Conjoncture affaires publiques : 10 ans « dans le bonheur » | 28 novembre 2022 | Article par Thomas Verret

Luc Samama accompagne les entreprises et les organismes depuis 2012 à titre de consultant en développement stratégique. Sur la photo, le fondateur de Conjoncture affaires publiques est en compagnie des co-porte-paroles du Mois des droits de l'enfant, Amine Haouari et Philomène Robitaille.

Crédit photo: Samuel Tessier

Conjoncture affaires publiques : 10 ans « dans le bonheur »

Fondée par Luc Samama, Conjoncture affaires publiques célèbre ses 10 ans d'existence cette année.

Luc Samama aime aider les gens. C'est son métier. En 2012, il a formalisé son expertise. Il a fondé une entreprise de services-conseils. Depuis, il accompagne diverses organisations dans leur développement. C'est la mission même de Conjoncture affaires publiques.

La réussite des clients, le carburant et la fierté de Luc Samama

Au cours de la dernière décennie, le consultant en développement stratégique a contribué à la croissance d'entreprises privées et d'économie sociale. En fait, c'est ce à quoi il carbure dans la vie de tous les jours.

« Quand mes clients réussissent, c'est mon moteur principal, explique M. Samama. Quand je suis en mesure de contribuer, même modestement, à leur développement, à leur rayonnement, à leur notoriété, c'est ce qui m'allume. C'est ce qui me donne le goût de me lever le matin pour travailler dans mes dossiers. C'est mon carburant. »

Chose certaine, Luc Samama en retire une grande fierté. Surtout quand il pense au chemin parcouru par plusieurs de ses clients au fil des années.

« C'est ma principale fierté, confie le propriétaire de Conjoncture affaires publiques. Je travaille avec des gens d'horizons différents. Ces personnes ont tous une vision sociale et contribuent à améliorer la qualité de vie dans leur communauté. C'est ce qui me motive et qui explique ma mobilisation. »

Publicité
Depuis 10 ans, Luc Samama offre des conseils en communication, organisation événementielle, développement stratégique, affaires publiques et relations gouvernementales.
Crédit photo: Xavier Dachez

Le service personnalisé de Conjoncture affaires publiques

Au fait, Luc Samama est le seul employé de sa compagnie. Cette réalité engendre beaucoup de travail. Il doit être polyvalent. Cette situation a ses défauts et ses avantages.

« Je contrôle l'ensemble des opérations. Je fais tout seul, indique-t-il. De la rencontre initiale avec le client au développement de la planification stratégique, en passant par le déploiement de l'offre de services jusqu'aux livrables et la facturation, sans oublier le service à la clientèle. »

Son approche « hyper personnalisée » s'adapte à chaque client.

« Je suis très proche de mes clients. Cela fait en sorte que je suis en mesure de leur offrir une gamme de services qui répondent à leurs besoins et qui tiennent compte de leur réalité particulière. ».

Impliqué dans son milieu

La moitié de la clientèle de Conjoncture affaires publiques provient de la grande région de Québec, essentiellement des quartiers centraux. Luc Samama a deux bureaux, l'un sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres et l'autre dans Charlevoix.

Il s'implique dans les communautés où il évolue. Il siège notamment comme administrateur d'organismes, dont Premier Acte et la Fondation du Cégep de Limoilou. De plus, il redonne au suivant, que ce soit par des politiques de développement durable ou les rabais offerts aux organismes sans but lucratif.

« Bien sûr, c'est une entreprise privée que j'ai et qui dégage des bénéfices, mais il y a une redistribution de ces profits dans la communauté dans laquelle je suis ancré. Pour moi, ça, c'est bien important. Il y a une valeur ajoutée encore plus grande de faire appel à mes services. »

Par exemple, il travaille avec Le Pignon Bleu depuis les débuts de Conjoncture affaires publiques. Il aide l'organisme dans ses communications, ses relations de presse et l'organisation d'événements. Actuellement, il participe à l'Opération des paniers de Noël à titre d'ambassadeur. Cette campagne vise à amasser de l'argent pour offrir des paniers alimentaires à des familles de Québec.

Parmi ses autres implications, il coordonne présentement les activités du Mois des droits de l'enfant à Québec. Cette mobilisation regroupe 70 organismes qui portent au quotidien les droits de l'enfant.

Un engagement de longue date

Luc Samama entretient ces liens de proximité depuis la fin des années 1990. À cette époque, il travaillait comme directeur de cabinet pour la députée du Bloc québécois, Christiane Gagnon. Jusqu'en 2011, il a aidé les organismes et les entreprises de la circonscription de Québec qui se trouvaient dans les dédales du gouvernement fédéral.

« Lorsque j'ai quitté la politique, je n'avais pas l'idée de fonder une entreprise. Je me dirigeais plutôt à devenir gestionnaire dans la fonction publique québécoise, après des études de maîtrise à l'ÉNAP que j'avais entamées, puis abandonnées, raconte-t-il. Ce sont les directions générales de ces organisations qui ont fait appel à mes services, alors que Conjoncture affaires publiques n'existait pas encore, pour me confier des mandats. »

Bref, il recevait des tas de demandes. À un point tel que l'idée de créer sa propre compagnie a germé dans sa tête. Sans plus attendre, il s'est lancé en affaires.

En octobre 2012, il a fondé l'entreprise Conjoncture affaires publiques. Pour lui, c'était le début d'une aventure qui se poursuit toujours à ce jour.

« Quand ce qu'on fait a un sens à nos yeux et qu'on adore notre métier, on le fait dans le bonheur », résume Luc Samama.

À lire aussi :

Brouillard Communication : survol de 34 ans d'histoire