Osez! la rencontre

« Osez! en solo » propose des spectacles intimes qui font redécouvrir différents lieux de la ville, entre autres dans Saint-Roch. La formule imaginée par Danse K par K dans les circonstances sanitaires de 2020 met cette fois en lumière le travail de 30 artistes en danse et en musique. Il en émerge 15 performances originales, présentées du 16 au 27 août.

<em>Osez!</em> la rencontre | 12 août 2022 | Article par Suzie Genest

Sonia Montminy

Crédit photo: David Cannon

« Osez! en solo » propose des spectacles intimes qui font redécouvrir différents lieux de la ville, entre autres dans Saint-Roch. La formule imaginée par Danse K par K dans les circonstances sanitaires de 2020 met cette fois en lumière le travail de 30 artistes en danse et en musique. Il en émerge 15 performances originales, présentées du 16 au 27 août.

Cette troisième année pourrait être la dernière pour l’événement Osez! en solo, confie en entrevue son idéatrice, Karine Ledoyen. C’est que ce projet, une adaptation des spectacles Osez! présentés à un large public depuis le début des années 2000, était soutenu par une enveloppe spéciale du contexte pandémique. La directrice artistique de Danse K par K aimerait bien néanmoins qu’il perdure. Osez! en solo fait des petits, observe-t-elle.

« Ça crée des belles collaborations, le projet peut continuer… Moi, je fais juste déposer ça et ensuite, souvent, les artistes ont envie de continuer le projet d’une autre manière. Ça crée une belle émulation vraiment chouette, ça, j’aime ça! »

Alice Vermandele
Alice Vermandele
Crédit photo: David Cannon

Des « petites places bien nichées »

On verra cette année, à quelques exceptions près, des interpètes qui n’avaient pas encore participé à Osez! en solo, précise-t-elle. La sélection se veut « plurigénérationnelle », faisant une place aux artistes émergent.e.s comme établi.e.s. En musique, on y entendra notamment Narcisse, Ping Pong Go, Charlotte Brousseau, Sheenah Ko.

Quant aux lieux, ils sont « vraiment beaux cette année, on est dans des petites places bien nichées qu’on connaît, ou dont on oublie qu’elles existent, ou qui sont bien cachées », poursuit Karine Ledoyen. À courte distance les uns des autres, dans le Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste et  Saint-Roch, les lieux choisis permettent de voir plus d’une performance le même soir.

Karine Ledoyen a fait le choix de concentrer cette potentiellement dernière édition de Osez! en solo dans sa ville. La première, en 2020, avait lieu à la fois à Québec et à Montréal. Pour la seconde, Danse K par K s’est attaqué simultanément à 16 villes de la province. Une cadence un peu essoufflante pour la petite équipe dans les coulisses, note-t-elle.

Démocratiser la danse

Comme le souligne le communiqué de l’événement, Osez! en solo poursuit un objectif majeur de l’organisme en danse contemporaine : démocratiser son art. La formule propose des prestations d’une dizaine de minutes, dans des espaces publics, à une ou deux personnes à la fois. Chaque performance est suivie d’un temps où le public peut échanger avec l’artiste. Enfin, il y aura des représentations spéciales pour des publics du voisinage, révèle Karine Ledoyen.

« Il va y avoir des ateliers de médiation culturelle pour les enfants des quartiers. Aussi, on est dans des lieux où il y a d’autres publics. Par exemple, des parcs où on côtoie des itinérants. Il va y avoir des présentations spéciales pour eux dans ce cadre-là, qui vont [leur] permettre de toucher à la danse contemporaine. Ça permet de créer des beaux canaux de communication avec ces publics-là qui n’ont pas l’occasion de nous voir en salle. Ils ont des choses à raconter sur le lieu, sur ce qu’ils ont vécu. C’est souvent des super beaux moments très touchants. »

Les artistes vont sur les lieux pour se pratiquer en vue des représentations, explique Mme Ledoyen. Des conversations naissent, les artistes expliquent ce qu’ils font. Ces rencontres nourrissent l’organisation des représentations spéciales.

Publicité

Les représentations de Osez! en solo ont lieu à compter de 18 h, du 16 au 27 août. Il en coûte 12 $ par billet unique et 16, 50$ pour deux personnes. L’horaire et la billetterie sont accessibles directement via le site de Danse K par K au https://dansekpark.com/

On peut aussi faire plus ample connaissance avec les artistes sur la page Facebook de Danse K par K.

Osez! en vidéo

Lire aussi :

Focus : la beauté sans filtre

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir