C-Vert du YMCA Saint-Roch : une première expérience communautaire | 3 août 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Gracieuseté

C-Vert du YMCA Saint-Roch : une première expérience communautaire

Vendredi dernier lors d’une conférence de presse, deux jeunes de 14 ans du programme C-Vert du YMCA Saint-Roch ont témoigné de leur récente expérience à Saint-Roch et Limoilou, où elles ont mené plusieurs initiatives visant à améliorer leur environnement immédiat et à sensibiliser les citoyens aux meilleurs pratiques en écologie urbaine.

Sur le parvis Saint-Roch, où nombre de mégots de cigarettes jonchent le sol, les jeunes de C-Vert ont créé des « Bacs-Cendrillon » (petites chaudières en métal) pour les recueillir et éviter qu’ils ne polluent le sol et ne se retrouvent dans les égouts. Malheureusement, a déploré une participante, les petites chaudières en question ont été volées en quelques jours.

Les jeunes de C-Vert se sont adaptés à quelques impondérables dans leurs projets, le plus grand étant évidemment les répercussions de la COVID-19. Ils n’ont pu réaliser notamment la plantation d’arbres et de patates.

« Je suis très fière des jeunes de C-Vert. Ils se sont bien adaptés au contexte actuel et ont démontré de la persévérance et de l’enthousiasme, en dépit de quelques obstacles», a affirmé Joanie Paquet-Letellier, animatrice-intervenante au programme C-Vert.

Mots d’encouragement

Adelle et Clémentine, participantes au programme C-Vert du YMCA Saint-Roch.
Crédit photo: Véronique Demers

Après avoir accompli des corvées de déchets, des ateliers écologiques au camp Ados du YMCA, du camping d’hiver (et les techniques de survie apprises) et aidé à l’aménagement de la zone jeunesse au YMCA Saint-Roch, les participants du programme C-Vert ont aussi pédalé à vélo jusqu’au Domaine de Maizerets et au Parc de la Chute-Montmorency.

« On a appris dans ces sorties à respecter le code de conduite à vélo et la signalisation quand on est sur la route. Quand on a fait notre sortie aux Chutes-Montmorency, l’accès était bloqué. On a continué jusqu’à Boischatel et on s’est rendus jusqu’à l’Ange-Gardien. On a dépassé nos limites avec un trajet de 40 km, mais ça a valu la peine », a souligné Adelle, participante de C-Vert.

D’autres actions communautaires ont été posées, comme la distribution de mots d’encouragement pendant la pandémie.

« On a fabriqué près de 400 têtes de chien en origami. On en a distribué une partie dans les résidences du Parvis et du Faubourg, destinées aux personnes âgées, pour mettre un peu de joie dans leur quotidien », a ajouté Clémentine, également inscrite au programme C-Vert.

Rappelons que C-Vert est un programme mis sur pied par les YMCA du Québec qui offre aux jeunes de 14 à 16 ans de s’investir dans leur communauté en organisant des projets en écologie urbaine. Dans le cadre des actions posées, les jeunes ont l’occasion de développer leur autonomie, leur leadership et leurs compétences.

En savoir plus sur...