20 ans pour Avocats sans frontières Canada | 31 octobre 2022 | Article par Thomas Verret

Me Pascal Paradis a voué les 20 dernières années de sa vie à faire du droit un instrument de changement dans le monde. Sur la photo, on le voit lors d'une mission en Colombie, en 2004.

Crédit photo: gracieuseté

20 ans pour Avocats sans frontières Canada

Dans la vie, il faut écouter son cœur. C'est ce qu'a fait Me Pascal Paradis il y a 20 ans. En 2002, ce dernier quittait la pratique privée pour fonder Avocats sans frontières Canada. L'homme n'a jamais regretté sa décision. En fait, il vit son rêve. Celui d'aider les gens qui en ont le plus besoin.

Depuis deux décennies, Pascal Paradis utilise le droit comme un instrument de changement. Dans l'exercice de sa profession, il aide des personnes qui vivent des drames humains, aux quatre coins du globe.

Après tout, la solidarité internationale s'applique aussi dans le domaine juridique. Cela dit, beaucoup de juristes poursuivent les mêmes objectifs. En effet, ils sont nombreux à s'investir pour le respect des droits de la personne.

« Notre 20e anniversaire, c'est 20 ans de solidarité, de coopération et d'engagement. Une centaine de milliers de juristes se sont donnés la main pour rendre le monde meilleur », souligne le directeur général d'Avocats sans frontières Canada.

Me Pascal Paradis a voyagé partout dans le monde avec son travail. En 2006, il s'est rendu au Venezuela pour participer au Forum social mondial.
Crédit photo: gracieuseté

Une croissance « exceptionnelle »

Au départ, Avocats sans frontières Canada reposait entièrement sur le bénévolat. Trois avocats donnaient du temps en dehors de leurs heures de travail. Aujourd'hui, 140 employés et volontaires composent l'organisme. Ceux-ci œuvrent dans des bureaux répartis dans huit pays. Le siège social est situé à Québec, sur la rue Saint-Joseph Est.

Concrètement, ces juristes partagent leur savoir-faire. De plus, ils appuient des partenaires locaux dans diverses causes humanitaires.

Publicité

« Ensemble, nous collaborons pour devenir meilleurs dans la défense des droits des personnes en situation de vulnérabilité. C'est vraiment du renforcement de capacités », précise M. Paradis.

À l'heure actuelle, Avocats sans frontières Canada travaille avec 135 organisations différentes. Ses opérations annuelles se chiffrent entre 15 et 20 M$. Grâce aux sommes investies, l'organisme obtient des gains sur le terrain en faveur de l'accès à la justice, des droits humains, de la paix et de la réconciliation.

« Évidemment, tous nos services sont gratuits partout dans le monde », ajoute Pascal Paradis.

L'an dernier, 121 172 personnes vulnérables ont bénéficié directement des services d'Avocats sans frontières Canada. De ce nombre, l'organisation a accompagné juridiquement 4 740 victimes. En outre, plus de 100 cas de violations des droits humains ont été portés devant les tribunaux et les instances internationales.

Au total, l'organisme a contribué à 915 missions depuis sa création. Ainsi, 494 volontaires, employés et consultants se sont déplacés dans 39 pays.

Pascal Paradis sur les routes du Nigéria lors des premières missions de l'organisation au pays. Il y était pour s'attaquer à la détention préventive abusive.
Crédit photo: gracieuseté

Une première « excursion » en Ukraine

Dernièrement, Avocats sans frontières Canada a lancé un projet en Ukraine auquel contribue le gouvernement du Québec. L'organisme supporte une organisation de juristes femmes. Celle-ci vient en aide à des femmes victimes de violences basées sur le genre, notamment sexuelles, sur fond de conflit armé face à la Russie. L'objectif est d'accueillir ces femmes, de recueillir leurs témoignages et de les soutenir dans leurs démarches visant à obtenir justice contre leurs agresseurs.

« Ça se déroule dans un contexte extrêmement difficile, dans un pays en guerre. Nous commençons humblement à travailler en Ukraine, mais nous sommes déjà très fiers de soutenir une superbe organisation qui fait un travail important », affirme M. Paradis.

Des interventions en cours dans neuf pays

En réalité, Avocats sans frontières Canada intervient dans neuf pays. L'organisme soutient, entre autres, des processus de réconciliation et de paix dans des pays en guerre, comme en Haïti, au Honduras et au Salvador, par exemple. De la sorte, des juristes appuient leurs homologues dans leur lutte contre l'impunité et la corruption.

Me Pascal Paradis a participé au procès contre l'ex-Président à vie en Haïti, Jean-Claude Duvalier, en 2009.
Crédit photo: gracieuseté

En outre, l'organisation œuvre dans trois pays d'Afrique, soit au Mali, au Bénin et au Burkina Faso, afin d'y favoriser le respect des droits des femmes, de leur santé sexuelle et reproductive.

Des moments qui marquent à jamais

Plusieurs moments ont profondément marqué Pascal Paradis. L'avocat se remémore d'une scène vécue au Guatemala.

En 1982, des troupes militaires ont tué lâchement plus de 200 personnes dans le petit village de Las Dos Erre. Cinq des membres responsables ont été déclarés coupables de crime de guerre, au terme d'un long procès mené par des acteurs locaux soutenus par les juristes d'Avocats sans frontières.

M. Paradis était présent dans la salle, lorsque le tribunal a prononcé la déclaration de culpabilité. Il était aux côtés de centaines de femmes autochtones des communautés affectées par ce massacre. Pendant deux heures, tout le monde a écouté religieusement le tribunal rendre sa décision.

« Une fois que le tribunal a conclu avec la phrase ''Et justice est rendue'', il y a eu un espèce de cri de libération, de justice qui s'exprimait par la voix de 200 personnes », raconte Pascal Paradis.

« C'est un moment absolument grandiose. Des gens que je ne connaissais pas m'ont pris dans leurs bras pour me remercier. C'était extraordinaire. Ça démontre tout l'effet que la justice peut avoir sur des êtres humains », mentionne le fondateur d'Avocats sans frontières Canada.

Lire aussi :

Une avocate de Saint-Roch récompensée au 29e Gala Jeune personnalité d'affaires