<em>Cohabiter</em> : un dérangement qui « générera le beau demain » | 22 décembre 2021 | Article par Suzie Genest

La murale Cohabiter

Crédit photo: Théâtre La Bordée

Cohabiter : un dérangement qui « générera le beau demain »

Depuis lundi, le mur arrière du théâtre La Bordée présente une nouvelle oeuvre murale : Cohabiter. L'oeuvre de Marie-Joëlle Lemire intégrant une photographie d’Alex Dozois fait un clin d'oeil aux chantiers qui occupent Saint-Roch.

La conceptrice de Cohabiter fait partie d'Imédia, une agence de communication du théâtre. Son concept visait à offrir « un espace épuré, un espace pour respirer à travers notre quartier en chantier », mentionne le communiqué diffusé mercredi.

La murale se veut « à la fois inspirante, ludique et bienveillante pour les habitants et travailleurs du quartier ». On y voit la photographie d'un nuage blanc sur ciel bleu, sur laquelle sont apposés des cônes orange. Marie-Joëlle Lemire détaille le concept dans le communiqué.

« Nous avons voulu transformer ce qui est négatif actuellement en opportunité créative; créer une œuvre en réinterprétant certains codes de la construction. Même si nous sommes quotidiennement confrontés aux irritants de ces travaux, nous nous en inspirons pour redonner du positif au quartier. Et je crois que nous y parvenons de belle manière! »

Murale Cohabiter vue de proche. On y voit un nuage blanc sur ciel bleu, auquel sont superposés des cônes orange
Murale Cohabiter vue de proche.
Crédit photo: Théâtre La Bordée

Respirons...

Voisin de la bibliothèque Gabrielle-Roy et de la rue Dorchester, tout près du boulevard Charest, le théâtre La Bordée se trouve depuis quelques mois dans un écrin de chantiers. Cet environnement sonore rythme le quotidien de celles et ceux qui travaillent dans ses murs.

« Le concert de marteaux piqueurs est devenu la trame sonore de l’équipe du théâtre. Mais ce qui nous apparaît aujourd’hui comme du dérangement générera le beau demain. Pour que de grands projets voient le jour, il faut savoir s’accommoder, cohabiter », peut-on aussi lire dans le communiqué.

Michel Nadeau, directeur artistique du théâtre La Bordée depuis 2016, ajoute qu'il importe de cohabiter « en gardant un peu de légèreté dans notre espace mental ». Pour lui, on peut y parvenir en misant sur l'écoute. La murale invite son voisinage à prendre le temps de s'écouter pour trouver des terrains d'entente.

Publicité

« Respirons. Regardons le miracle du ciel. Et laissons la beauté nous surprendre! »

On verra Cohabiter sur le mur arrière de La Bordée jusqu'au printemps 2022. La murale fait suite à celle de CAMION.STUDIO, L’Embellie, qui était apparue en juin dernier. Elle avait elle-même été précédée de la Foule créée par Atwood.

En savoir plus sur...