Folie/Culture explore la contre-productivité avec la Minute vidéo | 16 février 2022 | Article par Viktoria Miojevic

L'équipe renouvelée de Folie/Culture s'est dévoilée par une photo inusitée dans une publication Facebook de l'organisme en novembre 2021.

Crédit photo: Folie/Culture

Folie/Culture explore la contre-productivité avec la Minute vidéo

Folie/Culture vous invite à participer à la Minute vidéo. Le concept? Soumettre une vidéo d'une minute, sans montage, sous le thème « Savoir [rien] faire ». L'organisme, qui sensibilise à la santé mentale par la créativité artistique, souhaite faire un pied de nez à la productivité. La directrice, Stéphanie Letarte, s'est entretenue avec Monsaintroch du projet et de la nouvelle équipe de Folie/Culture.

Une minute de contre-productivité

Folie/Culture s’active depuis 1984 afin d’informer et de sensibiliser sur la santé mentale. À la croisée du social et du culturel, l'organisme à but non lucratif (OBNL) mise sur une approche créative multidisciplinaire.

La thématique de la contre-productivité est un choix audacieux pour cet appel de projets dont l’objectif est de présenter une vidéo, en plan séquence, d’une minute. Derrière ce choix, une volonté du comité de programmation d'allier santé mentale – la « folie » – et l'art pour laisser place à la créativité.

« On a pensé, par exemple, à la rémission en lien avec la santé mentale. C’est la période flottante où on est en attente de faire autre chose. De nos jours, on valorise beaucoup le "faire" puis le "savoir", donc on a voulu revaloriser cet espace de vide », se souvient Stéphanie Letarte.

L’intérêt du plan séquence vient notamment du fait qu’un enregistrement d’une minute ne nécessite pas d’équipement pour travailler la vidéo. « En une minute, les imprévus sont aussi les bienvenus. Ça donne une qualité de vidéo qui est intéressante. Le plan séquence, il n’y a pas besoin de manipulation! On a une idée, on la fait en une minute! C’est merveilleux, les surprises qui peuvent arriver dans le plan séquence », ajoute la directrice de Folie/Culture.

Critères

L'appel de projets est ouvert à tous.tes. Il s'adresse aux artistes professionnel.le.s ou non professionnel.le.s, aux amateurs membres, aux personnes avec des problématiques en santé mentale et aux intervenant.e.s. Fiction, essai ou vidéo d'art sont les bienvenus. Le style comme le thème sont assez libres.

Il existe deux options pour participer. La première consiste à proposer une fiction, un documentaire ou une vidéo d'art, sous forme de vidéo abordant le thème « Savoir [rien] faire ». La seconde offre la possibilité de soumettre une vidéo d'animation ou un GIF animé, sur ce même thème. Le 14 mars 2022 est la date limite pour y participer.

Publicité

« Folie/Culture vous invite à explorer comment le rien peut se glisser entre le savoir et le faire comme une force qui interroge, détruit et désorganise. Le rien n'est pas utile, il ne fait pas rouler l'économie, il ne va nulle part et s'en porte très bien. Le rien est absurde, bête, sot, déraisonnable, irresponsable, délirant, déséquilibré, extravagant, aliénant, fou », peut-on lire sur le communiqué.

Les participant.e.s sélectionné.e.s verront leur vidéo partagée à l'occasion d'une projection estivale. C'est le comité de programmation qui effectuera la sélection. Pour ce qui est des informations concernant la projection, elles seront communiquées ultérieurement. D'ailleurs, un cachet de 75 $ sera remis à chaque participant.e.

Une nouvelle équipe à Folie/Culture

Dans la dernière année, Folie/Culture a restructuré les postes dans son équipe. « Toute l’équipe a complètement changé », explique Stéphanie Letarte. Le personnel est composé de trois employé.e.s, dont elle-même. Celle qui assure la direction de l'organisme après un an d'intérim en est désormais la plus ancienne employée. Myriam Le Lan s’est jointe comme coordonnatrice à la programmation en avril 2021, puis Annabelle Vieux Francoeur, au poste de responsable des communications en octobre 2021.

Myriam Le Lan est par ailleurs bénévole pour l’émission l'Aérospatial à CKRL FM 89,1 et a étudié en histoire de l’art. Jeune commissaire qui participe à la biennale Manif d'art, Annabelle Vieux Francoeur a aussi étudié en histoire de l’art et en psychologie.

On retrouve toutes les informations sur l'appel de projets dans l'événement Facebook de « Savoir [rien] faire » et sur le site de Folie/Culture.

Lire aussi :

Grand Banquet de Folie/Culture : 33 années en 33 bouchées

En savoir plus sur...