Des spectacles dès le 15 décembre pour Le D’Auteuil « 2.0 » | 6 décembre 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Croquis de la façade du bar Le D'Auteuil

Des spectacles dès le 15 décembre pour Le D’Auteuil « 2.0 »

Tandis que les travaux se poursuivent jusqu’au dernier moment derrière les panneaux sombres du 228, rue Saint-Joseph Est, les premiers spectacles du D’Auteuil « 2.0 » s’annoncent dès le 15 décembre.

C’est sur une rétrospective des années 1990-2000, avec Les Porn Flakes, Lulu Hughes et des invités différents entre le 15 et le 22 décembre, que débuteront les spectacles au nouveau D’Auteuil.

Celui qui opérait Le D’Auteuil « 1.0 », André Gagné, est associé au producteur de spectacles Robert Hakim dans l’aventure. Ils ont embauché il y a environ un mois Martin Petitclerc aux ventes et au marketing. À travers des tâches connexes diverses liées au chantier et à l’ouverture imminente, il reçoit une variété de demandes de booking. « Si je voulais, je pourrais remplir la salle avec des spectacles d’électronique que Le Cercle accueillait. »

Il n’y a pas pour le moment de créneau strict même si « on sait ce qu’on aime », dit-il. On pourra par exemple y voir Over Easy le 26 décembre, Jah & I et invités le 27 ainsi que Silence, mythique groupe hommage à Pink Floyd en janvier et Men I Trust (production Unïdsound) en mars… La soirée qui marquera l’ouverture officielle se tiendra quant à elle le 18 décembre, dans le cadre des mardis dansants Medley Swing avec Pulsation Danse. Le D’Auteuil possède sa propre billetterie sur son site web.

Deux salles

Comme auparavant Le Cercle, le lieu aura une salle au sous-sol, de 125 places, qui ouvrira un peu plus tard. La salle principale, de quelque 569 places, sera réaménagée comme une grande pièce rectangulaire avec une petite section « privilège ». On y reconnaîtra un « petit rappel » du premier D’Auteuil. C’est d’abord la qualité sonore, et celle de l’éclairage, qui a dicté les travaux, afin de « faire revivre la magie et l’ambiance qui ont fait la réputation de l’établissement » qui avait fermé ses portes il y a 20 ans sur la rue éponyme.

Il pourra accueillir une diversité d’événements, des spectacles de musique en tous genres à ceux d’humour en passant par des projections de films. Des festivals de cinéma se sont d’ailleurs déjà manifestés.

Au bar, ce sont les produits Labatt qu’on retrouvera côté bières, incluant les Archibald, Hoegaarten et cie, ainsi que des cocktails habituels – rien qui « fait de la fumée », blague monsieur Petitclerc. L’offre sera plus modeste à l’ouverture, précise-t-il, le temps de démarrer.

Le D’Auteuil
228 rue Saint-Joseph Est