accessoires et objets de seconde main. Après un peu plus de deux années de commerce en ligne, le propriétaire a eu envie d’avoir pignon, dans Saint-Roch.

Triste Vintage a pris place dans le local laissé vacant par le départ de la boutique sans nom de cryptomonnaie et d’art lancée en 2021. Étienne Jacques est sorti de l’écran pour avoir « une expérience plus agréable avec les clients ».

« Sur ma pancarte à l’extérieur, je dis : venez nous voir. Pas obligé d’acheter, juste rentrer et se parler, avoir une conversation, c’est agréable! »

Il voulait, dit-il, proposer une offre un peu différente des friperies déjà établies dans le secteur. L’inventaire de Triste Vintage compte une variété d’objets en plus des vêtements et accessoires. On y trouve aussi bien des peluches de Bob l’éponge ou de Kermit la grenouille qu’un jeu de Lite Brite. Du côté vestimentaire, les jeans, t-shirts, chandails et casquettes occupent une place de choix sur les rayons.

Rayon de chandails

Ces différentes trouvailles, Étienne Jacques les déniche au gré de ses déplacements. Il se rend parfois jusqu’à Toronto pour mettre la main sur des trésors. Lorsqu’il part en vacances, il ne manque pas l’occasion de faire la tournée des friperies.

Publicité

La vibe de Saint-Roch à Triste Vintage

« J’habite entre Saint-Roch et Saint-Sauveur, sur Arago. J’ai tout le temps été fan de Saint-Roch, j’aime la vibe. Le monde a beau style ici, je crois que mes vêtements vont bien complémenter leurs styles », estime Étienne Jacques.

Le jeune entrepreneur entend opérer en parallèle sa boutique en ligne et celle de la rue Saint-Joseph. Mais d'abord, il va prendre le temps nécessaire pour bien mettre cette dernière sur les rails.

Étienne Jacques
Étienne Jacques
Crédit photo: Suzie Genest

Une seconde friperie en ligne qui se matérialise

Plus tôt cette année, une autre boutique de vêtements de seconde main est sortie de l’écran pour s’installer non loin du local de Triste Vintage. On la retrouve au 735 Saint-Joseph depuis janvier. Comme le mentionnait Francis Higgins dans Le Soleil, cette succursale de Kapara Vintage ouverte dans Saint-Roch trouve ses racines à Montréal. Elle propose des vêtements et accessoires des années 1980 au début des années 2000.

Lire aussi :

Billie Bob est en ville

En savoir plus sur...