Chantal Duchesneau, dynamo des vélos! | 17 février 2021 | Article par Véronique Demers

Chantal Duchesneau, alias la « Mécano mobile ».

Crédit photo: Véronique Demers

Chantal Duchesneau, dynamo des vélos!

Lorsqu’elle ne répare pas des vélos dans son atelier du quartier Saint-Roch, Chantal Duchesneau enfile son dossard de brigadière pour accompagner les élèves de l’école primaire des Berges. Dans son temps libre, elle s’élance à l’assaut de la montagne, en vélo ou en snow.

Publicité

« Je carbure à l’adrénaline; mon horaire est réglé au quart de tour! », lance Chantal Duchesneau, alias « La Mécano mobile ».

L’entrepreneure a fêté il y a peu de temps les cinq ans de son unité mobile de mécanique à vélo. Elle se déplace partout à Québec pour récupérer les bicyclettes de ses clients, les réparer à son atelier et les livrer à leur porte.

Un mode de vie

« Mon entreprise va bien et la brigade scolaire est devenue un sideline. Mais je n’ai quand même pas l’intention d’avoir une boutique avec pignon sur rue. Je préfère servir un client à la fois, sur rendez-vous », explique la mécanicienne de vélo.

La commerçante bouillonnante d’énergie a perfectionné ses connaissances auprès de Jean-Pierre Lortie, propriétaire de la défunte boutique « Sur la route à vélo » concept Marinoni. « Jean-Pierre a été un mentor. J’ai suivi aussi une formation chez Techno Cycle, à Montréal, et j’ai mis en pratique mes connaissances chez Bicycles Falardeau », précise celle qui a déjà été coursière à vélo dans la métropole, il y a 15 ans.

« À l’époque, j’habitais dans Hochelaga-Maisonneuve. Je suis déménagée en 2007 dans Saint-Roch, pour des raisons familiales. Depuis ce temps, je vis et travaille dans le quartier », indique Mme Duchesneau.

L’entrepreneure en est à sa deuxième entreprise, après avoir créé des collections de bijoux, sous le nom Metak, et exposé notamment au One of a Kind Show, à Toronto.

Plus de cyclistes en hiver

Même si la pandémie a entraîné bien des contraintes, certains ont saisi le taureau par les cornes pour pratiquer davantage de sports, que ce soit le patin, la glissade, la raquette ou le ski de fond. Pandémie ou non, depuis 15 ans, Chantal Duchesneau observe une augmentation des cyclistes en période hivernale.

« Ce n’est plus un phénomène marginal. J’en vois de plus en plus. Mais il y a une éducation à faire sur l’entretien du vélo en hiver. Le graissage interne est important. Comme un char a besoin d’antirouille, un vélo aura besoin d’une mise au point, d’une préparation pour l’hiver », illustre-t-elle.

La Mécano mobile donnera en avril des conférences dans quelques bibliothèques de la Ville de Québec. Tous les détails seront affichés sur sa page Facebook.