L’art de venir en aide | 11 mars 2020 | Article par Catherine Breton

Lors du tournage d’une des capsules du projet Outreach numérique.

Crédit photo: Isabelle Mercure

L’art de venir en aide

Avec son nouveau projet Outreach numérique, la clinique communautaire de santé et d’enseignement SPOT développe de nouveaux outils fort utiles dans l’art de venir en aide.

Publicité

Avant de vous faire découvrir le projet à proprement parler, laissez-moi retracer les origines de cette clinique qui ne fait rien comme les autres.

La genèse

Malgré tous les programmes et services qui existent dans le domaine de la santé, il arrive que pour une raison ou une autre, certaines personnes se retrouvent dans l’impossibilité de recevoir les soins adéquats dont ils ont besoin.

La liste des pourquoi est des comment de telles situations se produisent serait longue à établir. Les cas sont aussi variés qu’il y a d’humains : problème de violence conjugale, problème de santé mentale, pauvreté, exclusion sociale…

Vous vous souvenez certainement de la fameuse phrase « La vie, c’est comme une boite de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber » de Robert Zemeckis dans Forrest Gump. Personne n’est à l’abri d’une suite d’aléas qui produit des circonstances hors de notre contrôle, faisant en sorte qu’une personne se retrouve marginalisée.

Et, une fois arrivée dans le sombre cul-de-sac de la marginalisation, la sortie peut s’avérer difficile à trouver.

C’est en partant de ce constat qu’une alliance entre les milieux universitaire et communautaire, les institutions de soins, les groupes d’usagers et de nombreux partenaires dans la collectivité est née. Ensemble, ils ont créé la clinique itinérante SPOT. Le but de ce nouveau genre de clinique est avant tout humaniste, inclusif, pour réduire les inégalités sociales de santé dans la Basse-Ville (Saint-Roch, Saint-Sauveur), Limoilou et Vanier.

En tout, il y a six lieux – dont l’Archipel d’Entraide dans La Nef, la Maison Revivre (Saint-Sauveur) et le Relais d’Espérance (Limoilou) – desservis par la clinique SPOT, que vous pouvez facilement trouver sur son site internet.

Cette clinique s’adresse aux gens qui sont en rupture avec le réseau de la santé, qui n’ont plus de carte d’assurance-maladie ou qui, pour une raison ou une autre, sont exclus du système de santé traditionnel.

Que trouveront-ils à la clinique SPOT qui n’existe pas ailleurs? La bienveillance, l’écoute et l’accueil. Pour les intervenants, ce sont les premiers ingrédients qui mènent vers la guérison. Mais en plus, on y offre une prise en charge médicale et sociale complète.

Maintenant, qu’est-ce que le projet Outreach numérique?

Dans l’idée d’aller plus loin et de développer des outils plus efficaces de prévention et d’information, l’équipe de la clinique SPOT met de l’avant le projet Outreach numérique, dont l’objectif est de concevoir, de produire et de réaliser de courtes vidéos informatives sur le sujet de la santé.

Partant du principe que collectiviser ses difficultés et demeurer proactif dans le processus de guérison favorise une convalescence plus rapide et durable, l’équipe a mis en place une structure de travail collaborative. Les sujets et thématiques sont déterminés collectivement. Tout le monde met la main à la pâte pour élaborer le contenu.

Le premier sujet à avoir été abordé dans les capsules a été le droit et la santé : quels sont nos droits en matière de santé, comment les fait-on respecter? Est-ce qu’on a le droit de demander à changer de médecin?

L’idée, en diffusant ces informations, est de permettre aux citoyens marginalisés de reprendre le pouvoir.

La santé mentale également sera traitée dans les capsules vidéo : c’est quoi, la santé mentale ? C’est quoi, un diagnostic? Que fait-on lorsqu’on a un problème d’accès aux soins? Quels sont les enjeux autour de la médication?

Comme le projet en est à ses premiers balbutiements, l’équipe se donne de la latitude et demeure très flexible. Le but est de s’adapter à ce dont les participants ont envie et ont besoin, en changeant de trajectoire si nécessaire. Ça été le cas lorsque plusieurs ont émis le désir de réaliser une émission entière consacrée à la santé mentale, avec des entrevues, des témoignages et des segments informatifs.

Comme dans toutes les démarches que l’équipe de la clinique SPOT met en place, la participation s’étend des professionnels en soins de la santé jusqu’aux pairs aidants. Et pour accompagner tout ce beau monde dans cette belle aventure, des professionnels de l’audiovisuel se sont joints au groupe, via la boite de production PAIR, basée à Montréal.

Le projet étant en cours de production, il n’y a pas encore de plan de diffusion établi. Le but, ultimement, sera de joindre le plus de gens marginalisés possible afin de leur venir en aide. On devrait avoir plus de nouvelles de cette inspirante démarche vers la mi-juin.

Outre le mentorat et la gestion de la postproduction effectués par la boite de production PAIR, cet enrichissant projet peut voir le jour grâce à de généreux bailleurs de fonds, comme Mission inclusion – anciennement les œuvres du Cardinal Léger – ainsi que le Fonds Telus.

En savoir plus sur...