Techno Solidarité s'attaque aux fractures numériques | 28 septembre 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

Mélanie Desjardins (à droite) est agente de développement chez Croissance Travail. Elle se trouve dans le local de Techno Solidarité, en compagnie des participants Carole et Richard.

Crédit photo: Élizabeth Jean-Allard

Techno Solidarité s'attaque aux fractures numériques

L’organisme Croissance Travail lance un nouveau service de soutien et information. Techno Solidarité, mis en place pour contrer la fracture numérique, cible les populations vulnérables de la ville de Québec. En engageant des personnes vivant avec des problématiques de santé mentale, Croissance Travail fait d'une pierre deux coups.

En service depuis 30 ans cette année, Croissance Travail met l'accent sur le travail dans ses interventions pour la réhabilitation de ses membres. Alors que les autres secteurs dans lesquels l’organisme œuvre concernent principalement le travail manuel, Techno Solidarité aborde la technologie.

« Durant la pandémie, [les organisateurs de Croissance Travail] se sont rendu compte qu’il n’y avait pas moyen d’avoir de contact avec les participants. Tous ceux qui étaient hors connexion n’étaient pas vraiment rejoignables », décrit Mélanie Desjardins, agente de développement.

Souvent tenues pour acquises, les habiletés pour naviguer sur internet et utiliser les ordinateurs sont loin d'être maîtrisées par tout le monde. Un « angle mort » qui, selon l’agente de développement, laisse beaucoup de gens pour compte. Que ce soit la création d’une adresse courriel, les demandes de chômage ou simplement la recherche de musique, Techno Solidarité compte palier les difficultés en offrant de l'aide.

« Nous, on vise principalement les clientèles vulnérables, donc les personnes âgées, les familles à faible revenus, les personnes avec des handicaps physiques ou mentaux et les immigrants. On va les aider à avoir accès à des ordinateurs, à augmenter leur habileté à utiliser un ordinateur, à comprendre comment ça fonctionne », détaille Mélanie Desjardins.

Rejoindre les gens

Rejoindre les clientèles reste un enjeu de taille pour Croissance Travail. Autant du côté des futurs travailleurs à recruter pour Techno Solidarité que des populations vulnérables à desservir.

Publicité

« Pour l’instant, les clients, on les recrute à travers les participants », explique l’agente de développement.

Il y a eu des envois massifs aux différents organismes œuvrant avec les populations identifiées. Croissance Travail compte aussi sur le bouche-à-oreille pour faire connaître Techno Solidarité.

Le local de Techno Solidarité comprend quelques ordinateurs portables et de l'espace pour travailler.
Crédit photo: Élizabeth Jean-Allard

Les services de Techno Solidarité prennent plusieurs formes. Les usagers pourront recevoir des services sur place, dans les locaux situés sur la rue Caron dans Saint-Roch. Ils auront aussi la possibilité d’avoir du soutien à domicile, ainsi que par téléphone.

Pour en savoir plus sur Croissance Travail et sur Techno Solidarité, ou pour s'impliquer, on peut se diriger vers le site internet de l'organisme.

Lire aussi:

Un babillard pour l'information hors connexion