Tradition des Fêtes à Lauberivière : une touchante leçon de dévouement

Suivis du Brunch de Noël, les deux repas des Fêtes de la Maison de Lauberivière égayent un peu chaque année des personnes qui vivent la faim ou la solitude. À l'invitation de l'organisme, nous avons goûté samedi dernier l'ambiance de ce Réveillon accessible à toutes et tous.

Tradition des Fêtes à Lauberivière : une touchante leçon de dévouement | 29 décembre 2022 | Article par Jean Cazes

Le souper du Réveillon à la Maison de Lauberivière. 24 décembre 2022.

Crédit photo: Jean Cazes

Suivis du Brunch de Noël, les deux repas des Fêtes de la Maison de Lauberivière égayent un peu chaque année des personnes qui vivent la faim ou la solitude. À l’invitation de l’organisme, nous avons goûté samedi dernier l’ambiance de ce Réveillon accessible à toutes et tous.

L’événement s’est déroulé de 18 h à 21 h dans la grande salle à manger de Lauberivière. Nous avions visité sa cuisine à la fine pointe l’an dernier, peu après la réouverture du centre communautaire, dans ses nouveaux locaux.

Des mains à la pâte

Isabelle, parmi la quinzaine de bénévoles affairés au Réveillon. D’autres du centre de jour ont donné de leur temps pour le ménage, la vaisselle et autres tâches au terme de la soirée.
Crédit photo: Jean Cazes

Le rôle d’organismes tels que la Maison de Lauberivière, le Caté-Rencontre du Centre-Ville ou le Relais d’Espérance mérite d’être rappelé. Ces lieux de socialisation ravivent espoir et confiance pour ceux et celles qui ne l’ont « pas eue facile ». C’est le cas des citoyens et citoyennes qui ce soir-là venaient briser leur isolement.

« On s’attend à recevoir un peu plus de 250 personnes, peut-être même 300 », nous avait indiqué Émilie Courtois, intervenante au centre de jour, croisée peu avant l’ouverture des portes.

« Beaucoup sont des personnes qui fréquentent présentement les services, incluant des résidents. Pour d’autres, c’est devenu un incontournable; des gens qui bénéficiaient aussi de nos commodités et pour qui c’est devenu un endroit familier. À cela s’ajoutent des proches venus de l’extérieur. À la fin, il y aura aussi un tirage de cadeaux pour ceux et celles qui se sont inscrits. »

L’accueil souriant des cuisiniers.
Crédit photo: Jean Cazes

« Ça fait plus d’une semaine que moi et mon équipe préparons le tout. Et nous sommes ici depuis 8 h ce matin », nous a aussi confié Éric Emmanuel Legendre. Il s’affairait en compagnie de ses cuisiniers à l’emploi de la Maison de Lauberivière.

Cette année, l’équipe composait avec une baisse de quelque 30 % des denrées recueillies. Elle attribue en partie cette baisse à la météo extrême de la veille, lors de l’Opération Din-Don visant à garnir ses frigos en prévision des Fêtes. Reste que plusieurs ressources communautaires ont connu un manque de denrées en 2022. Un article de Julie Rhéaume le rapportait en octobre dernier.

Une soupe au pois, de la dinde apprêtée de deux façons, des pommes de terre pilées, un pâté à la viande avec des atocas et la bûche de Noël !
Crédit photo: Jean Cazes

La Maison de Lauberivière demeure en campagne de financement. On en retrouve les détails sur son site au : https://lauberiviere.org/comment-aider

Lire aussi :

L’Archidon à Lauberivière : formule renouvelée, convives conquis

Publicité

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir