Un réseau pour une sécurité alimentaire accrue dans Saint-Roch | 27 août 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Un réseau pour une sécurité alimentaire accrue dans Saint-Roch

Afin de resserrer les liens entre les organismes communautaires d’aide alimentaire et de mieux informer les personnes du quartier Saint-Roch ayant besoin de se nourrir à faible coût – surtout en aliments frais et périssables – cinq organismes de Québec se sont mobilisés pour lancer le projet « Du potager à l’assiette : un réseau solidaire pour St-Roch ».

Ce projet découle de trois grands rencontres survenues depuis 2017 afin de cibler les enjeux prioritaires dans le quartier. L’enjeu numéro un qui est ressorti est celui de la sécurité alimentaire. Ainsi, des membres des cuisines collectives du Centre le Bourg-Joie, le bureau des initiatives communautaires des YMCA du Québec, Moisson Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale et la Table de quartier l’EnGrEnAgE de Saint-Roch (ainsi que des citoyens engagés) se sont penchés sur ce thème pour mieux répondre aux besoins des plus démunis.

Une subvention de 55 000 $ par année pour les 5 prochaines années a été obtenue, ce qui permettra l’embauche d’un(e) chargé(e) de projet, qui mettra en oeuvre les actions ciblées dans le plan d’action. Cette personne ressource accompagnera aussi les personnes en situation de vulnérabilité et coordonnera aussi l’ensemble des comités.

Carte alimentaire

Dans le cadre du projet « Du portage à l’assiette : un réseau solidaire pour St-Roch », une carte alimentaire a été élaborée, pour aider les personnes dans le besoin à mieux connaître les ressources en aide alimentaire. Loin d’être exhaustive, « Ma carte alimentaire Saint-Roch » répertorie une douzaine de ressources d’aide alimentaire dans le quartier, où l’on compte plusieurs HLM et maisons de chambre.

« Cette carte aide autant les intervenants des organismes que les citoyens, puisque ces premiers peuvent orienter rapidement leurs clients vers les ressources appropriées. La subvention qu’on a va nous permettre de développer un réseau alimentaire de proximité solidaire et durable», évalue Caroline Deschênes, de l’EnGrEnAge de Saint-Roch.

Caroline Deschênes, de l’EnGrenAge de Saint-Roch.
Crédit photo: Véronique Demers

Outre la carte qui en fait partie, «Du potager à l’assiette…» vise à créer un solide réseau d’entraide sur la sécurité alimentaire. « On souhaite créer des plateaux de travail en agriculture urbaine et en transformation alimentaire. On veut rapprocher la bonne bouffe saine dans le quartier », a mentionné Olivier Martin, du YMCA Saint-Roch, qui gérera le nouveau centre communautaire dont les portes devraient ouvrir au public en juin 2020.

« Il y a une belle collaboration entre les organismes du quartier. On va vous appuyer pour vaincre les problèmes de sécurité alimentaire », a commenté pour sa part le conseiller municipal de Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance.

Le 9 octobre aura lieu une quatrième grande rencontre d’information au Café-Rencontre centre-ville (796, rue Saint-Joseph Est), où le projet sera officiellement lancé, avec l’annonce du (de la) chargé(e) de projet.

Quelques ressources alimentaires dans Saint-Roch :

  • Centre Jacques-Cartier
  • Centre communautaire L’Amitié
  • Pech-Sherpa
  • Entraide Saint-Roch
  • SSVP Notre-Dame-de-L’Assomption
  • Potager Verdir Saint-Roch
  • Roulotte Le Marginal
  • Frigo Partage du parvis de l’église Saint-Roch
  • Centre le Bourg-Joie
  • Service amical Basse-Ville
  • Café-Rencontre Centre-ville
  • Lauberivière