L'Archidon à Lauberivière : formule renouvelée, convives conquis | 22 décembre 2021 | Article par Jean Cazes

Plus de 250 personnes ont participé au dîner de l'Archidon 2021 tenu à la Maison de Lauberivière. 19 décembre 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

L'Archidon à Lauberivière : formule renouvelée, convives conquis

L’Archidon s’est exceptionnellement invité, dimanche, à la Maison de Lauberivière pour sa huitième édition. L'événement est attendu chaque année par des centaines de personnes confrontées à la faim, à la solitude ou à l’indifférence.

La fidèle chorale du groupe vocal Arpège et un accordéoniste animaient la traditionnelle activité philanthropique des Fêtes, après une année de pause forcée.

Publicité

C’est dans les cuisines des restaurants Archibald que les trois chefs avaient préparé, la veille, un repas spécialement pensé pour réchauffer le cœur et l’âme de leurs 250 convives. Il a été servi par des membres du personnel de l'entreprise.

« Ne pas reconduire un tel événement était impensable »

Le Dîner de Noël Archidon de 2021 à la Maison de LauberivièreFrançois Nolin, fondateur et propriétaire des restaurants Archibald, s'est dit fort satisfait de la réussite de l’Archidon 2021 « réinventée pour amener encore de la joie chez les gens qui fréquentent Lauberivière ».

« Il a fallu organiser tout ça à la dernière minute. On a voulu faire un menu différent mettant en vedette notre bœuf Wellington. Chez nous, le service était fait par des personnalités. Cette année, ce sont une vingtaine de bénévoles de nos restaurants qui ont servi.

Quand on a appelé nos fournisseurs, tout le monde a embarqué pour les cadeaux, dont les Remparts de Québec, Biscuits Leclerc, Alex Coulombe et les magasins Latulippe et Chocolats Favoris. »

Éric Boulay, le directeur général de la Maison de Lauberivière, a insisté sur la nécessité des activités du temps des Fêtes à Lauberivière, tout en se faisant rassurant concernant les mesures sanitaires.

« Ce n'est pas le même chose qu’un party. Ici, la plupart des gens n’ont pas le choix de venir, parce qu’ils ont faim! Alors, ne pas reconduire un tel événement était impensable pour nous. C'est la même chose qu’hier, en terme de repas, à la différence que celui-ci est fait en association avec les professionnels d’Archibald. Et ce sera pareil avec nos bénévoles dans les prochains jours.

On est au front, on n'a jamais fermé, et on accueille entre 300 et 500 personnes quotidiennement. Depuis le début de la crise, nous suivons à la règle les mesures de nos partenaires de la Santé publique, si bien qu'on n'a pas eu d’éclosions à ce jour. Pour aujourd'hui, nous avions prévu 68 places assises pour la distanciation dans notre salle à manger de 150 places, et on désinfecte chacune des places une fois libérées après chaque service. »

Pour le directeur, cet événement alternatif a été une réussite, même s'il admet que « c’est encore plus magique avec la version hors COVID, quand on sort les gens vers les brasseries Archibald avec la participation du RTC ».

« Ils nous reçoivent comme des rois! »

Johanne, résidente du quartier Saint-Jean-Baptiste, à sa table lors du dîner de l'Archidon à Lauberivière.
Johanne : « J'avais besoin de social. C'est le temps des Fêtes, et je suis contente. »
Crédit photo: Jean Cazes

Plusieurs nous ont spontanément témoigné leur appréciation pour la Maison Lauberivière et l'Archidon de dimanche. Cela, en se livrant en toute transparence sur leur vécu. Nous avons retenu un témoignage de Johanne, résidente du quartier Saint-Jean-Baptiste.

« Lauberivière est une bonne ressource qui vient en aide aux gens. Venir manger ici est pour moi une sortie. Je venais régulièrement avant la pandémie, mais moins depuis, pour des raisons de santé. Mais là, j'avais besoin de social. C'est le temps des Fêtes, et je suis contente.

Malgré la COVID, Lauberivière ne nous a pas oubliés, comme l'Archidon et ses bénévoles qui nous ont toujours vraiment pris à cœur. Ça fait plusieurs années que j'assiste à l’Archidon. La vérité, c’est qu’ils nous reçoivent comme des rois, et ce sont des gens qui n’ont pas de préjugés. Je me souviens de Jean Soulard, qui est venu plusieurs années, du maire, des annonceurs de la télé, de politiciens...

Ce qu'il faut retenir, avant tout, c'est que cette activité est importante pour les gens seuls, seuls à l'année longue, pour beaucoup de gens qui ont passé leur vie sans famille. Et c'est encore plus difficile en vieillissant... »

Appel aux dindes d'ici jeudi, et à la générosité à l'année

Au moment d'écrire ces lignes, les dons en nourriture étant plus rares cette année, alors que les besoins augmentent. Lauberivière espère, d’ici jeudi soir, recevoir au moins 500 dindes, entre autres denrées, afin de tenir ses trois incontournables repas des Fêtes. La générosité de toutes et tous sera des plus appréciée.

La Maison de Lauberivière est toujours en campagne de financement, également : https://lauberiviere.org/comment-aider.

À lire aussi : La Maison de Lauberivière : visite guidée.

En savoir plus sur...