Nourris de pain et d’espoir: l'histoire du Café rencontre Centre-Ville | 16 novembre 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

À ses débuts, le Café Rencontre était situé sur la rue du Pont dans Saint-Roch.

Crédit photo: Café Rencontre

Nourris de pain et d’espoir: l'histoire du Café rencontre Centre-Ville

Au coin des rues Saint-Joseph Est et Monseigneur-Gauvreau se trouve le Café rencontre Centre-Ville. Ayant pignon sur rue depuis la fin des années 80, l’organisme à but non lucratif (OBNL) accueille des dizaines de personnes chaque jour. L’auteure et enseignante Julie Marcotte a décidé de lever le voile sur l’histoire de cette institution de Saint-Roch, dans un livre intitulé Nourris de pain et d'espoir.

Michel Godin et Ghislaine Aubin, les fondateurs du Café Rencontre, se sont rencontrés dans la vingtaine. Issus tous deux de milieux difficiles, ils ont décidé d’aller de l’avant ensemble et de mettre de côté leurs passés. Plus facile à dire qu’à faire.

Après quelques années, une dépression pour Michel et des problèmes dans leur couple, ils ont finalement trouvé un moyen de faire la paix avec leurs bagages. Pardonner, donner de l’espoir et redonner aux autres sont des principes qui modèlent leur arrivée dans la ville de Québec.

Une chose en entrainant une autre, Michel se retrouve dans le quartier Saint-Roch à distribuer de la nourriture aux gens dans le besoin. Nombre de personnes bénévoles se sont impliquées, trouvant du temps entre le travail et la maison, pour soutenir la mission de bienfaisance.

En devenant officiellement un OBNL en 1995, les portes menant aux subventions gouvernementales se sont ouvertes, facilitant l’expansion des services. Le Café rencontre a vu le visage du quartier se modifier avec le temps, mais a su conserver sa vocation de donner l’espoir.

Le couple à l’origine du Café rencontre prend sa retraite en 2020, en laissant derrière lui une foule d’anecdotes et de défis surmontés.

Publicité

Une fois semaine, pendant trois ans

Nourris de pain et d'espoir de Julie Marcotte devrait être disponible en librairie fin novembre.
Crédit photo: Julie Marcotte

L’ouvrage de Julie Marcotte, Nourris de pain et d’espoir, raconte en profondeur les parcours de Michel et Ghislaine. Entre jeunesses difficiles et obstacles à l’âge adulte, l'auteure s’est demandé « comment ils sont arrivés dans une soupe populaire à aimer le monde de même ? »

Michel espérait déjà depuis un moment écrire l’histoire de l’organisme qu’il a créé et soutenu à travers les années. Un bon timing, comme on dit, qui a duré trois ans. Ce sont trois années où Julie Marcotte prenait une de ses journées de congés pour les rencontrer.

« Il y a eu des moments très émotifs, surtout quand on revisitait leurs enfances », relate l’auteure.

En plus d’entrevue avec les fondateurs, elle a rencontré une douzaine d’autres personnes impliquées de près ou de loin dans le Café rencontre. Sans oublier une bonne recherche d’archives et de journaux.

« Le plus dur, c’était de tout remettre dans l’ordre », se remémore Julie Marcotte.

Transmettre l’espoir

Julie Marcotte souhaite que son ouvrage Nourris de pain et d’espoir puisse en redonner aux gens, malgré les vécus difficiles et les épreuves.

Le lancement officiel du livre a eu lieu le 12 novembre au Café Rencontre Centre-Ville. Celui-ci sera disponible en librairie dans les prochaines semaines. Pour en savoir plus sur cet ouvrage, ou les autres livres de Julie Marcotte, vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’auteure.

Lire aussi :

La Cheminée nocturne: nouveau refuge de nuit pour la population itinérante

En savoir plus sur...