Par et pour les communautés | 27 octobre 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

Lors de la fête interculturelle de Saint-Roch, la Table Engrenage avait un kiosque où de nombreux fruits et légumes étaient en vente à bas prix.

Crédit photo: Jepherson

Par et pour les communautés

Le Collectif des partenaires en développement des communautés (CPDC) brosse le bilan de l’état de développement des communautés du 31 octobre au 4 novembre 2022. Ces États généraux représentent le premier portrait des situations du développement des territoires à l’échelle de la province. Dans la Capitale-Nationale, le Réseau de développement des communautés (RDC-CN) accompagne et soutient des organismes de nos quartiers.

Imaginons une série de poupées russes dont la plus grande représente le CPDC. Ce collectif comprend de multiples acteurs provinciaux dans le développement des communautés : la deuxième plus grande poupée russe. Arrivent ensuite les acteurs régionaux, dont fait partie le RDC-CN : ils forment la troisième poupée russe.

Ce réseau de la Capitale-Nationale rassemble une quinzaine de démarches à l’échelle locale ou supra-locale. Chacune de ces démarches est intersectorielle. Elle implique donc des experts dans différents domaines sociaux, environnementaux et en santé.

Pour Marie-Emmanuelle Côté, représentante du Réseau de développement des communautés de la Capitale-Nationale, l’idée est d’avoir une approche la plus globale possible du développement d’un territoire.

« L’action du Réseau en tant que tel est surtout de dialoguer avec les acteurs régionaux », détaille-t-elle.

Entre démarches, territoires et organismes…

Pour les néophytes du milieu coopératif, ce vocabulaire peut tordre des neurones. Entre démarches, territoires et organismes, des actions bien concrètes sont mises en place dans nos quartiers pour améliorer les communautés.

Publicité

« On parle souvent d’impacts qui sont, dans un premier temps, peu visibles, parce que les acteurs vont prendre un certain temps à apprendre à sa connaître et à travailler ensemble.

Au début, on va être dans le réseautage. Qui fait quoi et comment fait-on pour susciter de la synergie sur le territoire? Les premières phases sont ainsi des phases de diagnostics. »
- Marie-Emmanuelle Côté.

Dans nos quartiers, trois démarches sont soutenues par le RDC-CN. La Table de quartier Engrenage de Saint-Roch, Mobilisation Haute-Ville et le petit nouveau, Rendez-vous Limoilou.

Des démarches d'ici

La Table de quartier Engrenage est bien installée dans Saint-Roch. Au-delà du réseautage, les membres de cet organisme communautaire travaillent sur divers plans, dont la mixité sociale et le verdissement. De nombreuses animations du parvis de l'église font partie d'actions concrètes pour favoriser le développement d'une communauté.

La Fête interculturelle de Saint-Roch, organisée par la Table de quartier Engrenage de Saint-Roch, s'est déroulée sur le parvis de l'église.
Crédit photo: Jepherson

Mobilisation Haute-Ville, qui couvre un territoire allant de Saint-Sacrement au Vieux-Québec, s'attaque à des enjeux comme la mixité sociale intergénérationnelle, la sécurité alimentaire et le vieillissement de la population.

Quant à Rendez-vous Limoilou, c'est un retour de l'organisme dans le quartier. Après une tentative infructueuse il y a quelques années, les citoyens veulent faire le faire revivre. Ayant commencé des rencontres en pleine pandémie, les actions concrètes de Rendez-vous Limoilou dans le développements des communautés ne sont pas encore observables.

D'où l'importance de soutenir financièrement ces démarches sur le long terme.

« Pour moi, il est essentiel et urgent de réapprendre à travailler ensemble dans une perspective de justice sociale. Pour cela, il faut soutenir les communautés dans le développement de leur autonomie et de leur capacité d'agir pour faire face aux multiples changements des prochaines années. »
- Marie-Emmanuelle Côté

Lire aussi :

Un Club de marche pour (re)découvrir Saint-Roch

Appui majeur de la Fondation Lucie et André Chagnon à l'Engrenage Saint-Roch

En savoir plus sur...