Noces d’or pour la Libraire Pantoute

La Librairie Pantoute souligne cette année ses 50 ans d'existence. D'abord établie dans le Vieux-Québec, une deuxième succursale s'est ajoutée dans Saint-Roch, sur la rue Saint-Joseph, en 2001. Retour sur la mission de ce libraire pas ordinaire et sur cet anniversaire....

Noces d’or pour la Libraire Pantoute | 8 novembre 2022 | Article par Julie Rheaume

Une vue de l’intérieur de la succursale de Saint-Roch de la Librairie Pantoute.

Crédit photo: gracieuseté

La Librairie Pantoute souligne cette année ses 50 ans d’existence. D’abord établie dans le Vieux-Québec, une deuxième succursale s’est ajoutée dans Saint-Roch, sur la rue Saint-Joseph, en 2001. Retour sur la mission de ce libraire pas ordinaire et sur cet anniversaire….

Fondée par Denis LeBrun et Maryvonne Le Port, la Librairie Pantoute a vu le jour en 1972. Il y a un demi-siècle, ce nom ne faisait pas l’unanimité, car Pantoute était jugé trop « joual » pour certains!

La succursale de la Haute-Ville a vécu des déménagements et même un incendie avant de s’installer au 1100, rue Saint-Jean, à son emplacement actuel, en 1985. Il y a 21 ans, Pantoute ouvrait ensuite une deuxième succursale dans le quartier Saint-Roch.

Plus récemment, Pantoute a aussi brièvement compté une succursale à Loretteville, dans les locaux du nouveau cinéma Le Clap. La librairie avait alors invoqué la pénurie de main-d’œuvre pour en expliquer la fermeture en mars 2020.

Riche histoire

Au fil des ans, Pantoute a fait des petits. Elle a notamment donné vie à ce qui est aujourd’hui la revue Nuit blanche et à la coopérative de librairies indépendantes Les libraires. Ses 50 années d’existence sont donc fort bien remplies.

« Ça fait 50 ans que Pantoute est là et ça fait 50 ans qu’il y a de l’innovation. On essaie d’innover, que ce soit dans notre vision, nos projets, dans les livres et la littérature qu’on met de l’avant et qu’on défend. Ce sont de beaux projets qu’il y a eu et j’espère qu’il y aura encore », raconte Benoît Vanbeselaere, en entrevue à Monquartier le 1er novembre.

M. Vanbeselaere est arrivé chez Pantoute à titre de responsable des communication à l’été 2018. Il assume toujours ce rôle, en plus de voir au développement de projets et de diriger la succursale de Saint-Roch.

Modèle de propriété particulier pour la Librairie Pantoute

En 2014, Pantoute a pris un nouveau virage. Elle a opté vers un mode de propriété très particulier, en grande partie basé sur un modèle coopératif.

« Les propriétaires historiques ont pris leur retraite cette année-là, puis, il y a une (réorganisation) qui s’est faite. D’une part, deux libraires se sont associés pour faire une compagnie à numéros. (Quasiment tout le reste) des libraires, 95% des autres libraires, ont formé une coopérative de travailleurs actionnaires. Ce qui fait que les deux entités misent bout-à-bout font que ceux qui travaillent chez Pantoute ont la majorité des parts de la librairie », explique M. Vanbeselaere.

Publicité

Deux sociétés sont donc propriétaires de l’entreprise : la compagnie à numéros et la coopérative de travailleurs : « deux personnes morales qui collaborent ensemble pour la gestion », dit l’interlocuteur.

Les bureaux administratifs de Pantoute sont centralisés à Saint-Roch. Toutefois, « chaque librairie a son acheteur principal et chaque librairie a un gérant », précise-t-il.

Partie prenante

Les employés-propriétaires de la coop se sentent-ils davantage investis par ce modèle de propriété?

« Je pense que oui. Finalement, on travaille pour la librairie (…), mais aussi pour nous. Quand on entre chez Pantoute, quelques mois plus tard, on nous propose de rejoindre la (…) coop d’actionnaires. C’est aussi une valeur ajoutée personnelle, je dirais, dans le sens que l’on sait pour quoi on travaille, on vise un but (pour) sa librairie », répond le gérant de la succursale de Saint-Roch.

Un fort sentiment d’appartenance existe autant au niveau du personnel que de la clientèle. « Les clients, les clientes, sont très possessifs de leur librairie : ”Moi, je vais chez Pantoute. C’est ma librairie”. Pour les employés, les libraires, c’est un peu la même chose », ajoute-t-il.

Les travailleurs et travailleurs sont partie prenante de la libraire et de la vie de celle-ci, « c’est motivant ».

Bien implantée dans Saint-Roch

Librairie Pantoute
Les événements littéraires et culturels de Pantoute à Saint-Roch sont fort courus.
Crédit photo: gracieuseté

Pantoute a pignon sur rue dans Saint-Roch depuis 2001. Elle est un acteur important de la vie culturelle du quartier, non seulement par l’offre de livres qu’elle propose, mais aussi en raison des activités littéraires et rencontres d’auteurs et d’autrices qu’elle présente en boutique.

« (Nous sommes) une entité connue de la rue Saint-Joseph, un lieu de rencontre, d’échange, de rassemblement culturel. On défend une culture indépendante et des valeurs de libraires indépendants, de créer des liens culturels entre les gens , soutient M. Vanbeselaere. On essaie d’être plus qu’un commerce. »

Quant aux goûts des lectorats, la clientèle de Saint-Roch a un plus fort penchant pour les sciences humaines, les essais et la poésie. Cette succursale est notamment fréquentée par plusieurs étudiantes et étudiants qui habitent dans le quartier.

Au magasin de la rue Saint-Jean, situé dans la cœur touristique du Vieux-Québec, la clientèle craque davantage pour la « littérature générale », selon M. Vanbeselaere. On y trouve aussi plus de BD et de mangas.

Les clients et clientes de Saint-Roch et du Vieux-Québec ont cependant un point en commun : « la passion de la lecture  et du livre», note Benoît Vanbeselaere. Aux deux endroits, les gens « achètent et lisent québécois », dit aussi le porte-parole.

Activités du 50e anniversaire

Comme il était difficile de planifier de grands rassemblements au cours des deux dernières années sans craindre d’annulation, Pantoute a donc choisi de souligner principalement son cinquantième par la production de capsules vidéo. Celles-ci sont disponibles sur sa page Facebook.

Animées par Rosie Belley du théâtre La Bordée, elles racontent des moments forts de l’histoire de la libraire.

Sur vidéo, Pantoute a aussi choisi de donner la parole à des personnalités comme l’écrivain Stanley Péan ou l’ex-députée et comédienne Catherine Dorion, ainsi qu’à sa clientèle. Ces gens y parlent notamment de leurs liens particuliers avec la librairie.

« Pour les 40 ans, on distribuait une revue (….). On a voulu reprendre cette idée-là, de mettre quelque chose à la disposition des gens, mais avec un médium un peu plus moderne qu’est la vidéo. On ne voulait pas prendre de risques d’annulation (pour la) COVID. C’est sûr que la vidéo, les gens pouvaient regarder ça chez eux sans problème. C’était aussi de confronter les regards qui ont jalonné la librairie et qui la jalonnent encore: avoir des personnes qui ont été importantes dans l’histoire de la librairie, qui y contribuent… Que ce soit en étant des clients fidèles, des autrices invitées, ce genre de choses… », raconte M. Vanbeselaere, en parlant de ces clips vidéo.

La mise en ligne des vidéos devraient se terminer à la fin novembre ou au début décembre, ajoute-t-il.

De plus, des sacs réutilisables conçus pour les 50 ans de la librairies (disponibles à la vente) et des signets (remis gratuitement avec achat) contribuent aussi à souligner les noces d’or de Pantoute.

Enfin, « on n’exclut pas de faire un événement bientôt en prenant le risque d’annulation (liée à la pandémie). On y pense », conclut Benoît Vanbeselaere, en parlant de cet anniversaire tout spécial.

Pantoute
À Saint-Roch, la Librairie Pantoute est située au 286, rue Saint-Joseph Est.
Crédit photo: gracieuseté

À lire aussi:

Des livres près de chez nous pour le 12 août

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir