Saint-Roch dans les années 1960 : angle Charest Est - Caron | 28 novembre 2021 | Article par Jean Cazes

Une vue du boulevard Charest Est en 1962.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Roch dans les années 1960 : angle Charest Est - Caron

La série Saint-Roch dans les années 1960 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources. Retour cette semaine sur la principale artère du quartier, le boulevard Charest.

La photo en vedette est tirée d'un négatif représentant l'intersection du boulevard Charest et de la rue Caron dans le quartier Saint-Roch. (Il s'agit de la description des Archives de la Ville de Québec). Elle date du 16 septembre 1962.

Dans la galerie en fin d’article, on retrouve une scène comparative actuelle en direction est. Elle a été captée le 25 octobre 2021. Au loin, les fameux cônes oranges trahissent les travaux préparatoires à la venue du tramway.

Trois immeubles phares

De l'autre côté de la rue Caron se dresse sur Charest Est l'édifice Cadrin. Sa construction remonde à 1947.  D'après une fiche du répertoire du Patrimoine bâti de la Ville de Québec, cet immeuble a été construit selon les plans de Joseph Marchand et Gaston Amyot. Sa façade est « dominée par une superposition de fenêtres arrondies, qui, à chaque niveau, marquent le coin en blocs de verre ». On l'a conservée au fil du temps.

Sur la droite domine la Maison de la coopération et de l'économie solidaire de Québec. Il s'agit de l'ancien immeuble des Syndicats catholiques de Québec. Aussi construit en 1947, il est le sujet d'un précédent article. Juste en face, on observe l'immeuble ayant abrité à partir de 1959 l'ancienne gare centrale d'autobus. Cette dernière a cessé ses activités au milieu des années 1990. Au début des années 2000, on a rehaussé ce bâtiment de quatre étages. Il abrite depuis les copropriétés Le Gutenberg.

Un peu de toponymie autour de la rue Caron

Selon la section Toponymie du site de la Ville de Québec, la rue Caron a été dénominée vers 1842. Son nom rend hommage à l'avocat René-Édouard Caron (1800-1876). Il a été le maire de Québec de 1834 à 1836 puis de 1840 à 1846.

Publicité

« Ses mandats sont marqués par l'épidémie de choléra de 1834 et par les deux grands incendies successifs des faubourgs Saint-Roch et Saint-Jean en 1845. Pendant qu'il exerce la fonction de maire, Caron est aussi député de la Haute-Ville de Québec à l'Assemblée législative du Bas-Canada, puis conseiller législatif. »

René-Édouard Caron a par la suite été juge à la Cour supérieure et lieutenant-gouverneur de la province.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo en vedette, beaucoup d'images d'archives sont disponibles en ligne, sur le site de la Ville de Québec. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais. Il s'agit d'utiliser les vignettes estampées au logo de la Ville et de citer correctement les sources.

La photo en vedette éveille en vous des souvenirs? N’hésitez pas à les partager sur notre page Facebook!

Voir la capsule précédente de la série : Saint-Roch dans les années 1960 : les pompiers à l'œuvre sur la rue du Pont.