Grand Slam dans l’arène du D’Auteuil | 29 novembre 2019 | Article par Suzie Genest

Le slameur Césure et la slameuse Véronica Rioux

Crédit photo: Claude Antar (photo de Césure) et Tremplin d'actualisation de poésie - TAP (photo de Véronica Rioux)

Grand Slam dans l’arène du D’Auteuil

Les 29, 30 novembre et 1er décembre, le D’Auteuil accueillera le Grand Slam de poésie 2019, un événement provincial majeur dans cette discipline où rivalisent les athlètes du mot, du rythme et de la rime.

Il s’agit de la 13e édition de cette grande finale de la Ligue québécoise de Slam (LiQS) et de sa première visite dans la ville de Québec. Durant toute l’année, des joutes se sont tenues dans différentes villes québécoises. Des représentants de sept d’entre elles – Chicoutimi, Gatineau, Montréal, Québec, Rimouski, Rivière-du-Loup, Sherbrooke – se sont taillé une place dans ce championnat provincial. Ces 21 slameuses et slameurs livreront leurs performances devant un jury de cinq membres sur la scène du D’Auteuil.

Quelques invités spéciaux se joindront à eux pour l’occasion. André Marceau, grand orchestrateur du Tremplin d’actualisation de poésie (TAP), à qui l’on doit les Vendredis de poésie et nombre d’autres événements, animera ce Grand Slam avec le poète, slameur et artiste de la scène Thomas Langlois.

Une joute dans la joie

Un championnat provincial de poésie vous semble inusité? En France, il y a un Slam national à Paris/Belleville, le Grand Poetry Slam, et même une Coupe du Monde, où des athlètes verbaux du Québec – notamment David Goudreault, qui en est sorti vainqueur en 2011 – se sont déjà exécutés. La programmation de cet événement de calibre international inclut classes de maîtres, soirées de spoken word et concerts musicaux. Des deux côtés de l’océan, l’esprit de compétition en slam demeure le même :

« Les slameurs et les slameuses en présence se prêtent volontiers au jeu pour faire lever la poésie avant tout, même si on accueille toujours la victoire avec joie. En slam, tout concourt à situer le spectateur au centre de l’intérêt : le match de poésie se déroule bien sur la scène, mais on en détermine l’issue dans la salle. »

Les soirées du Grand Slam de poésie de la LiQS organisées avec le TAP débuteront à 20 h les 29, 30 novembre et 1er décembre. On peut se procurer des billets au coût, avant taxes et frais, de 10 $ par soir ou de 25 $ pour les trois dates, sur le site du D’Auteuil ou à la porte.

En savoir plus sur...