Un nouveau Festival d'impro à Québec | 3 août 2022 | Article par Thomas Verret

La première édition du Festival d'impro de Québec aura lieu du 28 au 30 avril 2023 à la salle Multi du complexe Méduse. L'événement est organisé par les producteurs du Punch Club.

Crédit photo: gracieuseté

Un nouveau Festival d'impro à Québec

Le premier Festival d'impro de Québec sera divertissant à souhait. Du 28 au 30 avril 2023, des matchs classiques et des performances spontanées se succéderont à la salle Multi du complexe Méduse.

Les producteurs du populaire spectacle Le Punch Club organisent l'événement.

« On voulait ajouter une offre culturelle supplémentaire à Québec, parce qu’il n’existe pas de festival d’improvisation au Québec », met en lumière le directeur artistique, Dominic Lapointe.

Le maître de cérémonie, Ogden Ridjanovic, alias Robert Nelson du groupe Alaclair Ensemble, et le directeur technique, Karl-Alexandre Jahjah, sont les autres organisateurs. Le trio est bien implanté dans le milieu québécois de l'improvisation.

Le projet est ambitieux.

« Notre slogan présentement, c'est le Festival d’impro de Québec, le plus gros festival d’improvisation francophone en Amérique. C’est prétentieux, mais c’est la vérité », s'exclame M. Lapointe, amusé.

Publicité
Le Limoulois Dominic Lapointe (à gauche) produit le Festival d'impro de Québec avec ses partenaires Ogden Ridjanovic et Karl-Alexandre Jahjah. Sur la photo, il performe aux côtés de Jean-Michel Girouard au Club d'impro.
Crédit photo: gracieuseté

De l'impro « mur à mur »

La programmation promet. L'improvisation, sous toutes ses formes, sera à l'honneur. Pendant trois jours, les festivaliers vivront le meilleur de la discipline.

Le vendredi soir, un match de championnat « punch club » ouvrira le bal. La formation championne, le West Coast MTL Street Impro Club, tentera de remporter un dixième titre. Virginie Fortin, Arnaud Soly et LeLouis Courchesne composent cette équipe étoile.

Plus tard, La Chaumière, une compagnie limouloise, se produira. Elle proposera son spectacle Tou doum tss. Des comédiens et des chanteurs improviseront une comédie musicale de bout en bout.

La journée du samedi sera dédiée aux matchs classiques, dont la scénographie rappelle le hockey. Les spectateurs joueront un rôle clé. Après chaque improvisation, ils désigneront l'équipe ayant le mieux performé. Les étoiles des niveaux secondaire, collégial et universitaire seront en action. Un match professionnel suivra. Deux équipes s'affronteront, l'une de Québec et l'autre de Montréal.

En soirée, le théâtre de la Ligue nationale d'improvisation (LNI) offrira un spectacle inspiré d'un artiste québécois connu. L'identité de celui-ci demeure un mystère.

Ensuite, une troupe de théâtre improvisée montréalaise, les productions de l'Instable, montera sur scène.

Robert Lepage, une « énorme prise »

Par ailleurs, le créateur Robert Lepage, monument de la scène artistique québécoise, a confirmé sa participation.

Le dimanche, Frédéric Barbusci et lui enregistreront devant public le réputé podcast « Pas d'Impro ». Leur discussion portera sur la création spontanée.

« C’est une énorme prise », se réjouit Dominic Lapointe.

Lors de la journée de clôture, quatre spectacles expérimentales seront présentés. La Ligue d'improvisation musicale de Québec, Le Carré d'As produit par Impro Sierra, Les Architectes et Turbo du Club d'impro, seront à l'affiche.

Campagne de financement en cours

Le festival n'a accès à aucune subvention, puisque la discipline n'est pas reconnue officiellement au Québec. Une campagne de sociofinancement a donc été mise en place. Les dons serviront à déployer les opérations de l'événement. Un site web et la promotion pourront notamment être lancés.

« Pour l’instant, tout le travail qui a été fait, déjà, est bénévole, il est fait par amour pour la discipline », précise M. Lapointe.

Une contribution de 100 $ permet d'accéder à toutes les activités.

Pour plus de détails, suivez le Festival d'impro de Québec sur sa page Facebook.

Lire aussi :

Un nouveau festival d'arts vivants casse-gueule