Un prix Hommage bénévolat-Québec pour Sophie Dufour-Beauséjour de CKIA FM | 19 avril 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Jean-François Gravel

Un prix Hommage bénévolat-Québec pour Sophie Dufour-Beauséjour de CKIA FM

En pleine campagne de financement de la radio communautaire où se concrétise son implication bénévole, Sophie Dufour-Beauséjour, une productrice-animatrice de CKIA FM, a remporté mardi un prix Hommage bénévolat-Québec décerné par le Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS) du gouvernement du Québec.

Physicienne de formation, vulgarisatrice scientifique, Sophie Dufour-Beauséjour est actuellement doctorante en sciences de l’eau – télédétection et recherche nordique à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). Elle a mérité, entre autres, la Bourse W. Garfield Weston pour recherches nordiques et la Bourse doctorale Alexander-Graham-Bell. Le prix Hommage bénévolat-Québec Claude-Masson qu’elle vient de remporter récompense l’engagement de jeunes bénévoles entre 14 et 35 ans.

C’est après ses études à l’Université de Sherbrooke, où elle participait aux activités de la radio étudiante, que la jeune scientifique a voulu poursuivre l’aventure radiophonique à Québec. Résidente du quartier Saint-Sauveur, elle nourrissait un sentiment d’appartenance à CKIA FM 88,3, basée à Saint-Roch, tout comme à CHYZ, radio de l’Université Laval. Elle se retrouvait dans la proximité, dans les valeurs progressistes de la radio communautaire. Elle appréciait que sa programmation donne un micro à des voix moins souvent entendues : enjeux locaux, paroles féministes et trans, diversité musicale autant que sociale.

Après un passage à l’émission Les amies de filles, Sophie Dufour-Beauséjour a fondé avec Geneviève Morin et d’autres comparses, à l’automne 2015, le magazine féministe Les Simones. Plusieurs amies d’abord, mais aussi de nouvelles têtes par la suite, ont embarqué dans cette aventure, qui se poursuit.

Par et pour les gens

L’engagement bénévole de Sophie Dufour-Beauséjour se traduit aussi par une implication au sein du comité musical de la station, où elle s’occupe plus spécifiquement du jazz et de la musique actuelle. Elle est présentement très active dans la campagne en cours à CKIA FM jusqu’au 30 avril, pour recruter des membres et solliciter le soutien de la communauté. Pour Sophie Dufour-Beauséjour, ce soutien est crucial pour préserver une représentativité dans les médias.

« Même si on ne consomme pas les médias communautaires… Par exemple, moi, je n’ai pas le temps de lire tous les journaux communautaires de Québec ni d’écouter toutes nos radios alternatives non commerciales, mais je veux qu’elles existent! Je trouve ça important qu’il y ait un contrepoids aux radios commerciales et à l’offre étatique comme Radio-Canada ou CBC. Je pense que c’est essentiel qu’il y ait de la radio faite par et pour les gens des communautés, à qui on ne donne pas toujours une voix parce qu’ils sont plus minoritaires. »

Affiche créée par Mickaël Bergeron dans le cadre de la campagne J’appuie CKIA

Soutenir une radio communautaire, dit la jeune productrice-animatrice, c’est encourager et motiver des dizaines de bénévoles à poursuivre leur engagement en développant des aptitudes, des compétences. C’est appuyer un lieu qui leur offre un tremplin pour l’épanouissement personnel et professionnel :

« On voit des personnes dont c’est la première expérience en radio qui ont un gros boost de confiance, d’éloquence, de capacité à s’exprimer. Ça, ça aide dans toutes les sphères de ta vie, pour trouver un emploi, pas juste dans le domaine des communications. »

CKIA FM tient ce soir, jeudi 19 avril, un 5 à 7 festif public, où l’on peut devenir membre, souscrire à une formule de don mensuel et mériter une des affiches dessinées par des créatrices et créateurs de la station, ou prendre part à un encan pour une œuvre d’artiste. Il est également possible de régler son adhésion, de faire un don ou de participer à l’encan en ligne.

Voir la campagne J’appuie CKIA sur le site web de CKIA FM