Saint-Roch dans les années 1960 (34) : la « promenade des glaces » de la rue Saint-Joseph | 9 février 2020 | Article par Jean Cazes

La « promenade des glaces » devant le magasin Laliberté, le 26 février 1963.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Roch dans les années 1960 (34) : la « promenade des glaces » de la rue Saint-Joseph

La série « Saint-Roch dans les années 1960 » vous propose une incursion dans les souvenirs du quartier Saint-Roch à travers des archives photographiques et la mémoire de sources précieuses.

Immortalisée le 26 février 1963, la photo à la une est tirée d’un négatif représentant une vue de la rue Saint-Joseph où l’on y retrouve les sculptures de glace du Carnaval de 1963 (description des archives de la Ville de Québec).

La scène revisitée, placée dans la galerie en bas de page, date du 27 janvier 2020. Elle a été capturée sensiblement dans le même angle que la photo principale et elle illustre le mythique commerce J. B. Laliberté abordé dans une récente capsule historique.

Nous avons aussi ajouté dans la galerie d’autres scènes d’époque immortalisées en février 1963 sur la rue Saint-Joseph Est.

Une portion de la rue Saint-Joseph livrée aux piétons pour la durée du Carnaval

Toutes ces sculptures soulignent un événement qui en était à sa première – et unique ? – présentation : la « promenade des glaces ». Inaugurée le 8 février 1963 dans le cadre du neuvième Carnaval de Québec, cette promenade s’étalait sur la longue section de la rue Saint-Joseph comprise entre la rue Saint-Roch et le boulevard Langelier. La zone piétonne, faut-il le rappeler, a été créée quatre ans avant l’inauguration du mail dans sa version « avant le toit ».

Sous la plume du journaliste Ben Payeur, le quotidien Le Soleil du 9 février 1963 consacrait sa page 3 à l’événement en y soulignant les différentes activités au programme :

« La « promenade des glaces » de la rue St-Joseph a été officiellement inaugurée, hier soir, en présence des autorités du Centre d’Affaires St-Roch, des représentants municipaux et des autorités du Carnaval d’hiver de Québec. […]

Un magnifique défilé avait été organisé pour l’ouverture de cette artère achalandée de notre ville qui est décorée de quelque 150 monuments, d’arches et de dômes lumineux. […]

Plusieurs manifestations carnavalesques se dérouleront à cet endroit d’ici la fin du Carnaval, notamment, la parade de la joie, demain après-midi, l’ouverture de la cabane à sucre érigée sur la Place Jacques-Cartier, cet après-midi à deux heures, la course de barils, l’exposition des chars de la grande parade du Carnaval et des automobiles antiques […].

Les principales manifestations se dérouleront sur la Place Jacques-Cartier. Sur cette place, en plus de la cabane à sucre, ont été érigés l’igloo où les Esquimaux de Povungnituk donnent des démonstrations de leur art, et une grande estrade où des spectacles et des concours seront organisés. […]

Pour la première année, le comité [incluant des membres parmi les 180 marchands du Centre d’affaires St-Roch] s’est surtout attaché à créer une atmosphère particulière dans ce quartier en dépensant une somme de $123,000 pour l’installation d’un luminaire géant; les organisateurs ont également demandé aux marchands de construire des monuments de glace afin de créer une variante avec les autres rues où l’on bâtit des monuments de neige. Tous ces monuments ont été construits par les élèves de l’Ecole des Beaux-Arts, sous la direction de M. Taillon et du Dr Marcel Massicotte. […] »

En passant, la météo en ce 26 février 1963 : plutôt ensoleillé, venteux et très froid, avec un maximum en après-midi de – 15 °C (source : Données météorologiques de l’aéroport de Québec).

Pour en savoir plus sur l’édition 2020 du Carnaval de Québec : https://carnaval.qc.ca/fr/programmation/horaire

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple des photos illustrant cette capsule historique, les images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. Nous pouvons en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées du logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Saint-Roch dans les années 1960 (33) : intersection des rues Dorchester et Saint-Joseph Est.