Microsoft investit dans les start-ups québécoises au CAMP | 30 janvier 2019 | Article par Suzie Genest

HoloLens de Microsoft.

Crédit photo: Microsoft

Microsoft investit dans les start-ups québécoises au CAMP

Le président de Microsoft Canada, Kevin Peesker, était de passage ce matin à l’incubateur-accélérateur LE CAMP pour l’annonce d’un investissement de plus d’un million en argent, produits et services à l’intention des start-ups québécoises.

Le partenariat bénéficiera aux start-ups dans les domaines du blockchain (technologie pour le stockage et la transmission transparents et sécurisés des informations sans organe de contrôle central), de la réalité mixte (virtuelle ou augmentée) et de la cybersécurité. « C’est ainsi que nous comptons élever la région [de Québec] parmi les plus innovantes du monde », a déclaré Carl Viel, président et directeur gnéral de Québec International, qui opère LE CAMP.

SurfaceHub
Crédit photo: Microsoft

Outre les fonds qui appuieront de nouveaux investissements du CAMP auprès des startups, celles-ci auront à leur disposition du matériel de type HoloLens (lunettes pour la simulation  d’hologrammes), Xbox et Surface pour le développement de technologies de réalité mixte et augmentée. Les campeurs auront accès à un Surface Hub dans l’espace collaboratif Microsoft, pour la création et la collaboration avec d’autres incubateurs soutenus ailleurs au monde par Microsoft. Ce dernier offrira aussi des ateliers et du mentorat au CAMP pour le perfectionnement professionnel et technique des campeurs.

Certains pourront bénéficier en priorité du programme Microsoft pour les start-ups et ainsi accéder à des crédits Azure, du mentorat, des opportunités de vente auprès de grandes sociétés.

Pour le maire de Québec Régis Labeaume, ce partenariat avec Microsoft, développé à la faveur d’un séjour à New York, démontre qu’il est pertinent d’effectuer de telles missions. « Voyager, c’est exister ailleurs. […] C’est payant. », a-t-il mentionné, en guise de réplique aux détracteurs des dépenses associées à ses déplacements l’international. L’entente avec Microsoft, a-t-il précisé, est d’une durée d’une année et renouvelable.