Photobox Studio : <em>selfies</em> en fête | 25 septembre 2018 | Article par Ann-Sophie Harvey

Crédit photo: Photobox Studio

Photobox Studio : selfies en fête

Le dispositif est installé, un écran affiche un fond de fleurs graphiques esthétiquement impeccables derrière une boîte noire. On essaie Photobox Studio, inspiré des machines à photos d’antan.

L’expérience de Photobox Studio est intuitive. Sans instruction, le principe est simple : on prend la pose, on clique sur le bouton devant nous. Sur l’écran de la boîte, les clichés défilent un à un.

Des expressions naturelles

C’est en 2009 que le photographe Stéphane Bourgeois, basé à L’ÉTABLI dans Saint-Roch, a créé le dispositif de Photobox Studio; son logiciel est stable et fonctionnel depuis 2015. Photobox se déplace et s’installe au milieu d’un évènement corporatif ou privé. Son feu roulant d’images devient le centre d’attraction.

Dans un mariage, une fête d’enfants, un congrès, il permet de recueillir une collection d’images, de conserver des traces mémorables. Il met les gens à l’aise, remarquent Stéphane Bourgeois et sa collègue Catherine Tétreault.

« On se rend compte que c’est plus naturel pour l’humain de se prendre en photo lui-même que quand un photographe veut prendre une photo de lui. L’humain est gêné », confie Stéphane.

À la fin de l’événement, le studio libre-service génère une multitude de photos aux expressions faciales spontanées, sincères et vivantes. « Les gens n’ont pas la barrière humaine du jugement », dit Catherine. La lentille du photographe, elle, documente plutôt l’évènement, à la manière d’un reportage, pour faire ressortir les ambiances.

Photomaton 2.0

Photobox rappelle le Photomaton popularisé depuis des décennies. « C’est une très bonne idée, finalement, qui existe depuis très, très longtemps. On essaie de la moderniser », dit Stéphane Bourgeois. Alors que la qualité n’était guère au rendez-vous avec le Photomaton, les deux photographes ont « un souci personnel que tout ce qui sort de Photobox soit très beau ».

Le duo Bourgeois-Tétreault est toutefois clair : Photobox ne remplace pas les photographes. Au contraire, son résultat est complémentaire, spécifie Catherine. « Il est difficile de faire 300 photos avec des bons sourires comme le fait Photobox. Le défi créatif est ailleurs; c’est de renouveler, sans que ce soit toujours pareil. »

L’événement terminé, les photos sont identifiées selon le besoin du client, pour ensuite se retrouver sur le web. Au lieu de remettre quatre images comme un Photomaton, Photobox produit des cartes d’affaires personnalisées pour chaque évènement. Elles contiennent un lien et un code menant vers des galeries d’images. Le téléchargement des photos est gratuit.

Agréablement surpris par l’engouement pour leur petite boîte noire, Catherine Tétreault et Stéphane Bourgeois sont de plus en plus sollicités pour la location de Photobox Studio. Les banques d’images produites par le dispositif sont une mine d’or pour les communications des organisateurs des événements. Pour les invités et visiteurs, ils offrent une occasion de se faire tirer le portrait… Le temps passe, les selfies restent!

Photobox Studio
418 264-6050
info@photoboxstudio.ca