« Ascension »… vers un parc | 13 octobre 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

« Ascension »… vers un parc

Mine de rien, l’artiste Brad Laplante vient de réaliser, avec la murale « Ascension » qu’il achève, le premier aménagement d’un futur espace public à l’angle des rues du Pont et de La Salle.

Publicité

Sa murale illustre le passage entre deux quartiers historiques, Saint-Roch et Limoilou, à travers l’imagerie du jeu de serpents et d’échelles. Le mur du 336 rue du Pont, sur lequel se déploie l’œuvre, était dans la mire du jeune artiste depuis un certain temps. Il a contacté le propriétaire de l’immeuble, qui a bien accepté son idée. Une rencontre pour un autre projet a mis sur son chemin un parrain, qui allait permettre à la murale de bénéficier du soutien d’un programme issu de l’Entente sur le développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications. L’organisme parrain, la Société du patrimoine urbain de Québec, gère notamment l’îlot des Palais.

« On a d’autres projets dans la ville. On a un volet dans lequel on peut aider les artistes, ça fait partie de notre mission », explique la directrice générale Marie-Dominic Labelle.

Dès la mise en chantier de la murale, on a pu suivre l’évolution du travail de Brad Laplante et de Anne-Sophie Gagnon, sa compagne artiste, sur le site web de l’Ilot des Palais. « On l’aide un peu, il a juste Instagram! Ça fait partie de notre parrainage », disait la semaine dernière l’enthousiaste fée marraine de @easy_brad. Depuis, des images de l’imposante murale colorée, croquées par la photographe Lise Breton ainsi que plusieurs passants et passantes, ont vite circulé sur les réseaux sociaux et attiré l’attention médiatique.

Bientôt une place éphémère et un parc?

La murale « Ascension » de Brad Laplante surplombe un futur parc.
Crédit photo: Suzie Genest

« On est très, très contents [de parrainer le projet de Brad Laplante], surtout en ces temps difficiles. Ça pourrait faire une place éphémère! », s’exclame Marie-Dominic Labelle, enchantée d’avoir pu accueillir la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) à l’îlot des Palais en 2017.

Pourrait-on voir pousser un aménagement sur la petite friche l’été prochain? C’était en fait le plan pour 2020, révèle Pierre-Luc Lachance, conseiller municipal du district Saint-Roch – Saint-Sauveur.

« L’été dernier une place éphémère était supposée prendre place, en collaboration avec le Carrefour familial des personnes handicapées. Mais le projet est tombé à l’eau : COVID-19. »

Les locaux du Carrefour familial des personnes handicapées se trouvent sur la rue du Pont. On se rappelle – ou pas? – que le Programme particulier d’urbanisme (PPU) secteur sud du centre-ville Saint-Roch, adopté en 2017, projette l’aménagement d’un parc sur la petite friche au coin du Pont – de La Salle. « Il est toujours dans les plans du PPU et sera développé en complémentarité avec celui de la rue du Parvis », affirme le conseiller municipal, évoquant le projet citoyen pour le stationnement à l’angle du Parvis – de La Salle dont parlait Baptiste Ricard Châtelain dans Le Soleil en juillet.