Un Mois Multi intense pour 2020 | 9 janvier 2020 | Article par Jason Duval

Bébés Fontaine du collectif Tôle.

Crédit photo: Caroline Hayeur

Un Mois Multi intense pour 2020

L’équipe du Mois Multi a dévoilé hier la programmation et les artistes invités de sa 21e édition qui se tiendra du 5 au 9 février 2020.

En février chaque année, le Mois Multi célèbre les artistes d’ici, mais aussi internationaux oeuvrant dans l’art vivant multidisciplinaire et électronique. Cette année, l’événement sera aussi spécial que très intense, concentré du 5 au 9 février, dans une ambiance frénétique.

Pour commencer cette décennie, le Mois Multi a choisi comme thème central l’effondrement. Un mot qui résonne de plus en plus dans l’actualité, et pas seulement dans la bouche des plus pessimistes. L’effondrement d’un monde actuel, qui laisserait place à un tout nouvau univers humain, et qui mène vers une évolution ou une révolution. C’est donc sur ce thème au goût apocalyptique que l’événement rassemble oeuvres, spectacles, performances et installations, pour la plupart grand public. Cette année, un nouveau volet donne la chance aux artistes de la relève de participer au Mois Multi, le volet ÉMERGENCE.

C’est au quartier général des Productions Recto-Verso, dans la salle Multi et le studio d’Essai  à Méduse, que la plupart des activités se tiendront, mais aussi à L’Oeil de poisson, chez VU et Engramme. La Maison pour la danse, la Caserne Dalhousie, la Chambre Blanche et Thibaudeau Métal accueilleront des installations et expositions originales entre leurs murs. La Cuisine participera encore une fois au festival pour les soirées électroniques, avec Méduse.

Artistes de la relève et établis

École d’aviation
Crédit photo: Diane Landry

En 2020, le Mois Multi accueille près de 70 artistes internationaux. Dès le 6 février, Diane Landry présentera gratuitement à L’Oeil de Poisson son École d’aviation. Landry est l’une des artistes de l’édition ayant le plus rayonné à l’international, avec des oeuvres souvent gigantesques et des performances. École d’aviation, créée en 2000, fera sa deuxième apparition au Mois Multi, après y avoir été présentée pour la première fois en 2003.

Le Mois Multi a souhaité lancer un nouveau volet pour ouvrir la décennie : celui des artistes émergents. C’est une occasion en or pour tout artiste sortant de l’école, de se faire voir et valoir dans l’un des plus gros évènements artistiques de la ville, voire de la province. Deux groupes participeront à ce nouveau volet, le groupe L.Y.C.R.A et Les Indisciplinés présenteront respectivement L.Y.C.R.A au Théâtre de l’Impie et La théorie de l’effondrement au Studio d’Essai. La performance de L.Y.C.R.A se tiendra le 5 février dès 21 h 30 et se terminera le lendemain à 9 h 30. Par la suite, projets hybris, avec Yougnesse, viendra donner une performance féministe et queer à la Salle Multi le 6 février pour deux représentations.

Yougness
Crédit photo: Keven Lee

Dans un tout autre registre, le Mois Multi proposera Cinoche le 9 février à la Maison pour la danse. Les enfants pourront regarder des courts métrages, venant de plus de sept pays, avec une esthétique et des thèmes différents.

Le Mois Multi tiendra ses traditionnelles rencontres d’artistes le 8 février avec Jean-François Côté à la Chambre Blanche et Diane Landry à L’Oeil de poisson. Pendant deux jours à Engramme, l’artiste Daniel Danis sera entouré d’une dizaine d’intervenants qui partageront leurs réflexions sur des enjeux importants et actuels de l’écologie. Pendant ce panel, ils se questionneront sur l’art durable, les manières de créer ainsi que de consommer l’art afin de réduire une empreinte écologique.

Pour la toute première fois, la Maison de la littérature participera au Mois Multi avec un projet de Bertrand Laverdure qui plongera le public dans une expérience de réalité virtuelle, La Chemise de Frank O’Hara. Présentée tout au long de l’événement, cette performance permettra de découvrir la poésie et l’écriture du poète américain décédé il y a déjà plus de 50 ans.

Bébés Fontaine et Parkman en spectacle

Deux spectacles seront présentés au cours de ces jours intenses et condensés, Bébés Fontaine et Pakman. Bébés Fontaine se veut un hommage à l’artiste française Brigitte Fontaine. Une artiste souvent mal aimée dans les médias et critiquée par son audace et sa créativité, plutôt hors normes. C’est donc un bel hommage orchestré par le collectif Tôle qui se tiendra les 7 et 8 février à la Salle Multi. Un hommage qui fera vibrer la poésie, les mots et les émotions de l’artiste par la bouche de trois incroyables interprètes, et qui a été réorchestré et retravaillé pour le Mois Multi. C’est une toute nouvelle version que le public pourra voir.

Pakman
Crédit photo: FKPH

Pour sa part, le duo belge Post Uit Hessdalen présentera les 7 et 8  février, chez Thibaudeau Métal, Pakman. Ce spectacle, plus grand public que le précédent, sera présenté à six reprises durant ces deux jours. Post Uit Hessdalen invitera les spectateurs, au maximum 30 par représentation, dans un container où vivent deux livreurs. D’apparence ennuyante, leur vie causera la surprise et l’émerveillement des amateurs. Ce spectacle, qui mélange l’art du cirque et les percussions, offrira une performance rythmée.

C’est une programmation variée et ouverte qu’offre le Mois Multi pour la première édition de la décennie. Les détails de la programmation sont disponibles ici.

En savoir plus sur...