Un marché solidaire à St-Roch cet été! | 11 juin 2020 | Article par Amélie Légaré

Crédit photo: Courtoisie

Un marché solidaire à St-Roch cet été!

Depuis l’automne dernier, des organismes, citoyennes et citoyens engagés du quartier forment « Du potager à l’assiette – Réseau solidaire St-Roch » et se rencontrent pour développer des projets sur le thème de l’alimentation. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un marché solidaire de fruits et légumes qui devrait se déployer au coeur du quartier dès le mois de juillet.

En 2016, une démarche pilotée par plusieurs organismes a permis d’identifier les priorités et les besoins des gens de Saint-Roch. La sécurité alimentaire étant ressortie comme un grand enjeu, plusieurs consultations, sondages et rencontres ont permis de développer une vision et ce qui pourrait être mis en œuvre dans le quartier. Le regroupement Du potager à l’assiette – Réseau solidaire St-Roch répond à ce besoin et son dernier projet constitue un marché solidaire permettant l’accès à des produits frais moins chers qu’à l’épicerie.

Même si l’échéancier a pris du retard avec la crise de la COVID-19, l’agente responsable indique que le marché devrait quand même avoir lieu vu que la Santé publique le permet et que les organismes ont encore de l’intérêt pour mettre le projet en branle.

« On a un consensus qui nous démontre qu’il y a vraiment un besoin pour ça, surtout qu’on parle de plus en plus de l’alimentation locale et de notre résilience collective, mais on se dit qu’il ne faut pas que ce soit juste pour les gens qui ont les moyens de se le permettre », indique Maripier Deraspe, agente de programme pour Du potager à l’assiette – Réseau solidaire St-Roch.

Projet pilote

Selon les autorisations et les producteurs impliqués, l’organisation vise entre la mi-juillet et la fin juillet pour lancer le marché solidaire qui aura lieu au coeur de Saint-Roch, dans un lieu à déterminer. Le marché serait ouvert une demi-journée par semaine, durant 8 semaines, mais Maripier Deraspe précise que l’idée serait de le prolonger aux deux semaines, l’hiver prochain, si tout se passe bien.

« À partir de juillet, c’est là où il y a plus de récoltes abondantes donc c’est plus facile de tenir un marché. […] On travaille beaucoup avec le P’tit marché solidaire de Limoilou pour essayer de s’approvisionner ensemble et essayer de mettre nos forces en commun. L’objectif est de trouver des producteurs des environs qui vont pouvoir nous approvisionner cet été. »

Les responsables prévoyaient effectuer des consultations lorsque la pandémie a débuté donc un sondage a été mis en ligne et circule présentement dans le quartier afin que le marché puisse répondre adéquatement aux besoins des citoyennes et citoyens.

« Pour nous, c’est une façon de faire connaître le marché et de vraiment raffiner nos connaissances pour ce que les gens veulent en termes de produits », conclut-elle.