Le Maelstrøm Saint-Roch passe à quatre nouvelles paires de mains | 27 novembre 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: @poemedesurface - Instagram

Le Maelstrøm Saint-Roch passe à quatre nouvelles paires de mains

Hier sur les réseaux sociaux, l’équipe fondatrice et propriétaire du Maelstrøm Saint-Roch, situé sur la rue Saint-Vallier Est à l’intersection Horatio-Nelson, annonçait qu’elle se retirait suivant la vente à de nouveaux propriétaires qui seraient dévoilés sous peu. Ceux-ci, au nombre de quatre, sont maintenant connus.

Publicité

Les nouveaux acquéreurs depuis le 25 novembre sont Tommy Tremblay, Marie-Pier Bergeron, Sébastien Harvey et Marylou Boulianne, qui forment deux couples dans la vie. Ami.e.s de longue date originaires du Lac Saint-Jean, ils ont traversé le Parc des Laurentides il y a plusieurs années. Ils poursuivront en parallèle leurs carrières d’infirmier au Bloc opératoire, de dessinatrice technique, d’architecte BI, de gestionnaire en développement commercial. Tous les quatre ont un passé dans l’évènementiel, la restauration, les bars et convoitaient depuis longtemps un projet comme celui dans lequel ils se lancent.

Pas d’effet de surprise

La nouvelle équipe compte préserver l’âme du Maelstrøm, en continuant à faire évoluer le lieu dans la continuité du travail des précédents propriétaires, Marie-Eve Leclerc et Jonathan Labbé. Les nouveaux propriétaires souhaitent un développement en cohérence avec le quartier Saint-Roch et son dynamisme. Ils devront bien sûr patienter avant de pouvoir accueillir les adeptes de cafés, cocktails, brunchs et évènements culturels qui ont fait la réputation du lieu. Mais ils étaient déterminés à se lancer, pandémie ou pas, dit Marylou Boulianne.

« On a pas l’effet de surprise. On sait où on s’en va. Ce n’est certainement pas évident, mais on est prêts à prendre une certaine part de risque pour continuer de faire vivre cet établissement qui compte aux yeux de sa clientèle. »

Le projet de terrasse que l’équipe précédente souhaitait voir aboutir, une idée qui remonte à l’époque du Café Babylone, reste d’actualité pour les nouveaux propriétaires, confirme Marylou Boulianne.

Marie-Eve Leclerc et Jonathan Labbé avaient fondé le Maelstrøm il y a cinq ans. Les cafés de spécialité puis les cocktails et brunchs avaient vite fait la signature du restaurant de quartier.  Les spectacles et événements présentés sur place y avaient pour une large part contribué. Le tandem poursuivra ses activités avec les Cafés Maelstrøm, comme producteur et distributeur du café infusé à froid Maelstrøm.

En savoir plus sur...