« Saint-Roch n’est pas une autoroute » | 22 avril 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Caroline Leblanc

« Saint-Roch n’est pas une autoroute »

Mobilité et déplacements sécuritaires au centre-ville comptent parmi les enjeux les plus souvent abordés lors des assemblées d’information, consultations publiques et échanges dans les groupes virtuels. C’est dans ce dernier contexte que des personnes qui résident ou travaillent dans le quartier Saint-Roch viennent de créer une pétition contre le maintien du 50 km/h dans les rues donnant accès à l’école des Berges et au parc Victoria.

Publicité

L’initiative fait suite aux récentes annonces concernant la réduction des limites de vitesse de plusieurs rues à 40 km /h et à 30 km/ h dans les quartiers centraux, dans le cadre de la Stratégie de sécurité routière adoptée par la Ville de Québec. La pétition vise principalement les rues du Prince-Édouard, du Pont, Simon-Napoléon-Parent et Saint-Anselme.

« Notre quartier n’est pas une autoroute ou une voie de transition, c’est un quartier résidentiel et commercial, à échelle humaine, où circulent joyeusement des enfants, des travailleurs et travailleuses, des résidents et résidentes et des adeptes de ses commerces. Notre quartier est en droit de mettre sa communauté au centre de ses préoccupations et de garantir sa sécurité. Nous dénonçons la conservation des limites de vitesse à 50 km/h dans des rues névralgiques à la mobilité des gens du quartier, notamment la section ouest de la rue Prince-Édouard à partir de la rue du Pont, la rue Dorchester, la rue Simon-Napoléon-Parent et Saint-Anselme (accès au parc Victoria) », peut-on y lire.

On y demande notamment à la Ville de Québec de « fixer la vitesse à 30 km/h sur toute la section ouest de la rue Prince-Édouard à partir de la rue du Pont » et « d’éliminer la 2e voie en direction Ouest située devant l’école des Berges ». On y sollicite aussi la mise en place des mesures d’atténuation sous formes d’aménagements, et l’ajout d’odomètres permanents pour afficher la vitesse de la circulation.

La pétition est adressée au conseiller du district de Saint-Roch – Saint-Sauveur Pierre-Luc Lachance ainsi qu’au directeur du Service du transport et de la mobilité intelligente à la Ville de Québec, Marc Des Rivières. On la retrouve en ligne sur le site change.org

Tracé du tramway : où vont tourner les véhicules?

Ce n’est pas la première fois que des préoccupations sont exprimées au sujet de la circulation sur les artères bordant l’école primaire et les parcs Victoria et Gilles-Lamontagne, lieux  fréquentés par les enfants. Selon plusieurs parents actifs dans les groupes virtuels de quartiers, il n’est pas rare sur ces voies que des véhicules dépassent la limite de vitesse. Les dernières nouvelles concernant le tracé du tramway et les modifications envisagées à la circulation et aux virages autorisés dans les rues de Saint-Roch ont ravivé ces préoccupations.

Pour les véhicules qui entrent dans le quartier en provenance du nord, on craint que Prince-Édouard devienne la meilleure sinon la seule voie pour se rendre sur Saint-Joseph Est, en passant par du Pont. On redoute aussi qu’elle soit le premier choix pour ceux qui veulent rejoindre le Vieux-Québec. Dans l’attente de réponses concernant tous les changements prévus à la circulation, l’hypothèse de voir le débit augmenter sur Prince-Édouard inquiète.

« Où vont tourner les gens qui arrivent de l’autoroute et qui ne voudront pas monter en Haute-Ville? Comme il sera interdit de tourner à gauche sur Charest et Saint-Joseph, auront-ils d’autres choix que de prendre de La Salle et Prince-Édouard? », se demande Vicki Plourde, une des initiatrices de la pétition et mère d’enfants fréquentant l’école des Berges.

On peut visualiser la carte des limites de vitesse révisées sur le site de la Ville de Québec.