Engramme souffle 50 bougies | 1 décembre 2022 | Article par Julie Rheaume

Célébration, l'exposition collective anniversaire d'Engramme, se poursuit jusqu'au 4 décembre.

Crédit photo: Jean François Gravel/Engramme

Engramme souffle 50 bougies

Le centre d'artistes Engramme, spécialisé dans l'estampe originale, célèbre ses 50 ans en 2022-2023. Expositions et activités sont au menu pour souligner l'occasion.

Engramme est un centre d’artistes autogéré qui se consacre depuis 1972 à la promotion de l’estampe originale. Il favorise une réactualisation de celle-ci comme domaine privilégié de la création en arts visuels. Il est l'un des membres fondateurs de la Coopérative Méduse, qui a vu le jour à Québec en 1995. Engramme loge toujours à Méduse, à la frontière des quartiers Saint-Roch et Saint-Jean-Baptiste.

L'équipe actuellement en place à Engramme est jeune. Elle est en poste depuis environ un an et demie, selon la directrice générale.

« On essaie de recréer des liens avec le passé tout en étant dans le présent et en regardant vers le futur... Comment se placer dans tout ça? (On compte) faire notre maximum pour que le centre puisse exister pour le double du temps encore», dit Anne-Sophie Ohmer, en entrevue le 30 novembre.

Le contexte économique actuel a fait en sorte qu'Engramme n'a pu organiser de grandes fêtes d'anniversaire, mais le centre d'artistes a tout de même réussi à bâtir une programmation solide pour souligner ce 50e, note Mme Ohmer.

50 ans cette année

« Fondé en 1972 par Marc Dugas, professeur à l'Université Laval, et un groupe d'artistes de Québec, Engramme est le tout premier organisme de Québec géré par un collectif d’artistes, voué à la production et à la diffusion des arts visuels actuels. Engramme s’appelait alors l’ARG (Atelier de réalisation graphique). En plus d’offrir aux artistes des ateliers collectifs pour la création d’estampes originales dans une perspective novatrice, il présentait des expositions dans sa galerie dès septembre 1973 », peut-on lire sur le site web du centre d'artistes.

Publicité

« Engramme a toujours conservé les principes directeurs de ses débuts. Aujourd’hui géré par un collectif d’artistes de plus d’une centaine de membres, il offre des ateliers spécialisés en estampe, dans toutes ses techniques, de même qu’une série d’expositions individuelles et collectives d’avant-garde dans sa galerie chaque année, en plus de programmes de résidences de création », ajoute l'organisme.

À venir pour les 50 ans

Sur les six expositions présentées en 2022-2023, cinq ont été sélectionnées grâce à un jury composé de « pairs » artistes, indique Anne-Sophie Ohmer.

Du 13 janvier au 12 février 2023, Alison James, une artiste de Winnipeg, sera à l'honneur. Elle sera d'ailleurs en résidence à Engramme à compter du 9 janvier.

Ensuite, du 24 février au 26 mars, ce sera l'exposition En-vert et contre tous. Elle rassemblera des artistes d'Engramme qui ont participé à des activités de médiation culturelle avec des jeune et des aînés, entre autres. Ces activités étaient en lien avec l'environnement. Encres végétales et papier recyclé seront notamment à l'honneur.

Du 6 avril au 7 mai, Engramme fera place à la Finlandaise Sirkku Ketola, dont la démarche artistique met de l'avant la création d'œuvres in situ.

Au cours du printemps et de l'été 2023, ces artistes seront aussi en résidence : Tuba Qurban (Prix Albert-Dumouchel pour la relève 2022), Talija Anctil-Corso (Prix de la relève universitaire) et François Génot.

D'autres activités et des expositions hors-galerie sont aussi prévues. Pour en savoir davantage, on peut consulter la page Facebook ou le site web d'Engramme.

En juin 2023, une publication anniversaire devrait aussi voir le jour au terme des célébrations, si le financement est au rendez-vous, de dire Mme Ohmer.

Exposition anniversaire

Célébration, l'exposition collective anniversaire, prend fin le 4 décembre. Celle-ci ressemble une douzaine d'artistes, six femmes et six hommes, qui, de diverses façons, sont liés à l'histoire d'Engramme.

Célébration se déroule sous l'égide du commissaire Paul Brunet (et n'a pas fait l'objet d'une sélection de la part d'un jury). Comme Engramme a vu des dizaines (voire des centaines) d'artistes défiler dans ses rangs au cours de ses 50 ans d'existence, il a donc fallu faire des choix difficiles pour sélectionner les participants et participantes à cette expo.

Elle rassemble des œuvres de Dan Brault, Samuel Breton, Dgino Cantin, Marianne Chevalier, Cynthia Dinan-Mitchell, Marie-Claude Drolet, Péio Eliceiry, Tania Girard-Savoie, France McNeil, Serge Murphy, Ilana Pichon et Bill Vincent. Elle est accessible au 510, côte d'Abraham, du mercredi au vendredi de midi à 17 h et les samedis et dimanches de 13 h à 17 h.

Vite! À ne pas manquer chez Engramme!

Méduse vue de la côte d'Abraham
Engramme fait partie des fondateurs de la coop Méduse (photo).
Crédit photo: Jean Cazes

Les 3 et 4 décembre, le marché de Noël bénéfice d'Engramme aura lieu au Grand Marché de Québec, de 9 h à 17 h. On y trouvera des cadeaux uniques, artistiques et locaux, créés par des artistes de Québec : cartes postales, papiers cadeaux, sacs et pochettes sérigraphiées. Une sélection d’articles et d'œuvres des artistes-membres d'Engramme y sera également disponible à la vente.

Les invendus du marché ainsi qu'une belle collection d’œuvres seront ensuite en vente à la galerie d'Engramme du 9 au 21 décembre.

Engramme ouvrira sa boutique éphémère de Noël du 8 au 17 décembre prochain, du mercredi au vendredi, de midi à 17 h, dans son espace galerie, au 510, côte d'Abraham. On pourra y dénicher des cadeaux uniques et locaux tout en soutenant un organisme artistique et sa communauté d'artistes.

Au fait, les centres d'artistes...

Comment fonctionne les centres d'artistes? Quelles sont leurs particularités? Nous en avions discuté avec l'artiste Rose de la Riva, ancienne responsable des Communications, relations avec les membres et partenariats au Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ)

À lire aussi:

Une exposition Monstres signé Hugo Landry

En savoir plus sur...