Ouverture de Chéri Coco, resto ensoleillé aux racines africaines | 6 octobre 2020 | Article par Véronique Demers

Le restaurant Chéri coco, dans Saint-Roch.

Ouverture de Chéri Coco, resto ensoleillé aux racines africaines

Le restaurant Chéri Coco, un maquis ouest-africain, ouvre ses portes ce mercredi 7 octobre dans l’ancien local du Salon Fleuri. Les cinq femmes togolaises et québécoises qui le dirigent souhaitent apporter un peu de « soleil », tant dans le menu que dans la décoration de leur commerce.

Publicité

Évidemment, compte tenu du contexte actuel, le nouveau restaurant offre la formule « pour emporter seulement ». Au menu figurent des mets tels que des grillades sur charbon de bois, des beignets frits et des mijotés de l’Afrique de l’Ouest.

Les femmes d’affaires ont fait appel à Jean-Marc Ouattara, peintre ivoirien vivant à Québec, pour réaliser les oeuvres colorées habillant les murs du restaurant. Dans le cadre de sa démarche artistique, l’artiste-peintre aime jeter des ponts entre la culture africaine et les autres cultures, afin de mieux la faire voyager, au-delà des frontières. Le masque est un objet mis de l’avant dans ses toiles.

Le design et l’architecture du restaurant ont quant à eux été confiés à la firme Lanterne Architectes. Le choix des matériaux s’est effectué intentionnellement pour offrir une atmosphère évoquant l’Afrique de l’Ouest. Le terme maquis, en Afrique, désigne un bar, un endroit pour danser. Parions que les cinq restauratrices danseront de joie lorsque leur resto sera ouvert complètement, quand les mesures sanitaires le permettront de nouveau!

Collaboration avec Le Pantoum

L’équipe de Chéri Coco a établi une collaboration avec Le Pantoum (dont les studios sont dans le quartier Saint-Sauveur) pour la musique. Ainsi, trois listes de lecture de musique sur Spotify, mettant de l’avant la culture musicale ouest-africaine ou des pièces qui s’en inspirent, ont été créées grâce à ce partenariat. Sur sa page Facebook, Chéri Coco recommande d’ailleurs de s’abonner à ces listes, pour recréer chez soi l’ambiance de maquis ouest-africain assortie à ses plats pour emporter.

Le Pantoum, responsable de l’ambiance musicale quotidienne au restaurant, assurera également la programmation musicale de prestations mensuelles, lorsque les règles sanitaires le permettront. Rappelons que Le Pantoum diffuse, depuis 2010, la musique d’artistes locaux émergents.

En savoir plus sur...