EXMURO MINI explore la ville avec les jeunes de Saint-Malo | 9 décembre 2021 | Article par Viktoria Miojevic

À l'occasion des ateliers artistiques proposés, les enfants ont pu réaliser leur mini-œuvre. Le photographe, Stéphane Bourgeois, a capturé ces instants de création.

Crédit photo: Stéphane Bourgeois

EXMURO MINI explore la ville avec les jeunes de Saint-Malo

Au mois de novembre, EXMURO arts publics a développé le projet-pilote EXMURO MINI avec les jeunes de l'école Saint-Malo. Cette initiative a permis aux enfants de découvrir des œuvres d'art public en ville, et de créer leur propre œuvre d'art miniature. En plus d'une inauguration en classe, une vidéo est désormais disponible en ligne.

Publicité

Sorties et rencontres avec des artistes

« On avait envie de découvrir le public scolaire et d’aller à leur rencontre dans les écoles », explique la chargée de la médiation et du développement des publics, Marie-Claire Tremblay. Financé par l'entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec, EXMURO MINI a pour objectif la découverte d’art public à travers des œuvres permanentes.

Entre fin octobre et début novembre, des sorties scolaires ont été organisées pour faire découvrir aux enfants ces œuvres. Avec leur cinq classes, Mme Andrée-Anne (6e année), Mme Catherine (4e année), Mme Émilie (adaptation scolaire), Mme Marie (5e-6e année) et Mme Nancy (francisation) ont exploré les œuvres d’art de la ville de Québec. L’objectif était de « découvrir des œuvres d’art complètement différentes, figuratives ou abstraites », précise Marie-Claire Tremblay.

« Le fil conducteur d'EXMURO MINI est de regarder l’art public en fonction du lieu dans lequel l’œuvre est proposée. On y allait avec les enfants, et des fois ils les découvraient physiquement. Ils grimpaient sur les oeuvres ou s'amusaient avec. Je leur posais toujours des questions sur la relation entre l’œuvre et le lieu. »

« Pourquoi l’œuvre est située dans un lieu donné? Quel est le sens de l’œuvre? » Ce sont des questions autour desquelles les enfants ont échangé. Au-delà de la découverte d’œuvres, les écoliers ont pu faire la rencontre duo d’artistes Demers-Ménard.

« On est allés voir les œuvres de Demers-Ménard, au Grand Marché, pour qu’ils puissent voir de l’art actuel », ajoute la coordonnatrice de projets.

Ateliers en classe

Après la découverte d’art public sur les lieux d’exposition, lors d’ateliers, les jeunes ont créé leur propre exposition miniature EXMURO MINI. Ces ateliers se déroulaient quant à eux pendant les trois premières semaines de novembre.

« Il y avait un premier atelier pendant lequel on créait une mini-œuvre d’art public. Puis j'avais choisi trois artistes, à travers les œuvres qu’on avait vues pendant la sortie : Demers-Ménard, Ludovic Boney et Dan Brault. Les jeunes pouvaient s’en inspirer. »

Comme un coffret d’inspiration, les jeunes pouvaient sélectionner les projets d’inspiration, les artistes et le matériel pour créer. Pour le deuxième atelier, les jeunes revenaient avec leur mini-œuvre et devaient les finaliser. 

« Je les mettais dans le rôle d’un artiste qui doit aller installer son œuvre d’art public. À ce moment-là, j’ai fait fabriquer une grande maquette d’art public », raconte Marie-Claire Tremblay.

À tout de rôle, les enfants allaient placer leurs petites pièces sur la maquette. Les enfants répondaient alors à des questions sur le choix de l’emplacement et la perception du public.

Sur l'image on observe les œuvres d'art EX MURO MINI des enfants qui parsèment la maquette qui prend l'apparence d'un parc urbain.
Après la phase de création et finalisation, on peut voir les œuvres intégrées à la maquette miniature. Ici, on observe les œuvres EXMURO MINI de la classe de Mme Andrée-Anne.
Crédit photo: Étienne Dionne

Au final, un parcours de mini-œuvres s’est dessiné sur la maquette. Un photographe engagé pour l'occasion par EXMURO MINI a retranscrit les parcours des mini-artistes.

Dans une ambiance de fête, la coordonnatrice du projet a fait célébré les enfants autour de leur réalisation avec un petit party de vernissage et un photobox. « Les enfants se faisaient prendre en photo avec leur mini-œuvre comme s’ils étaient des artistes », explique la médiatrice.

Une capsule vidéo

Aussi, cette semaine, une vidéo a été diffusée par EXMURO arts publics pour présenter le projet. Dans cette vidéo-reportage de trois minutes, on peut voir les enfants en pleine découverte. Au cœur de leur imaginaire, on observe également leur mini-œuvres se construire. Sur la bande sonore résonne la voix de Marie-Claire Tremblay qui commente : « c'est merveilleux de voir leurs yeux pétiller quand ils découvrent une œuvre ».

La vidéo est disponible sur la chaîne YouTube d'EXMURO.

Pour en savoir plus sur le projet EXMURO MINI, on peut visiter la page Facebook de l'organisme.

Lire aussi : Des illusions réelles à la 10e Manif d'art et De nouveaux partenaires « naturels » pour St-Roch XP