Jockey taverne racée se met en piste dans l’ancien Pub Edward | 25 août 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Jockey taverne racée se met en piste dans l’ancien Pub Edward

Grande amoureuse des chevaux – jusqu’à en avoir une écurie avec son conjoint – Mélanie Turgeon, ancienne guichetière à l’Hippodrome de Québec, a voulu poursuivre dans les courses de chevaux après la fermeture de l’établissement. Elle assure la gestion de Jockey taverne racée, ouverte depuis le 12 juillet sur la rue Saint-Joseph Est.

Publicité

Le nouveau commerce se destine aux passionnés de courses de chevaux autant qu’aux néophytes qui veulent jeter un coup d’oeil sur les écrans tout en cassant la croûte. La taverne racée, qui offre un menu casse-croûte de base, est aménagée dans le local de l’ancien Pub Edward, qui a cessé ses activités l’an dernier après 28 ans d’existence.

« Quand la COVID-19 est arrivée, on était sur le point d’ouvrir », déplore celle qui gère la taverne en collaboration avec Daniel St-Jean, un collègue du temps de l’hippodrome. Jockey taverne racée est le premier commerce du Club jockey de Québec, fondé en 2009 par un club d’actionnaires.

Une quarantaine de programmes

La taverne a obtenu son permis de la Ville de Québec pour présenter des courses en direct sur les écrans, qui devraient débuter à la fin septembre ou début octobre.

« Il y aura une quarantaine de programmes dans l’année, avec des courses venant de partout au Québec, au Canada, au États-Unis, en Australie et à Dubaï, par exemple. On a nos favoris, comme les pistes de Toronto, Santa Anita et Meadowlands; ce sont des classiques qui ne changent pas », explique Mélanie Turgeon.

Mélanie Turgeon, gérante de Jockey taverne racée, dans le quartier Saint-Roch.
Crédit photo: Véronique Demers

Les parieurs devront suivre le programme de course eux-mêmes, avec l’aide de machines. Il n’y aura pas de guichetier. Contrairement au marché Jean-Talon, où un salon de Paris est aménagé (salle avec des sièges séparés par des panneaux, un peu comme à la Bourse). La mise minimale est de 2 $. « L’argent est combiné entre tous les parieurs, par exemple, qui jouent à Meadowlands. Ça donne de grosse cagnottes », illustre-t-elle.

Jockey taverne racée est aménagée comme un restaurant, ce qui lui permet d’accueillir des clients autres que les parieurs. Les clients peuvent apporter leur nourriture, mais ils doivent consommer les boissons vendues sur place. Outre les courses de chevaux et le menu casse-croûte, une dizaine de machines à loterie sont installées au fond de la taverne.