La Pointe-aux-Lièvres, jeu de construction grandeur nature | 21 juillet 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Georges Sheehy

La Pointe-aux-Lièvres, jeu de construction grandeur nature

Tel un vaste jeu de construction dont petits et grands sont les héros, l’espace collectif de la Pointe-aux-Lièvres, au bord de la rivière Saint-Charles, s’est dévoilé officiellement hier, entre des airs de tango et un soleil de plomb.

Halte de la dernière chance dans un désert, terrain d’agriculture en serre, atelier de bricoleur à ciel ouvert, site d’atterrissage d’une créature aux multiples antennes, voire d’ovnis… La plus visuellement étonnante des places éphémères locales se présente résolument comme un espace d’exploration à s’approprier, pour dessiner son avenir…

Cet espace s’est conçu et construit dans l’esprit du développement durable, a souligné lors de l’inauguration Patricia Collerette de La Pépinière Espaces collectifs, organisme à qui la Ville de Québec l’a confié. Matériaux, objets, peinture recyclés dominent dans les aménagements sur lesquels l’équipe avait planché intensivement cette semaine. Même les fameuses pierres rappelant des soucoupes volantes qui ornaient à l’origine la place Richard-Garneau y ont trouvé une nouvelle vie.

Aires, aventure et animations

Différents partenaires ont pris en charge les aires respectives du site. La Halte-vélo, à laquelle s’ajouteront incessamment les attendus supports, est l’oeuvre de Nature Québec – Milieux de vie en santé. La serre sera animée par Craque-Bitume, qui accompagnera les citoyens intéressés au jardinage hors-sol. C’est la Société de la Rivière Saint-Charles qui a constitué le « Bazar », aire de jeux d’aventure où les petits pourront exercer leur créativité en apprivoisant de vrais outils et matériaux. Ce concept de jeux d’aventures, encore peu répandu chez nous, a séduit Guillaume Auclair de la Société de la Rivière Saint-Charles alors qu’il était en visite à Calgary. La créature aux antennes qui trône au centre est l’oeuvre de l’Atelier Guy Architectes.

Une Grande tablée bordant le site invite aux longs piques-niques en famille ou entre amis festifs. Des Halles multifonctions et même des toilettes complètent le tout. Toilettes, supports à vélos, aires de repos, jeux font partie des éléments souvent pointés par les citoyen.ne.s lors des consultations en amont de la Vision des rivières de la Ville de Québec. L’espace transitoire aménagé à la Pointe-aux-Lièvres, comme l’Espace Marina Saint-Roch qui connaît sa seconde saison, découlent de cette Vision.

Les citoyens rejoints lors des consultations sur les rivières suggéraient aussi qu’on tienne des activités sur le parcours du parc linéaire de la rivière Saint-Charles. Il y en aura à la Pointe-aux-Lièvres, puisque plusieurs propositions d’ateliers, cours et autres ont été soumises lors de l’appel en juin et seront dévoilées sous peu. La programmation sera inscrite dans la section Quoi faire sur Monsaintroch et Monlimoilou.

Pointe-aux-Lièvres (page Facebook)
25, rue de la Pointe-aux-Lièvres

À lire aussi : Nouvelle saison animée à l’Espace collectif Marina Saint-Roch