Saint-Roch dans les années 1960 (33) : intersection des rues Dorchester et Saint-Joseph Est | 22 septembre 2019 | Article par Jean Cazes

L’angle des rues Dorchester et  Saint-Joseph Est, en 1963.

Crédit photo: Collection Jocelyn Paquet

Saint-Roch dans les années 1960 (33) : intersection des rues Dorchester et Saint-Joseph Est

La série « Saint-Roch dans les années 1960 » vous propose une incursion dans les souvenirs du quartier Saint-Roch à travers des archives photographiques et de la mémoire de sources précieuses.

Immortalisée en 1963, l’image en vedette illustre, en direction est, le coin des rues Dorchester et Saint-Joseph Est. Cette photo provient du fonds du studio Lefaivre & Desroches, lequel constitue une partie de la collection de négatifs de Jocelyn Paquet.

La scène comparative située au bas de l’article a été prise le 26 août 2019.

Un bel exemple d’évolution d’une artère commerciale

Dans nos chroniques précédentes, nous avons évoqué le souvenir de plusieurs personnes témoignant de la transformation de la rue Saint-Joseph Est au cours des dernières décennies. Comme celles observées sur les photos de ces deux paysages urbains.

Les transformations de la rue Saint-Joseph Est, dans l’ordre, de gauche à droite au premier plan, puis en arrière plan :

  • L’ancien bureau de poste de Saint-Roch héberge, depuis 2013, le restaurant Le Bureau de Poste.
  • De l’autre côté de Dorchester, tout un pâté d’immeubles a disparu pour faire place, au début des années 1980, au Complexe Jacques-Cartier et la bibliothèque Gabrielle-Roy. Démoli en 1974, l’hôtel Saint-Roch était le plus prestigieux de ces édifices.
  • Au loin, domine aujourd’hui l’hôtel PUR – le Holiday Inn à son inauguration en 1974 -, au coin de la rue de la Couronne.
  • Du côté sud de Saint-Joseph, l’immeuble qui avait déjà abrité le cinéma Pigalle a été rénové et agrandi pour accueillir, en 2002, la salle de spectacle de La Bordée.
  • Enfin, au coin de la rue, la tabagie Jac & Gil, spécialisée dans les publications de presse, occupe depuis plus de 20 ans l’emplacement d’une autre tabagie.

Rappelons, pour conclure, que cette portion de la rue Saint-Joseph Est était incluse dans le mail piétonnier. En 1967, la zone piétonnière s’étirait jusqu’à la frontière du quartier Saint-Sauveur, et ce, jusqu’à la pose du toit en 1974.

Voir le billet précédent de la série : Saint-Roch dans les années 1960 (31) : côte d’Abraham.