Projet-pilote des Valoristes : 110 446 contenants consignés sauvés des déchets | 3 décembre 2019 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Conseil de quartier de Saint-Roch

Projet-pilote des Valoristes : 110 446 contenants consignés sauvés des déchets

Lors de seize matinées, entre le 23 juin et le 15 septembre, des membres des conseils de quartier de Saint-Roch et de Saint-Jean-Baptiste, aidés d’autres bénévoles, ont tenu un point de dépôt mobile pour les Valoristes – celles et ceux qui ramassent les contenants consignés dans les lieux publics afin d’atténuer une situation financière précaire.

La plupart des Valoristes qui ont commencé à fréquenter le point de dépôt au début du projet l’ont fait assidûment jusqu’à la fin, et de nouveaux visages s’ajoutaient chaque semaine. La constance des heures et lieux, l’habitude et le bouche-à-oreille ont favorisé l’achalandage.

En moyenne, une transaction amenait au point de dépôt quelque 345 contenants. Au total, le projet-pilote a permis de détourner des déchets 110 446 contenants, dont 86 % de cannettes, d’une valeur de 11 200 $, nous apprend le rapport de projet, présenté jeudi dernier lors de l’assemblée du conseil de quartier de Saint-Roch.

« Le projet-pilote a démontré clairement le besoin réel pour un point de dépôt spécialisé au centre-ville, les valoristes s’approprient le projet, le soutien par la communauté est impressionnant. », concluent les porteurs du projet.

Véronique Chabot, présidente du conseil de quartier Saint-Roch et l’une des leaders du projet, présentera à l’assemblée du conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste ce mardi 3 décembre, le bilan dressé.

Pour une bonne cause

Une trentaine de bénévoles ont investi au total 530 heures. Des contributions de quelques organismes, entreprises et personnalités politiques de Québec, et de 22 donateurs citoyens, ont aidé à payer les dépenses associées à la logistique du projet.

Crédit photo: Conseil de quartier de Saint-Roch

Des gens ont aussi fait don de contenants consignés, pour soutenir une bonne cause ou parce qu’ils connaissent un.e Valoriste.

Les Valoristes, en majorité des hommes, pratiquent cette activité depuis plusieurs années, été comme hiver. Certains le font pour des motivations environnementales d’abord, par préoccupation pour la réduction des déchets. Dans le cadre du projet, des dossards leur ont été distribués.

« Plusieurs ont mentionné que ça les aiderait à ce que les citoyens leur donne plus de cannettes en ayant cet ‘’uniforme’’. Ça fait officiel. Aussi, ça crée un sentiment de fierté et d’appartenance. »

Nouvelle entité à fonder

C’est en 2016 que le conseil de quartier de Saint-Roch avait commencé à développer le projet des Valoristes. Il lui a fallu attendre l’été 2018 pour tenir une première journée de collecte. Il est maintenant allé aussi loin qu’il le pouvait avec le projet-pilote : pour l’avenir, une entité distincte doit porter les Valoristes. Des démarches sont donc amorcées, avec le Pôle d’économie sociale de la Capitale-Nationale et la CDÉC (Corporation de développement économique et communautaire) de Québec, pour créer un organisme à but non lucratif ou une coopérative. Deux Valoristes font partie du comité de fondateurs.

Une recherche de partenaires et de financement est aussi au programme, mais même sans moyens financiers, un retour de point de dépôts mobiles est prévu pour l’été 2020.

Au-delà des opérations principales du projet, les porteurs ont participé à des actions pour l’élargissement de la consigne, au tournage d’un film-documentaire et à l’école à impact social La FabriQc, en vue de la suite… Il y aussi dans l’air une baladodiffusion à CKIA et un court métrage. Enfin, ils espèrent des annonces gouvernementales concernant l’élargissement de la consigne et la création de points de dépôts spécialisés.

À lire aussi : 

Un point de dépôt de juin à août pour les Valoristes de Saint-Roch

Les Valoristes : redonner de la dignité aux démunis

En savoir plus sur...