La passerelle de la Tortue et le pavillon de la Pointe-aux-Lièvres enfin livrés! | 15 juillet 2021 | Article par Jean Cazes

Dès le vendredi 16 juillet, piétons et cyclistes pourront emprunter la nouvelle passerelle sur la Saint-Charles.

Crédit photo: Jean Cazes

La passerelle de la Tortue et le pavillon de la Pointe-aux-Lièvres enfin livrés!

La Ville de Québec a inauguré jeudi midi la tant désirée passerelle cyclopiétonne enjambant la Saint-Charles. Elle sera accessible dès vendredi, comme l'est déjà le nouveau pavillon de services.

Publicité

Lors de l'inauguration, Régis Labeaume a d'abord pris la parole en compagnie de sa petite-fille. Un symbole, en quelque sorte, de son legs pour les futures générations, a-t-il laissé entendre avec fierté.

La passerelle de la Tortue

« Il y a un peu plus de dix ans, nous nous imposions tout un défi : celui de redonner vie à cet ancien secteur industriel afin de créer un milieu exemplaire », a exprimé d'entrée de jeu Régis Labeaume.

« Pour développer l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, nous prenions l’engagement de créer un milieu où la qualité de vie prédomine, avec une variété dans l’offre de logements et des critères stricts pour respecter les plus hautes normes en matière de développement durable. Aujourd’hui, avec la réalisation de la passerelle et du pavillon d’accueil, en plus de tous les bâtiments construits et en construction, nous pouvons affirmer que nous avons gagné notre pari », a ajouté le maire.

Cinq ans après la passerelle des Trois-Sœurs, qui relie plus à l'ouest les quartiers Saint-Sauveur et Vanier, la passerelle de la Tortue concrétise un vieux désir des Limoulois et Limouloises. Ils ont « leur » pont au niveau de la 8e Rue. Ce pont de bois, avec son belvédère sous le tablier, offre une vue spectaculaire sur la Saint-Charles renaturalisée. Le raccourci leur permettra aussi de joindre en quelques minutes le parc Victoria. Il leur suffira d'emprunter ensuite la passerelle sur le boulevard Laurentien.

Choisi par le Comité de toponymie de la Ville, le nom de la nouvelle passerelle cyclopiétonne évoque à la fois une célèbre fable de La Fontaine et les traditions des Premières Nations. Sa conception est l'oeuvre de ABCP architecture. Sa réalisation, incluant l’aménagement de ses approches sur les deux rives de la rivière, a nécessité un investissement global de 6,1 M$. Les sommes proviennent du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (5 M$) et de la Ville de Québec (1,1 M$).

Marquant l'inauguration, le maire de Québec a foulé la passerelle cyclopiétonne en compagnie notamment de Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, et de Steeve Verret, membre du comité exécutif responsable des sports, des loisirs et de la vie communautaire. Les conseillères municipales Suzanne Verreault et Geneviève Hamelin les accompagnaient. Jean-François Simard, député de Montmorency, était aussi de la partie.

Le pavillon de la Pointe-aux-Lièvres

Même si le calendrier des activités d'automne reste à peaufiner, le nouveau pavillon de service est déjà ouvert. Il s'agit de la septième halte de services quatre-saisons pour les usagers et usagères du parc linéaire de la rivière Saint-Charles.

Dessiné par l'agence d'architecture Patriarche, le bâtiment remplace les deux roulottes utilisées depuis la première phase d’aménagement du site, en 2009.

Le bâtiment héberge notamment une salle pour les patineurs, une salle de fartage pour les skieurs, un espace pour la location d’équipements récréatifs. Une vaste salle polyvalente y servira en toutes saisons pour des activités récréatives et événementielles. La gestion des locations de salles, l’accueil, l’information et la surveillance seront sous la responsabilité de la Société de la rivière Saint-Charles.

La construction du pavillon de la Pointe-aux-Lièvres a été rendue possible grâce à un financement de 3,56 M$ du gouvernement du Québec, qui s'ajoute aux 2,34 M$ de la Ville de Québec. À l'extérieur, une œuvre d’art sera installée sous peu, dans le parterre central situé entre le pavillon et la rue de la Pointe-aux-Lièvres.

Enfin, entre 2022 et 2024, la Ville compte également aménager un jeu d’eau et un circuit d’entrainement entre ce pavillon et la passerelle.

À lire aussi : Pointe-aux-Lièvres : survol des chantiers en cours, du Lièvre à la... Tortue.